Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes

Aller en bas

Votre avis?

[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Vote_lcap0%[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Vote_lcap0%[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Vote_lcap50%[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Vote_lcap50%[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Vote_lcap0%[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Vote_lcap0%[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2
 

[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Empty [Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes

Message par Step le Ven 3 Juil 2020 - 18:04

[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  La_vie10
Elena Ferrante

Broché : 416 pages
Editeur : Gallimard 2020
Collection : Du monde entier
ISBN-10 : 2072899214
ISBN-13 : 978-2072899218

Quatrième de couverture


Deux ans avant qu'il ne quitte la maison, mon père dit à ma mère que j'étais très laide."Giovanna, fille unique d'un couple de professeurs, vit une enfance heureuse dans les hauteurs de Naples. L'année de ses douze ans, elle surprend une conversation dans laquelle son père la compare à Vittoria, une tante à la réputation maléfique. Bouleversée par ce rapprochement aussi dévalorisant qu'inattendu, Giovanna va chercher à en savoir plus sur cette femme. En fouillant l'appartement, elle déniche de rares photos de jeunesse sur lesquelles son père se tient aux côtés d'une personne mystérieusement recouverte de feutre noir. Elle décide alors d'aller à la rencontre de cette Zia Vittoria habitant les quartiers pauvres de Naples. Dans cette partie de la ville qui lui était inconnue, l'adolescente découvre un autre univers social, une façon d'être plus spontanée. Incitée par sa tante à ouvrir les yeux sur les mensonges et les hypocrisies qui régissent la vie de ses parents, elle voit bientôt tout le vernis du monde des adultes se craqueler. Entre grandes espérances et cuisantes désillusions, Giovanna cherche sa voie en explorant les deux visages de la ville, comme deux aspects de son identité qu'elle tente de concilier.

Mon avis

Ce nouveau roman d’Elena Ferrante nous amène à suivre l’évolution de Giovanna jusqu’à l’âge adulte ou presque.
Deux couples amis, très amis, leurs filles: d’un côté Giovanna et de l’autre Ida et Angela sont très complices et tout va bien pour Giovanna enfant gâtée et douée en classe dans sa famille bourgeoise d’enseignants sur les hauteurs de Naples.
Giovanna se sent adulée par son père, un homme qui sait tout, un intellectuel qui refait le monde avec ses amis durant de longues heures.
Mais cette vie douce, ce cocon dans lequel vit Giovanna va s’écrouler le jour où sans le vouloir elle entend son père murmurer à sa mère, au sujet de ses résultats scolaires décevants « Ça n’a rien à voir avec l’adolescence : elle est en train de prendre les traits de Vittoria. »  Or Vittoria sa tante qu’elle ne connait absolument pas, la sœur de son père est de réputation une femme laide et cruelle, ignorante et très crue dans son dialecte, c’est ce qui se dit chez ses parents, de plus elle habite les bas-fonds de Naples, un autre monde ou Giovanna ne s’est jamais rendue.
Un autre évènement va bouleverser la vie de l’adolescente, le départ de son père du domicile familiale rejoignant la mère de ses amies Ida et Angela. La cellule familiale éclate et Giovanna reste avec sa mère, ainsi les adultes sont hypocrites et lui ont toujours menti
Elle n’aura de cesse de trouver et connaitre Zia Vittoria et toute sa famille, l’autre famille celle des bas-fonds de Naples.
Suivant une lente et pénible entrée dans le monde des adultes elle apprendra à regarder au delà des apparences et atteindra 16 ans où elle choisira délibérément de devenir femme.

J’ai trouvé ce roman beaucoup moins attachant que l’amie prodigieuse, des longueurs, en toile de fond Naples et sa violence, son dialecte quasi permanent dès qu’on descend des beaux quartiers vers le bas, là ou se trouve les origines du père de Giovanna, la vulgarité et le sexe omniprésents.

Je vote modérément apprécié

_________________
  Mes listes  

----------------------------------------

[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Alpha_22[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Alpha_24[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Alpha_23[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Alpha_25 [Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Mini_110
Step
Step
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 9243
Localisation : France
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

[Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes  Empty Re: [Ferrante, Elena] La vie mensongère des adultes

Message par lalyre le Sam 4 Juil 2020 - 11:42

Mon avis
La quatrième de couverture dévoilant le fond de l’histoire , je me conterai d’écrire que ce livre est palpitant du début jusqu’à la fin, que Giovanna, collégienne de seize ans est adulée de ses parents, que de belles descriptions des bas-fond de Naples, que des paroles de son père lui fait voir ses parents autrement et vont la rapprocher d’une tante haïe par eux, la collégienne va devoir franchir nombre d’obstacles pour assouvir la quête de son idendité, cela nous oblige à nous questionner sur la fin du roman. Sans oublier qu’il est aussi question de la place des femmes dans la société, entre mensonge, hypocrisie c’est une société dans l’inégalité et un combat pour l’émancipation, secret de famille et amitié de convenance mais aussi de trahison et de loyauté et la vie d’une adolescente qui bascule dans un mal-être, sans oublier l’importance de l’écriture et la lecture. 4/5
lalyre
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 7783
Age : 88
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum