Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Balzac, Honoré (de)] Adieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Balzac, Honoré (de)] Adieu

Message par Thot le Sam 2 Jan 2010 - 13:04

Auteur: Honoré de Balzac
Titre: Adieu
Éditeur: Le livre de poche
Nombre de pages: 92
Genre: Nouvelle



Le mot de l'éditeur:

1819. Par une brûlante journée de l'été finissant, deux chasseurs - deux amis, le marquis d'Albon et le baron Philippe de Sucy - égarés dans une forêt de l'île-de-France entrevoient, sous les frondaisons d'un parc à l'abandon, une silhouette féminine d'une grâce aérienne.
En cette jeune femme, folle, qui ne sait plus que répéter machinalement un seul mot, « Adieu », Philippe, bouleversé, reconnaît la comtesse Stéphanie de Vandières, la maîtresse passionnément aimée dont il fut tragiquement séparé en 1812, lors du passage de la Bérésina. Soulevé par un espoir insensé, il va tenter de rendre la vie à cette âme morte.
Ce récit insolite et saisissant, tout à la fois « étude philosophique » et « scène de la vie militaire » est l'un des plus achevés de La Comédie humaine.
(fnac.com)

Mon avis
:

Cette nouvelle courte et vite lue est pourtant riche en enseignement.
L'auteur nous y donne un aperçu des conditions dans lesquelles vivent les humains et la cruauté dont ils peuvent faire preuve par instinct de survie pendant la guerre, en l'occurrence pour le cadre historique de cette nouvelle, la traversée de la Bérézina (bataille entre l'armée de Napoléon 1er et l'armée russe) avec son lot de désastres et cadavres sans oublier les rescapés atteints psychologiquement.

En décrivant l'héroïne, l'auteur donne un petit aperçu de la compréhension de l'époque concernant ce que l'on pourrait appeler actuellement le syndrome de stress post-traumatique avec une évolution vers une modification durable de la personnalité mais plutôt dans une forme extrême qui dans le cas décrit confine la personne carrément à un quasi mutisme avec régression totale au niveau du comportement et de la conscience.
Quelques méthodes thérapeutiques en usage ou discutées en théorie à cette période là sont également évoquées.
Par ailleurs, nous « assistons » aux souffrances d'un amant voulant désespérément par des tentatives diverses retrouver l'objet de son amour qu'il a voulu sauver de la mort mais qu'il a perdu autrement.

A découvrir même par ceux qui n'aiment pas les classiques
Very Happy
avatar
Thot
Admin

Féminin
Nombre de messages : 6053
Age : 37
Localisation : Suisse
Genre littéraire préféré : Je lis de tout, mais j'aime moins la science-fiction.
Date d'inscription : 02/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum