Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil

Aller en bas

[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil

[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil Vote_lcap0%[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil Vote_lcap100%[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil Vote_rcap 100% 
[ 2 ]
[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil Vote_lcap0%[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil Vote_lcap0%[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil Vote_lcap0%[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil Vote_lcap0%[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2
 

[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil Empty [El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil

Message par lalyre le Ven 7 Sep 2018 - 15:43

[El Aswany, Alaa]
J’ai couru vers le Nil
Actes Sud septembre 2018
ISBN 978 2 330 10904 2
428 pages
Quatrième de couverture
Le Caire, 2011. Alors que la mobilisation populaire est à son comble sur la place Tahrir, Asma et Mazen, qui se sont connus dans une réunion politique, vivent leurs premiers instants en amoureux au sein d’une foule immense. Il y a là Khaled et Dania, étudiants en médecine, occupés à soigner les blessés de la manifestation. Lui est le fi ls d’un simple chauffeur, elle est la fille du général Alouani, chef de la Sécurité d’État, qui a des yeux partout, notamment sur eux. Il y a là Achraf, grand bourgeois copte, acteur cantonné aux seconds rôles, dont l’amertume n’est dissipée que par ses moments de passion avec Akram, sa domestique. Achraf dont les fenêtres donnent sur la place Tahrir et qui, à la suite d’une rencontre inattendue avec Asma, a été gagné par la ferveur révolutionnaire. Un peu plus loin, il y a Issam, ancien communiste désabusé, victime de l’ambition de sa femme, Nourhane, présentatrice télé, prête à tout pour gravir les échelons et s’ériger en icône musulmane, qu’il s’agisse de mode ou de mœurs sexuelles.
Chacun incarne une facette de cette révolution qui marque un point de rupture, dans leur destinée et dans celle de leur pays. Espoir, désir, hypocrisie, répression, El Aswany assemble ici les pièces de l’histoire égyptienne récente, frappée au coin de la dictature, et convoque le souffle d’une révolution qui est aussi la sienne. À ce jour, ce roman est interdit de publication en Égypte.
[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil 97823326
Mon avis
Dans ce roman nous vivons la Révolution égyptienne de 2011 incluant une série d’événements ( grève, manifestations, affrontements avec les forces de l’ordre etc.. Cette grève fait suite aux abus et tortures des forces de la police égyptienne mais aussi le manque de logements, le chômage, me manque de liberté d’expression et surtout la très forte augmentation des prix marchandises de première nécessité, il faut ajouter que cette révolution a fait beaucoup de victimes dont le jeune Khaled Saïd battu à mort par par un policier qui l’a abattu d’une balle a la tête, il est d’ailleurs considéré comme un héros, comme il se doit cette révolution a abouti à la démission du Président Hosni Moubarak.
Beaucoup d’autres personnes liés les uns aux autres bien qu’avec des noms d’emprunt interviennent dans l’histoire que ce soient de la domestique musulmane au bourgeois copte, du chauffeur au haut gradé, j’ai ressenti ce livre comme un roman historique car si les noms sont fictifs, les faits sont réels. Il faut dire que El Aswani avec beaucoup de talent décrit très bien ses personnages chacun avec sa fidélité au régime ou celui qui ne reconnaît plus la légitimité de l’autorité publique à laquelle il devrait se soumettre, d’autres avec leur dévouement héroïques ou certains avec leur lâcheté. J’ai aimé les messages écrits en italique que se transmettent Asma et Mazen, et oui il y bien sûr de l’amour dans ce très beau roman qui nous fait mieux connaître l’Histoire de cette révolution et que j’ai beaucoup apprécié. 4,5/5









lalyre
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 7782
Age : 88
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil Empty Re: [El Aswany, Alaa] J'ai couru vers le Nil

Message par Véronique M. le Dim 29 Sep 2019 - 0:06

Un magnifique roman, à la fois très instructif et passionnant.

Alaa EL ASWANY alterne, au rythme des chapitres, l'histoire de ses personnages.
C'est sur un ton très doucereux, frisant souvent le cynisme qu'il relate les faits et gestes des gens proches du pouvoir. Leurs propos sont rapportés entrecoupés des formules religieuses qui cautionnent leurs actes. L'intention est clairement de montrer la manipulation des esprits, la volonté insidieuse de persuader le peuple du bien-fondé des actions perpétrées, qu'elles privent certains de liberté ou leur ôtent carrément la vie.
Nous assistons impuissants et révoltés à l'instauration d'un pouvoir dictatorial. Peu à peu, les médias sont réorganisés, refondés pour diffuser de fausses informations. La répression ciblée et méthodique se met en place, usant de dissuasion et d'intimidation.
De l'autre côté, la résistance s'organise, avec bien sûr moins de moyens mais la conviction d'être dans le vrai, le juste.

C'est à regret que nous quittons ces personnages, si réels, gardant en bouche le goût amer des récits basés sur la réalité.
Véronique M.
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1685
Age : 51
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum