Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Eisinger, Vlad] Du rififi à Wall Street

Aller en bas

Votre avis ?

[Eisinger, Vlad] Du rififi à Wall Street  Vote_lcap100%[Eisinger, Vlad] Du rififi à Wall Street  Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Eisinger, Vlad] Du rififi à Wall Street  Vote_lcap0%[Eisinger, Vlad] Du rififi à Wall Street  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Eisinger, Vlad] Du rififi à Wall Street  Vote_lcap0%[Eisinger, Vlad] Du rififi à Wall Street  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Eisinger, Vlad] Du rififi à Wall Street  Vote_lcap0%[Eisinger, Vlad] Du rififi à Wall Street  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Eisinger, Vlad] Du rififi à Wall Street  Vote_lcap0%[Eisinger, Vlad] Du rififi à Wall Street  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Eisinger, Vlad] Du rififi à Wall Street  Vote_lcap0%[Eisinger, Vlad] Du rififi à Wall Street  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Eisinger, Vlad] Du rififi à Wall Street  Empty [Eisinger, Vlad] Du rififi à Wall Street

Message par Cannetille le Jeu 3 Sep 2020 - 13:07

[Eisinger, Vlad] Du rififi à Wall Street  Du_rif10

Titre : Du rififi à Wall Street
Auteur : Vlad EISINGER (Antoine BELLO)
Parution : 2020 (Gallimard)  
Pages : 320


Présentation de l'éditeur :  
Du rififi à Wall Street démarre comme un hommage au roman noir américain et au roman-feuilleton rocambolesque, pour déboucher sur une interrogation plus vaste des pouvoirs de la littérature. C’est une poupée russe : un roman dans un roman. C'est enfin un livre sur les moyens de dire le réel. Eisinger pense, comme Truman Capote avant lui, qu'on peut prendre des libertés avec la réalité pour mieux la dire.


Un mot sur l'auteur :
Antoine Bello est un écrivain et entrepreneur franco-américain né à Boston en 1970.


Avis :
En panne d’inspiration, l’écrivain Vlad Eisinger accepte de rédiger une monographie sur une entreprise de télécommunications américaine et sur son charismatique patron Tar. Lorsque le projet tombe à l’eau, l’auteur, désespérément fauché, se rabat sur une autre commande, cette fois-ci pour une collection de True Fiction : sous un pseudonyme, il se lance dans la rédaction d’un polar à trois sous, où un écrivain chargé de rédiger l’histoire d’une entreprise pétrolière découvre les malversations de son dirigeant et se retrouve la proie de terribles tueurs. Le succès inattendu du livre attire l’attention de Tar, et Vlad se voit à son tour plongé dans des aventures en tout point semblables à celle de son héros, comme si la réalité rattrapait la fiction.

Ce qui frappe dans ce roman est d’abord sa vertigineuse et paroxystique mise en abyme, puisque trois récits s’enchâssent les uns dans les autres, amenant le véritable auteur, Antoine Bello, à s’esquiver derrière un de ses protagonistes et à lui laisser signer son œuvre à sa place. En véritable virtuose, le romancier utilise les codes de la littérature populaire pour nous servir une brillante et amusante démonstration de ce qui fait d’un livre une œuvre d’art : à l’instar de son maître Truman Capote qui ne cesse de traverser son texte, que ce soit par des références à ses procédés littéraires, ou par la création d’un protagoniste qui porte son nom, Antoine Bello explore la capacité de l’oeuvre à saisir et à restituer l’essence d’une réalité ou d’un personnage au travers d’une interprétation parfois très libre. Ainsi, un détail inventé mais judicieusement choisi peut, mieux que tout, illustrer et exprimer la vérité intrinsèque et la nature profonde des êtres. C’est d’ailleurs le propre de l’art de s’affranchir du réel pour trouver le chemin le plus direct jusqu’à l’âme.

Les aventures rocambolesques de Vlad Eisinger et de Tom Capote servent ainsi de prétextes à une réflexion sur la littérature et le métier d’écrivain. Si l’inspiration et le génie ne se commandent pas, rien se sauraient contraindre leur épanouissement lorsqu’ils sont au rendez-vous : Vlad rencontre le succès quand, désinhibé par l’anonymat de son pseudo, il réussit mieux que jamais à exprimer ses obsessions malgré les contraintes mercantiles imposées par son éditeur. Son roman populaire et alimentaire devient sa meilleure production, quand, jusqu’alors, la pression de la notoriété et de l’ambition étouffait ses capacités créatives.

Hommage au grand Truman Capote comme aux forçats de l’écriture alimentaire, ce livre original et astucieux s’avère un exercice de virtuosité bluffant et convaincant, où le divertissement et le pastiche servent de fondements à une réflexion aussi amusante qu’intéressante sur la création littéraire et sur les libertés qu’il faut savoir prendre avec la vérité pour mieux la dire. Coup de coeur. (5/5)
Cannetille
Cannetille
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1724
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum