Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bégué, Régis] Fatales négligences

Aller en bas

Votre avis ?

[Bégué, Régis] Fatales négligences Vote_lcap0%[Bégué, Régis] Fatales négligences Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bégué, Régis] Fatales négligences Vote_lcap100%[Bégué, Régis] Fatales négligences Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Bégué, Régis] Fatales négligences Vote_lcap0%[Bégué, Régis] Fatales négligences Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bégué, Régis] Fatales négligences Vote_lcap0%[Bégué, Régis] Fatales négligences Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bégué, Régis] Fatales négligences Vote_lcap0%[Bégué, Régis] Fatales négligences Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bégué, Régis] Fatales négligences Vote_lcap0%[Bégué, Régis] Fatales négligences Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Bégué, Régis] Fatales négligences Empty [Bégué, Régis] Fatales négligences

Message par Cannetille le Dim 23 Fév 2020 - 20:44

[Bégué, Régis] Fatales négligences Fatale10

Titre : Fatales négligences
Auteur : Régis BEGUE
Parution : 2020
Editeur : Lucien Souny
Pages : 272


Présentation de l'éditeur :  
Une simple faute d’inattention, c’est ce que plaide Aymeric Le Bellec au moment où on le découvre en tenue d’Adam dans le vestiaire des femmes de la salle de sport de son entreprise. Mais qu’est-il en mesure de prouver ? S’ensuit un odieux chantage qui va conduire celui qui se voyait déjà à la tête de la FrogAmber, rayonnante compagnie d’énergie renouvelable, à enchaîner les erreurs quand il tentera de couvrir ses agissements graves par des actes pires. Obnubilé par les menaces qui pèsent désormais sur sa carrière, il en néglige une autre bien plus terrifiante encore. On ne s’est pas méfié du froid venu de Sibérie, qui s’abat sur Paris et l’Europe. On aurait dû, car le black-out électrique est imminent. Un drame aux conséquences incalculables.

Après S.N.O.W. (2018) qui avait plongé le lecteur dans les méandres de la finance, Régis Bégué nous livre ici un roman d’anticipation sur la fatale panne d’électricité, l’une des hantises de notre monde moderne hyperconnecté. Lorsque géopolitique et spéculation énergétique se mêlent, le résultat est des plus apocalyptiques, mais le scénario bien trop réel.


Le mot de l'éditeur sur l'auteur :
Formé aux mathématiques, à l’économie et au commerce, c’est par hasard que Régis Bégué entre dans la finance, en 1994. D’abord courtier, il est aujourd’hui gestionnaire dans une grande institution. Ce métier exigeant nécessite des soupapes d’aération et d’oxygène. Il les a trouvées avec l’écriture, mais également le piano, la peinture, le théâtre, le chant ! En 2000, il s’est attelé à son premier roman, Les cimes ne s’embrassent pas, dans lequel il a créé le village imaginaire de Saint-Ravèze, que l’on retrouve dix-huit ans plus tard dans S. N. O. W. Il est né, a grandi et réside en région parisienne.


Avis :
Dans une Europe légèrement dystopique devenue dépendante des énergies renouvelables, se produit soudain un black-out général. Le narrateur, numéro deux de la FrogAmber, leader sur le marché français de l’énergie, n’a rien vu venir. Il faut dire qu’il a déjà d’autres préoccupations, tout empêtré qu’il est dans ce qui pourrait devenir une affaire de mœurs et lui coûter la succession à la présidence de sa société. Ses tentatives pour s’en échapper ne feront que l’entraîner dans l’engrenage d’évènements toujours plus graves, où l’attendent bien des surprises.

Après ma lecture de S.N.O.W. il y a quelques mois, j’ai retrouvé avec plaisir l’ironie acidulée de Régis Bégué, qui sait si bien restituer l’ambivalence de tout être humain, capable, selon les circonstances, du meilleur comme du pire. Dans un univers où spéculation rime avec corruption, chantage et manipulations, l’auteur nous tend, mine de rien, un miroir qui nous renvoie à nos propres compromissions quotidiennes, à nos stratégies d’adaptation et de survie dans une société pas si différente que çà d’une forme de jungle, où l’éthique est par nature une donnée toute relative.

Avec un humour qui fait passer en douceur une vision au final sans grande illusion sur la nature humaine et les phénomènes de société, Régis Bégué nous embarque dans une intrigue aux allures de spirale infernale, où chaque révélation ouvre sur une nouvelle chausse-trappe, dans un suspense qui tient le lecteur de la première à la dernière ligne. Savamment entortillée et riche en rebondissements inattendus, l’histoire réserve surprise sur surprise, et mène peu à peu à une conclusion à la moralité plutôt trouble, tant rien n’est binaire dans ce récit.

Ce nouveau roman de Régis Bégué pousse un cran plus loin mon appréciation de cet auteur, dont les thrillers, piquants et intelligents, révèlent avec malice une vision tranquillement lucide du monde et de l’ambivalence humaine, enrichie de quelques arguments et observations qui lui donnent un certain sel. Un auteur qui mérite d’être découvert par de nombreux lecteurs. (4/5)
Cannetille
Cannetille
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1712
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum