Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Oates, Joyce Carol] Mère disparue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Oates, Joyce Carol] Mère disparue

Message par lalyre le Jeu 13 Mai 2010 - 10:57

OATES,Joyce Carol
Mère disparue
Points/Seuil 2009
513 pages
Mon résumé
Le roman commence par une journée de fête des mères ,plus précisément le 9 mai 2004,Gwen ,la mère a réuni de nombreux invités dont ses deux filles ,Nikki ,la narratrice qui a souvent des attitudes qui déplaisent au reste de la famille ,Clare sa soeur est mariée avec Rob,ils ont deux enfants,Gwen est une femme énergique et depuis la mort de son mari ,fait partie de nombreux groupes de loisirs se faisant des tas d'amies qu'elle a aussi invitées pour cette belle journée,Nikki est irritée contre sa mère pour ce geste mais ne lui en dit rien.Deux jours plus tard Clare téléphone à Nikki ,elle est inquiète car Gwen ne répond pas à ses coups de fil et lui demande d'aller voir si elle n'a besoin de rien .Nikki découvre sa mère morte ,étendue sur le sol du garage ,elle a peur ,s'approche ,voit le sang ,la pauvre femme a été assassinée .Et c'est à partir de ce meurtre perpétré par un drogué qui sera vite retrouvé et emprisonné en attendant le procès que Nikki va parler de son amant ,de sa soeur avec qui ,elle se dispute souvent et pourtant elles doivent décider ensemble du jour ou elles vont vider la maison de leurs parents ,que faire de tous ces souvenirs si chers à leur mère ,des disputes pour savoir ce qu'il faut garder,jeter ou donner .Et voila ,on va vendre la maison mais Nikki refuse ,elle va habiter la maison ,elle devra bien monter au grenier pour y mettre de l'ordre et c'est là,tout au fond dans une vieille malle, qu'elle découvrir le secret de jeunesse de sa maman,jamais elle n'en parlera à sa soeur dont le mènage bat de l'aile .Et c'est durant ,cette tumultueuse année de deuil que Nikki submergée par un chagrin qu'elle ne parvient pas à dépasser ,décide de partir à la recherche de celle qui l'a tant aimée à travers les souvenirs de ceux qui l'ont cotoyée tous les jours,tels les voisins ou les amies.Et voici la phrase du roman que l'auteur écrit à la fin de son livre ;Ainsi s'acheva la première année ou ma mère me manqua.....

Mon avis :Ecrit avec beaucoup de sensibilité mais sur un rythme trop lent à mon goût ,on y décèle du regret car sa mère l'agaçait souvent avec sa vie trop tranquille et trop lisse,c'est quand même un livre remarquable sur les relations mère-fille et les déviations fraternelles ,l'analyse d'une année de deuil après un véritable séïsme si soudain.Ce roman n'est pas celui que j'ai le plus aimé de Oates ,la cause en étant les longueurs.
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6023
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Mère disparue

Message par Sharon le Ven 15 Déc 2017 - 11:01

mon avis :

Ce livre est le récit d’un fait divers ordinaire ou presque aux Etats-Unis : une femme a été tuée par un petit délinquant qui est devenu ainsi un meurtrier. « Ordinaire », si ce n’est que cette femme était une mère, comme les autres aussi dira-t-on, mais elle est racontée ici par Nikki, sa fille cadette. C’est elle qui a trouvé le corps, c’est elle qui est le premier témoin et qui va enquêter ensuite, non pour trouver le meurtrier, mais pour en savoir plus sur sa mère.
Nikki, c’était la fille rebelle, celle qui, journaliste, ne fait rien comme tout le monde, ne rentre pas dans le rang et entretient une liaison avec un homme séparé de sa femme qui, lui promet-il, divorcera officiellement bientôt. Mais…. il faut du temps, ses enfants ont besoin de lui, sa femme a besoin de lui. Cet homme, pour charismatique qu’il soit, avait été jugé sévèrement par la mère de Nikki, au grand dam de sa fille. Clare, la fille aînée, est celle qui est davantage dans la norme et dans la morale : mariée, deux enfants, tout semble bien aller pour elle. Perdre leur mère aura des conséquences pour l’une comme pour l’autre.
Non, ce n’est pas non plus une histoire de « la femme qu’était Gwendolyn avant de devenir leur mère ». C’est plutôt l’histoire de la fille qu’elle a été, des relations qu’elle a eu avec sa propre mère avant de devenir mère à son tour. C’est l’histoire d’une jeune fille qui fut entourée de personnes très croyantes, pour ne pas dire trop croyantes : quand la foi écarte des autres humains, ce n’est pas une très bonne chose.
Mère disparue, c’est l’histoire de la première année de vie de Nikki sans sa mère. C’est la douleur de revivre sa mort à travers son témoignage, c’est la volonté aussi que son meurtrier ne soit pas condamné à mort, parce que sa mère ne l’aurait pas voulu ainsi.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7665
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum