Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort

Aller en bas

j ai dû rêver trop fort

[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Vote_lcap50%[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Vote_rcap 50% 
[ 2 ]
[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Vote_lcap25%[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Vote_rcap 25% 
[ 1 ]
[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Vote_lcap0%[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Vote_lcap25%[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Vote_rcap 25% 
[ 1 ]
[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Vote_lcap0%[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Vote_lcap0%[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4

[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Empty [Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort

Message par pétunia le Dim 10 Mar 2019 - 15:48

[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Mb_310

Titre : J'ai dû rêver trop fort
Auteur : Michel Bussi
Presses de la cité
Nombres de pages : 477
Février 2019

Quatrième de couverture :

Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.
Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.
Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?
Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?
Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ?

En quatre escales, Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, dans un jeu de miroirs entre 1999 et 2019, J’ai dû rêver trop fort déploie une partition virtuose, mêlant passion et suspense, au plus près des cœurs qui battent trop fort.

Mon avis :

Dans ce roman, nous faisons la connaissance de Nathy (Nathalie), hôtesse de l'air, son époux Olivier, leurs filles Laura et Margot. Nathy fait le tour du monde dans le cadre de son travail d’hôtesse de l'air long courrier. A 53 ans, en 2019, elle a de nombreuses années de vols derrière elle. Or en 2019, étrangement son planning est le même que 20 ans plus tôt en 1999, les mêmes destinations...et encore plus surprenant avec ses amis Florence et Jean-Max, ce qui a été rare dans toute sa carrière. A cela s'ajoute toute une série de coïncidences qui lui rappelle son passé de 1999 où elle avait fait la connaissance de Ylian...Toutes ces événements, paroles, coïncidences sont-elles dût au hasard ? Nathy se questionne, cherches, ne comprends pas et elle est dans la confusion. Pourquoi son passé semble se rejouer 20 ans après ?
A travers une alternance de son histoire entre 1999 et 2019, au fil de ses voyages, se déroule l'histoire de Nathy et le secret ultime de sa vie.

On retrouve dans le romans la plume de l'auteur : alternance de dates et l'histoire qui déroule une suspens lent mais efficace.
C'est un coup de cœur.
pétunia
pétunia
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 957
Localisation : Var
Genre littéraire préféré : Un peu de tout sauf la poesie et les BD
Date d'inscription : 18/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Empty Re: [Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort

Message par louloute le Ven 3 Jan 2020 - 18:39

Ah là là que j'aime Bussi, pardon j'adore. J'adore sa plume, j'adore cette sensibilité qu'il a, il sait à merveille manié le suspens jusqu'à la fin.
Les personnages sont bien travaillés, Pétunia à très bien résumé se que j'ai ressenti, donc j'en dirais pas plus, enfin si un petit truc LISEZ LE 
Gros coup de cœur
louloute
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 12667
Age : 51
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Empty Re: [Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort

Message par pétunia le Ven 3 Jan 2020 - 19:49

Contente que cette lecture fût agréable pour toi aussi Louloute Very Happy
pétunia
pétunia
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 957
Localisation : Var
Genre littéraire préféré : Un peu de tout sauf la poesie et les BD
Date d'inscription : 18/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Empty Re: [Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort

Message par la grande astrance le Lun 13 Jan 2020 - 16:44

Et bien moi, j'ai peu apprécié ...
je n'ai pas sympathisé avec Nathy qui craque en 1997 pour un musicos mignon et assez doué, trompe son mari sans trop de scrupules, sans penser  aux conséquences pour ce pauvre guitariste !
Une série de coïncidences (mais on se doute bien qu'il y a un "truc") 20 ans plus tard lui fait reprendre le chemin emprunté plus tôt: Montréal, San Diego, Barcelone, sans trop se soucier de son époux Olivier.

Qui tire les ficelles, où cela va t-il bien nous mener ??? agacée mais curieuse j'ai poursuivi jusqu'au dénouement. il faut attendre les tout derniers chapitres et ils m'ont laissé un goût amer. Décidément Nathalie n'est pas une héroïne attachante !

Les débuts font penser à du Jojo Moyes, les épisodes à Sans Diego en 2019 apportent un peu de suspense.
Ah, on voyage avec Bussi qui nous abreuve de moult détails, étale sa culture géographique et musicale,abuse  des  jeux de mots  et les répétions sont pesantes: Il en fait trop !
le livre aurait gagné à être allégé, la moindre des chose avec une hirondelle  comme personnage principal  Wink !

et puis aussi :
Si les foufounes électriques existent bien à Montréal, les Québécois confirmeront que Inuit est invariable.


Un Bussi en petite forme à mon avis, je reste sur le souvenir des précédents de meilleure facture.
la grande astrance
la grande astrance
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 444
Age : 63
Localisation : VAR
Emploi/loisirs : psychomotricienne //le scrabble et la randonnée
Genre littéraire préféré : les polars nordiques
Date d'inscription : 15/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

[Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort Empty Re: [Bussi, Michel] J'ai dû rêver trop fort

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum