Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le Deal du moment : -58%
Promo sur les ficelles arc-en-ciel Ztringz ...
Voir le deal
4.99 €

[Hall, Sandy] Un petit quelque chose en plus

Aller en bas

Votre avis

[Hall, Sandy]  Un petit quelque chose en plus Vote_lcap0%[Hall, Sandy]  Un petit quelque chose en plus Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Hall, Sandy]  Un petit quelque chose en plus Vote_lcap100%[Hall, Sandy]  Un petit quelque chose en plus Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Hall, Sandy]  Un petit quelque chose en plus Vote_lcap0%[Hall, Sandy]  Un petit quelque chose en plus Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Hall, Sandy]  Un petit quelque chose en plus Vote_lcap0%[Hall, Sandy]  Un petit quelque chose en plus Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Hall, Sandy]  Un petit quelque chose en plus Vote_lcap0%[Hall, Sandy]  Un petit quelque chose en plus Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Hall, Sandy]  Un petit quelque chose en plus Vote_lcap0%[Hall, Sandy]  Un petit quelque chose en plus Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Hall, Sandy]  Un petit quelque chose en plus Empty [Hall, Sandy] Un petit quelque chose en plus

Message par Sharon le Ven 21 Fév 2020, 8:38 am

[Hall, Sandy]  Un petit quelque chose en plus Couv1913

Titre : Un petit quelque chose en plus
Auteur : Sandy Hall
Edition :Hugo &Cie (new way)
Nombre de pages : 254 pages

Présentation de l’éditeur :

Tout le monde sait que le courant passe entre Lea, une timide maladive, et Gabe, un garçon mystérieux. Quatorze personnes racontent l’histoire, comme le chauffeur du bus, la serveuse du restaurant où Gabe et Lea mangent, même un écureuil dans le parc.

Mon avis :


Un petit quelque chose en plus est un roman heureux, mais pas un roman niais, ce qui est assez rare, finalement. Il est aussi un roman choral, avec une pincée de fantastique aussi. Tous savent mieux que Léa et Gabe qu’ils sont amoureux, mais ils sont aussi trop timides, trop pudiques, trop maladroit aussi pour se le dire. Pourquoi fantastique ? Ah oui : même le banc et l’écureuil ont la parole, l’un, qui se plaint du manque d’attention de ceux qui s’assoient sur lui, l’autre, parce qu’il apprécie d’avoir des personnes qui lui parlent (si, si : encore un point commun entre Gabe et Léa).

Ce sont des jeunes gens normaux, ils suivent des études qui leur conviennent plus ou moins, sans sécher les cours. Ils ont des amies, des personnes qu’ils apprécient moins – la vie, enfin. Une vie, et des accidents de la vie dont ils n’ont pas forcément envie de parler – parce que cela ne les définit pas nécessairement. Accepter ce que l’on est devenu, accepter ce que l’on a perdu n’est pas toujours facile.

J’ai l’air sombre en parlant ainsi. Il faut se rendre compte que, si le roman est rempli de personnes bienveillantes, ou de personnes légèrement agacées par ces deux amoureux inconscients d’être amoureux l’un de l’autre, ce sont surtout des personnes qui n’ont pas souvent l’occasion de voir des personnes heureuses ou même d’avoir le temps de regarder autour de soir : les cadences de travail sont soutenues, pour ceux qui sont obligés d’accomplir des métiers peu gratifiants.

Oui, Gabe et Léa prennent leur temps, ce qui ne les empêchent pas de s’amuser, ce qui, dans ce roman, ne signifie pas se jeter dans les bras du premier venu et/ou d’enchaîner les conquêtes : chercher à tout prix à être deux n’est pas une fin en soi. Puis, Léa comme Gabe peut compter sur ses amis, surtout Danny, meilleur ami et gay. J’ai failli dire « l’inévitable meilleur ami gay », comme on le voit très souvent dans les comédies américaines. Oui, mais la professeure d’écriture créative est mariée à une femme, et personne ne s’en soucie. Ouf. Je regrette d’ailleurs, qu’en fac de lettres il n’existe pas (à ma connaissance du moins) des cours d’écriture créative. Décortiquer les textes des autres, c’est bien. Ecrire les siens, c’est tout de même mieux.

L’Amérique n’est pas la France, et en France, on oublie trop souvent à quel point les études peuvent coûter cher de ce côté de l’Atlantique. On oublie aussi que la sécurité sociale n’existe pas, et que les assurances ne font pas tout : l’accident de Gabe a contraint ses parents à prendre une seconde hypothèque sur leur maison.

Un petit quelque chose en plus – un roman heureux mais pas tout rose.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 9917
Age : 42
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur
Genre littéraire préféré : romans policiers et polars
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum