Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret

Aller en bas

Votre avis ?

[Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret  Vote_lcap0%[Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret  Vote_lcap100%[Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret  Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret  Vote_lcap0%[Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret  Vote_lcap0%[Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret  Vote_lcap0%[Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret  Vote_lcap0%[Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret  Empty [Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret

Message par Cassiopée le Dim 12 Avr 2020 - 22:39

[Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret  Enfant10


Les enfants perdus de St Margaret (The Girl in the Letter)
Auteur : Emily Gunnis
Traduit de l’anglais par Paul Benita
Éditions : Préludes (11 Mars 2020)
ISBN : 9782253040439
450 pages

Quatrième de couverture

1956. Ivy Jenkins s’apprête à donner naissance à son premier enfant. Mais la société puritaine britannique des années 1950 ne lui permettra pas de profiter de ce bonheur. Elle est internée de force à St. Margaret, un couvent pour mères célibataires. 2017. Samantha Harper, une jeune journaliste, tombe sur des lettres déchirantes qui révèlent les terribles conditions de détention d’Ivy Jenkins à St. Margaret. Au fil de ses recherches, elle découvre une série de morts suspectes….

Mon avis

Samantha est une jeune femme journaliste qui jongle entre une séparation difficile, des horaires pas évidents (et une place à se faire dans la jungle des reporters) avec une petite fille à élever et une grand-mère fatiguée qui l’aide malgré tout de son mieux, en faisant office de nounou. Un jour sa mamie lui montre une lettre écrite en 1956, c’est Ivy, une jeune fille qui l’a rédigée. Elle dit l’avoir retrouvée dans les affaires de son mari, le Papy décédé. Dans ce courrier, Ivy, rejetée par la société parce qu’elle est enceinte, sans être mariée, de son premier enfant, est placée par sa famille dans un couvent. Sam a tout de suite envie d’en savoir plus, de mener une petite enquête, d’autant plus qu’il semblerait y avoir une corrélation entre le cloître où se sont passés les faits et une présentatrice de télévision très connue.

De fil en aiguille, aidée discrètement par un collègue, Sam creuse cette histoire. Sa mamie lui donne d’autres missives. En parallèle, elle essaie de rencontrer Kitty l’animatrice d’émissions télévisées qui a été vue aux funérailles d’un responsable du couvent. Elle s’aperçoit très rapidement que l’affaire est plus complexe qu’il n’y paraît mais accrochée par son sujet, elle ne lâche rien et va de plus en plus loin, au risque de se mettre en danger.

C’est une histoire très prenante que nous donne à lire Emily Gunnis. Elle est très bien construite avec des retours en arrière pour dévoiler, par bribes, le passé. C’est bien écrit (et bien traduit), les personnages sont intéressants et cela met au grand jour ce fait terrible de placement des filles -mères dans des institutions. Elles y étaient, le plus souvent, brimées, corrigées, maltraitées. Elles n’avaient pas le choix, on leur arrachait leur bébé. Invisibles, délaissées, oubliées, qu’il leur était difficile de survivre….
J’ai beaucoup apprécié ce recueil, je l’ai trouvé intéressant, avec un ton très juste et une trame captivante. L’auteur a fait un excellent travail de recherches et a bien su le retranscrire.

_________________
[Gunnis, Emily] Les enfants perdus de St. Margaret  Cassio11
Cassiopée
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 12213
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum