Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bragance, Anne] D'un pas tranquille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "d'un pas tranquille"

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0

[Bragance, Anne] D'un pas tranquille

Message par Invité le Jeu 9 Oct 2008 - 13:45

« D’un pas tranquille »

Auteur : Anne Bragance
Edition : Actes sud
Nombre de pages : 217

Quatrième de couverture :

Je suis pleine de mots, pleine à ras bord. Pourtant, aucun, jamais n’a franchi mes lèvres. Si l’on veut comprendre, il faut imaginer un coffre fort dont nul ne connaîtrait la combinaison, une forteresse d’acier blindé impossible à ouvrir ou à forcer. Je me tiens dans ce bastion de silence depuis ma naissance, il y a peu un plus de 30 ans, sans songer à m’en plaindre. Le fait d’être muette ne constitue pas pour moi une gêne véritable, encore moins ce que les autres qualifient de handicap. Enfin, je ne le considérais pas comme tel jusqu’à ce dimanche d’avril où j’ai vu cet homme en pleurs.

Mes impressions :

Le livre est émouvant et laisse quelque part interrogatif sur comment sont perçus les émotions de la vie par les uns et les autres des personnages…Il est intéressant parce que derrière cette trame d’histoire, il y est décrit les sentiments et leurs perceptions de chacun des personnes, sous forme de carnet intime ( dans la première partie).
Chaque personnage y va de sa plume.
A mon avis la muétude annoncé n’est qu’un prétexte.
Il s’agit d’histoires d’amour, de désamour filial, d’amitié et de fraternité…
Chaque personne se dévoile à lui-même au fil des pages.
Ce livre se laisse lire, à la fois pour sa simplicité et pour son intrigue.
J’ai aimé sans plus.
Cependant, je ne peux pas m’empêcher de vous faire partager la citation qui apparait au début du livre : « … il s’aperçut que, si quelqu’un souffre, sa douleur lui appartient en propre, nul ne peut l’en décharger si légèrement que ce soit ; il s’aperçut que si quelqu’un souffre, autrui ne souffre pas pour autant, même si son amour est grand, et c’est cela qui fait la solitude de la vie. »
DINO BUZZATI, Le désert des tartares.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum