Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Higson, Charles] Le roi des fourmis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A propos du Roi des fourmis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Higson, Charles] Le roi des fourmis

Message par marsiho le Sam 23 Avr 2011 - 10:52



Quatrième de couverture

Banlieue de Londres, années 1990. Sean Crawley est un raté tout ce qu'il y a d'ordinaire. Il boit des bières, repeint des appartements au noir, et mène une existence solitaire depuis que sa petite amie l'a plaqué. Aussi, lorsqu'un de ses collègues lui propose un job qui sort de l'ordinaire, Sean saute sur l'occasion de vivre quelque chose d'exceptionnel. Le job ? Prendre un homme en filature pour le compte d'un mystérieux entrepreneur qui le paie en liquide... Sean, qui a toujours rêvé d'être détective privé, ne tarde pas à se prendre au jeu. Mais notre homme ignore dans quoi il s'est vraiment engagé. Et lorsque le rêve tourne au cauchemar, Sean le loser va devoir faire appel à des ressources insoupçonnées pour sauver sa peau : autrement dit, révéler l'insecte qui est en lui... Tout en dressant un portrait sans concession des laissé-pour-compte de la nouvelle société britannique, Charles Higson transforme le polar en fable burlesque, avec un humour noir typiquement british.

Ma critique

Pas de réflexion alambiquée dans ce thriller, nous ne sommes que des individus dans une multitude, et notre vie n'a que peu d'importance dans tout ce fatras. La vie en général d'ailleurs, et quelques meurtres vont s'accumuler dans la chute et la vengeance de Sean. Car tout le thème de ce livre c'est la vengeance, la pire, celle motivée par la condition sociale, celle entre frères, celle entre prédateurs. Tout démarre doucement, comme cela, comme un job proposé au coin d'un bar, pour finir dans un paroxysme carnassier. C'est violent, brut, animal. C'est sans issue, chacun laissant passer les possibilités de rédemption et de rejoindre l'humanité. Une plongée dans l'obscurité, celle qui remplit les pages quotidiennes des faits-divers.

Aux Editions du rocher, 333 pages.
Ma note : 7/10
avatar
marsiho
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 124
Age : 52
Localisation : Béarn
Emploi/loisirs : Responsable d'un foyer de l'enfance. Loisirs : sport, montagne, moto, musique...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 29/09/2010

http://www.politique-jeunesse.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum