Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Lee, Tanith] Le dit de la terre plate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "Le dit de la terre plate"

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Lee, Tanith] Le dit de la terre plate

Message par Saphyr le Jeu 18 Nov 2010 - 0:58



Genre : Fantasy mythique
Editions : Presses Pocket
ISBN : 2-266-02928-2 / 2-266-02728-x / 2-266-02767-0 / 2-266-02292-x / 2-266-02280-6
1824 pages en tout

Quatrièmes de couverture :

Tome 1 - Le maître des Ténèbres
Spoiler:
Sivesh, l’enfant mortel, a bien de la chance : le Maître des Ténèbres en personne l’aime comme un fils et lui donne tout ce qu’un simple humain peut souhaiter. Pour le satisfaire, il a fait pousser la belle Ferajin, Fille-de-Fleur. Mais Sivesh grandit, il veut connaître la Terre des hommes et vivre sa propre vie. Le Maître des ténèbres accepte ; il n’oubliera pas de se venger.
Comme tous les démons, il aime torturer les hommes par des enchantements et des cauchemars ; pour lui, c’est un jeu. Bientôt il ne reste plus à Ferajin que ses yeux pour pleurer. De là naît le collier des sept larmes, qu’on ne peut voir sans le désirer et qu’on ne peut désirer sans tuer celui que le détient.
Alors, la malédiction se répand de proche en proche, dansant sur toute la Terre une sarabande endiablée. Pour les hommes, la vie n’est plus qu’un long supplice ; en eux grandit la Haine – pas l’art de la haine que les démons cultivent pour s’amuser, mais la Haine insatiable qui dévore tout et peut détruire le monde.
Le Maître des Ténèbres a-t-il voulu cela ?
Comprendra-t-il qu’il ne peut se passer des hommes ?
Tome 2 - Le maître de la Mort
Spoiler:
Simmu, né d’une vivante et d’un mort, peut devenir tour à tour fille ou garçon.
Sous la forme d’une fille, il séduit Jirem, un jeune prêtre qui ne se pardonne pas d’avoir succombé à l’horreur de la chair et qui, reniant ses vœux, demande à servir Ajrarn, prince des Démons. Mais Ajrarn lui préfère Simmu. Mieux : il lui offre une occasion de conquérir l’eau d’Immortalité échappée de la Terre des Dieux ; il construit pour lui Simmurad, la cité des immortels.
Triste cité, dont les habitants ont oublié le désir et vivent dans une morne apathie : Ajrarn a une façon perverse et bien à lui de combler ses favoris de cadeaux désespérants. Pourtant Uhlumé, le Seigneur de la Mort, ne s’en satisfait pas : il veut retrouver son pouvoir sur les hommes ; il refuse l’impossible suicide de Jirem et le lance à l’assaut de Simmurad.
Les deux amants – l’invulnérable et l’immortel – s’affrontent dans un combat dantesque où il ne peut y avoir de vaincu.
Tome 3 - Le maître des Illusions
Spoiler:
Chuz, Prince de la Folie, a-t-il le droit de traiter les hommes comme des jouets ?
Ce n’est pas l’avis d’Ajrarn, le plus beau et le plus cruel des seigneurs démons, qui se réserve ce plaisir pour lui tout seul. Or, Chuz choisit un roi ambitieux, le souille de sa démence et le pousse à construire une tour géante qui importune les dieux. Contre cet édifice délirant, leur courroux sera terrible – ce qui d’ailleurs n’est pas pour déplaire au Maître de la Folie.
Mais Ajrarn, irrité, entre en guerre contre lui. De là cent ans de carnage, où Ajrarn connaît l’amour avec une mortelle, Ame-de-Lune, et lui fait un enfant : une petite fille aux cheveux noirs comme l’âme de son père et à la peau pâle comme la clarté lunaire. Ame-de-Lune, fille parfaite, est protégée par les sortilèges de son amant et semble immortel.
Mais Chuz veille : il a recueilli une goutte de sang cristallisé d’Ajrarn et saura en faire usage.
Au risque de provoquer une terrible vengeance…
Tome 4 - La maîtresse des Délires
Spoiler:
Ajriaz est fille d’Ajrarn, le Maître des Ténèbres, et d’une mortelle, Ame-de-Lune.
Elle a grandi dans une île voilée de brume, gardée par des esprits, destinée à vivre en rêve. Mais sa beauté attire le Prince Chuz, Maître des Illusions, qui la libère de sa prison et fait d’elle la Maîtresse des Délires. A la fois démoniaque et humaine, elle peut supporter le jour fatal aux démons et la nuit qu’ils chérissent.
Pourtant elle ne sait pas que son amant est à la fois son oncle, son parrain, et le meurtrier de sa mère ; elle ne se doute pas qu’Ajrarn prépare une terrible vengeance. Tour à tour déesse, reine, fugitive, championne et prophétesse, elle affrontera l’ultime alternative : devenir une pure démone, immortelle mais condamnée à vivre une seule vie ; opter pour la condition humaine, cycle éternel de morts et de réincarnations.
Chuz lui a donné le pouvoir de se suicider – un choix sur lequel on ne revient pas…
Tome 5 - Les sortilèges de la nuit
Spoiler:
Le Prince Chuz, Maître des Illusions, a enlevé Ajriaz, la fille du Maître des Ténèbres.
Les deux amants se sont enfuis chez les hommes pour échapper à la vengeance du Seigneur du Mal réduit à l’état de père outragé. Mais tous ces démons, au plus fort de leur vendetta, n’oublient ni leurs pouvoirs ni leur malice ; les hommes qu’ils rencontrent vont d’enchantement en enchantement, de malédiction en malédiction.
La forêt des sortilèges comble les vœux d’un petit esclave persécuté mais châtie cruellement ses maîtres. Un prince charmant et une belle princesse, à la suite d’un message lu, s’attendent l’un l’autre en vain pendant des siècles. Ajriaz elle-même trouve le moyen de renaître dans une enveloppe charnelle où elle pourra finalement se vouer à l’amour, à son impossible amour pour Chuz – le tout sous le signe du cinquième seigneur démon.
Mais qui est donc ce mystérieux personnage ?
Mon avis :

Ajrarn est un démon. Il est même le prince des démons. Immortel, infiniment puissant, fabuleusement beau, maître dans l’art de la séduction, il a fait de l’humanité, mortelle, faible, et imparfaite, son jouet favori, avec des conséquences parfois inattendues. Car qui pouvait prédire qu’Ajrarn, lui aussi, pâtirait de cette trop grande attention ? Qu’il serait contaminé par le mal le plus honteux de son espèce : l’Amour ?

Uhlumé est le maître de la mort et, à l’instar de son non-frère Ajrarn, immortel. Comme lui, il passe le plus clair de son temps en compagnie des humains, même s’il le fait par obligation et non par goût. Et, comme lui, il leur inspire une peur mêlée de fascination. Jusqu’à ce qu’un mortel, avec l’aide d’Ajrarn, ne menace son pouvoir en dérobant le secret de l’immortalité. Pour le bonheur de l’humanité. Ou pour son malheur. Car quelle est la valeur de l’éternité, froide et stérile, face à l’éclat aveuglant d’une vie que la mort menace ?

Quant à Chuz, maître de la folie, il n’avait nul besoin de devin pour prédire que s’éprendre de sa non-nièce, la fille du flamboyant Ajrarn, lui apporterait autant de souffrances que de joies. Mais il ne pouvait, lui moins que nul autre, renoncer à une telle tentation. Car qu’est l’amour, sinon une des facettes de la folie ?

Ancien testament, mythologies grecques et nordiques, contes des mille et une nuits, affleurent sans complexe dans cet enchaînement de récits courts, aux dénouements tour-à-tour charmants ou tragiques. Toutefois, loin de tomber dans une réécriture aux allures de pot-pourri, l’auteur a su habilement exploiter les codes du genre sans les galvauder, suggérer sans dévoiler, s’inspirer sans plagier.
Parfums exotiques de l’Orient, sombres mystères des forêts du Nord, cieux glacés et dorés, étincelants royaumes souterrains, démons et sorciers, magiciens et chimères, sans oublier un érotisme idéalisé et omniprésent, autant de classiques qu’elle est parvenue à renouveler avec originalité et poésie.

Tanith Lee nous livre avec Le dit de la Terre Plate une épopée aussi envoûtante que ses héros.
A découvrir absolument.
Ma note : 9,5/10
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 38
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lee, Tanith] Le dit de la terre plate

Message par Pinky le Jeu 18 Nov 2010 - 9:53

merci Saphyr, j'ai lu il y a longtemps, les deux premiers tomes... j'avais pourtant apprécié... mais je ne me souviens plus par contre pourquoi je m'en suis tenu là... à relire pour moi...
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5860
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lee, Tanith] Le dit de la terre plate

Message par Saphyr le Ven 19 Nov 2010 - 0:04

Pinky a écrit:j'ai lu il y a longtemps les deux premiers tomes... j'avais pourtant apprécié... mais je ne me souviens plus par contre pourquoi je m'en suis tenu là...
Probablement parce que certains tomes, et notamment les derniers, sont restés longtemps introuvables faute de réédition (j'ai déniché les miens d'occasion au fin fond d'une librairie spécialisée dans le fantastique) Wink.
Apparemment, Mnemos a réédité récemment une intégrale Smile.
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 38
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lee, Tanith] Le dit de la terre plate

Message par Pinky le Ven 19 Nov 2010 - 9:15

c'est bon à savoir, merci Saphyr
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5860
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lee, Tanith] Le dit de la terre plate

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum