Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Makine, Andreï] La femme qui attendait

Aller en bas

[Makine, Andreï] La femme qui attendait

[Makine, Andreï] La femme qui attendait Vote_lcap0%[Makine, Andreï] La femme qui attendait Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Makine, Andreï] La femme qui attendait Vote_lcap0%[Makine, Andreï] La femme qui attendait Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Makine, Andreï] La femme qui attendait Vote_lcap100%[Makine, Andreï] La femme qui attendait Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Makine, Andreï] La femme qui attendait Vote_lcap0%[Makine, Andreï] La femme qui attendait Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Makine, Andreï] La femme qui attendait Vote_lcap0%[Makine, Andreï] La femme qui attendait Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Makine, Andreï] La femme qui attendait Vote_lcap0%[Makine, Andreï] La femme qui attendait Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Makine, Andreï] La femme qui attendait Empty [Makine, Andreï] La femme qui attendait

Message par lalyre le Mer 18 Mar 2020 - 20:20

[Makine, Andreï]
 La femme qui attendait      
 Editions Seuil 22 janvier 2004
213 pages
Présentation de l'éditeur
Véra est l'un de ces êtres que Dostoïevski appelait "héros de l'extrême frontière". Engagés à corps perdu dans leur quête spirituelle ou amoureuse, ils se débattent à la limite de la folie mais aussi de la vérité souveraine. Celle, charnelle et cosmique, qui exprime le dense mystère de leur vie, si humble d'apparence.
La folie de Véra est d'attendre l'homme qu'elle aime, de refuser l'oubli, d'arracher à la solitude les âmes abandonnées par ceux qui préfèrent oublier. Mais surtout de garder l'espérance. Malgré tout.
De la rencontre avec cette héroïne de "l'extrême frontière", nous sortirons transfigurés, illuminés par l'intensité de son amour, de sa foi.
[Makine, Andreï] La femme qui attendait 31bv4e10
Mon avis
Dans les années 70, le narrateur est venu s’installer dans le village de Mimoïé qui se situe sur les bords de la Mer Blanche pour étudier les coutumes et les traditions pour travailler sa thèse. Dans ce petit bout du monde, le temps semble s’être arrêté depuis la guerre. Un jour, il voit une femme au bord du lac, elle semble encore assez jeune, elle est institutrice, elle se nomme Véra, elle attend depuis depuis une trentaine d’années le retour de son fiancé parti au front, elle espère le voir arriver au bout du chemin, en vain on le sait. J’ai ressenti de la mélancolie en lisant ce très beau roman comme sait écrire Andreï Makine, un roman qui au fur et à mesure des mots, voit se tisser un lien  entre Véra et le narrateur, rien ne se dit et pourtant une sorte de spiritualité qui les relie. Il attend, quelques effleurements, un baiser sur la joue, tout cela crée un charme particulier entre ces deux êtres. C’est un roman mélancolique, c’est l’âme russe écrite avec poésie et une certaine douceur. A la fin on referme le livre doucement, laissant Véra assise sur son banc, en attente, guettant le bout du chemin..


Dernière édition par joëlle le Mar 12 Mai 2020 - 9:33, édité 1 fois (Raison : Mises aux normes du titre.)
lalyre
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 7762
Age : 88
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum