Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

[Balzac, Honoré de] Physiologie du mariage

Aller en bas

Quel est votre avis sur cet essai ?

[Balzac, Honoré de] Physiologie du mariage Vote_lcap0%[Balzac, Honoré de] Physiologie du mariage Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Balzac, Honoré de] Physiologie du mariage Vote_lcap100%[Balzac, Honoré de] Physiologie du mariage Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Balzac, Honoré de] Physiologie du mariage Vote_lcap0%[Balzac, Honoré de] Physiologie du mariage Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Balzac, Honoré de] Physiologie du mariage Vote_lcap0%[Balzac, Honoré de] Physiologie du mariage Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Balzac, Honoré de] Physiologie du mariage Vote_lcap0%[Balzac, Honoré de] Physiologie du mariage Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Balzac, Honoré de] Physiologie du mariage Vote_lcap0%[Balzac, Honoré de] Physiologie du mariage Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 
 

[Balzac, Honoré de] Physiologie du mariage Empty [Balzac, Honoré de] Physiologie du mariage

Message par elea2020 Ven 10 Déc 2021 - 16:26

Physiologie du mariage
Honoré de Balzac
Bibebook (livres téléchargeables)
402 pages
1829

[Balzac, Honoré de] Physiologie du mariage Balzac10

Résumé de l'éditeur :
La Comédie humaine - Études analytiques. Seizième volume de l'édition Furne 1842. Extrait : La femme qui, sur le titre de ce livre, serait tentée de l’ouvrir, peut s’en dispenser, elle l’a déjà lu sans le savoir. Un homme, quelque malicieux qu’il puisse être, ne dira jamais des femmes autant de bien ni autant de mal qu’elles en pensent elles-mêmes. Si, malgré cet avis, une femme persistait à lire l’ouvrage, la délicatesse devra lui imposer la loi de ne pas médire de l’auteur, du moment où, se privant des approbations qui flattent le plus les artistes, il a en quelque sorte gravé sur le frontispice de son livre la prudente inscription mise sur la porte de quelques établissements : Les dames n’entrent pas ici.

Mon avis :
La Physiologie du mariage est un essai auquel se livre Balzac, jeune auteur encore peu connu : il met à profit ses études de droit pour établir un panorama des relations conjugales, principalement centré sur "comment triompher de cette mauvaise idée qu'est le mariage ?" Du point de vue du mari, on aborde souvent la question "un mari peut-il éviter d'être minotaurisé ?", néologisme servant pour l'auteur à exprimer plus poétiquement le vilain terme "être cocu", ou "porter des cornes" (on revient au Minotaure). Honoré de Balzac organise son essai en une trentaine de Méditations : nous y apprenons quel public masculin est le plus susceptible d'être concerné par cet épineux problème, quels dangers extérieurs guettent le mariage, comment reconnaître, après la Lune de Miel, les premiers signes qu'une femme irait bien voir ailleurs, comment la surveiller et tendre des pièges pour la surprendre en flagrant délit, quelle attitude adopter dans ce cas...

La lecture de ce relativement long essai est plutôt agréable, diversifiée, car Balzac sait faire alterner considérations générales (sociologiques et psychologiques) sur l'institution matrimoniale avec anecdotes littéraires, et surtout morceaux choisis, mises en situation, qui sont presque de courtes nouvelles dont on se délecte, tant il y met de style et de malice. Je l'aurais lu beaucoup plus vite si je l'avais lu en format papier, et non à des moments perdus sur mon poste de travail. Le lecteur y voyage entre conception du code civil, analyse psychologique poussée des causes et effets de différents comportements courants du mari ou de la femme, parfois vus d'une manière irrésistible comme deux ennemis retranchés sur leurs positions et faisant feu de tout bois pour se venger l'un de l'autre. A vrai dire, il m'a considérablement amusée, j'ai ri souvent, lorsqu'il étalait la mauvaise foi et les perfidies des femmes. Son approche peut paraître misogyne, et elle l'est dans une certaine mesure (c'est l'époque, et il est jeune), mais il y montre une si parfaite observation et compréhension des rapports humains que c'est réjouissant. Il faut lire cet essai sans barrières de genre, et cela devient un guide fascinant de ce qui peut entraver une relation, la faire dévier, faire perdre aux partenaires leur confiance l'un(e) envers l'autre. Les projecteurs éclairent en plein la mauvaise foi dans ce qu'elle a de plus éclatant, et les manières d'y réagir lorsqu'elle est dans le camp de la femme, ou de l'assumer lorsqu'elle est dans son propre camp.

Je suis sûre que Balzac ne s'est jamais départi de cet humour pince-sans-rire avec lequel il affecte de se projeter dans les intérêts du mari, pour mieux dire que les femmes peuvent tout lorsque leur coeur les entraîne, voire plaider pour une sorte d'union libre avant mariage (il ne réfute pas le mariage en soi, parce qu'il y voit le sceau d'un ordre social). Il a beau plaisanter sur l'amour qui fait faire des sottises à toutes les parties, il ne se départ jamais de cette distance ironique, mais aussi d'une certaine chaleur avec laquelle il épouse les intérêts de ses amies femmes, qu'il comprend si bien, sans aveuglement et sans complaisance. J'aurais tendance à recommander cet ouvrage étonnant, atypique, moyennant d'avoir du temps à y consacrer, et peut-être l'envie de consulter le dictionnaire Littré ou des encyclopédies, pour y faire connaissance avec des mots savoureux déjà éloignés du répertoire à son époque, ou des références mythologiques, littéraires, historiques... J'en ai appris, et je me suis régalée ici et là, je mettrais 4/5.

Citations :
Il s’agit bien de plaisanter quand on parle de mariage ! ne devinez-vous pas que nous le considérons comme une légère maladie à laquelle nous sommes tous sujets et que ce livre en est la monographie ? (Page 21)

Elle redoute le mariage parce qu’il finit par gâter la taille, mais elle s’y livre parce qu’il promet le bonheur. Si elle fait des enfants, c’est par un pur hasard, et quand ils sont grands, elle les cache. (Page 25)  

Ici, nous ne stipulons que pour les oisifs, pour ceux qui ont le temps et l’esprit d’aimer, pour les riches qui ont acheté la propriété des passions, pour les intelligences qui ont conquis le monopole des chimères. (Page 26)

Flâner est une science, c'est la gastronomie de l'oeil. (...) Flâner, c'est jouir, c'est recueillir des traits d'esprit, c'est admirer de sublimes tableaux de malheur, d'amour, de joie, des portraits gracieux ou grotesques ; c'est plonger ses regards au fond de mille existence : jeune, c'est tout désirer, tout posséder ; vieillard, c'est vivre de la vie des jeunes gens, c'est épouser leurs passions. (Page 32)

Enfants toute leur vie, ils s'en vont de la vie les mains vides, ayant végété, ayant parlé d'amour et de plaisir, de libertinage et de vertu, comme les esclaves parlent de la liberté. (Page 67)

Il est plus facile d'être amant que mari, pour la raison qu'il est plus difficile d'avoir de l'esprit tous les jours que de dire de jolies choses de temps en temps. (Page 73)

Le talent, en amour comme en tout autre art, consiste dans la réunion de la puissance de concevoir et de celle d'exécuter. (Page 102)

L'ignorance, c'est par elle seule que se maintient le despotisme ; il lui faut des ténèbres et du silence. (Page 144)

Une arme est tout ce qui peut servir à blesser, et, à ce titre, les sentiments sont peut-être les armes les plus cruelles que l'homme puisse employer pour frapper son semblable. (Page 324)

Enfin si nous n'avions en France, ni vices, ni passions, ni maladies, l'Etat serait à deux doigts de faire banqueroute. (Page 385)

_________________
"Ainsi vécut Raphaël pendant plusieurs jours, sans soins, sans désirs, éprouvant un mieux sensible, un bien-être extraordinaire, qui calma ses inquiétudes, apaisa ses souffrances. Il gravissait les rochers, et allait s'assoir sur un pic d'où ses yeux embrassaient quelque paysage d'immense étendue. Là, il restait des journées entières comme une plante au soleil, comme un lièvre au gîte." Honoré de Balzac, La Peau de chagrin.

Histoires macabres et flegmatiques de la Guerre de Sécession, de Ambrose Bierce




=> PàL 2021

=> PàL 2022
elea2020
elea2020
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3736
Age : 53
Localisation : 44
Emploi/loisirs : enseignante en reconversion
Genre littéraire préféré : dystopies et classiques, littérature russe
Date d'inscription : 02/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum