Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le Deal du moment : -41%
🚿 Lot de 12 gels douche DOP « Douceurs ...
Voir le deal
15.99 €
Le Deal du moment : -41%
🚿 Lot de 12 gels douche DOP « Douceurs ...
Voir le deal
15.99 €

Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022)

+2
louloute
Cassiopée
6 participants

Aller en bas

Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022) Empty Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022)

Message par Cassiopée Mar 24 Mai 2022 - 22:07

Tchat avec Philippe Cuisset au sujet de son roman, « Des torrents de sang et d’argent. » Le 18 Mai 2022.


J’ai parfois regroupé plusieurs réponses de l’auteur en un seul paragraphe pour plus de lisibilité. Q veut dire question d'un e participant e.

---------------------------
Les lecteur /lectrices étaient présents ainsi que l’auteur et son éditrice.

L’éditrice remercie les membres de PartageLecture pour les retours de qualité suite à la lecture.

Les personnes qui ont découvert le livre s’accordent à dire qu’elles ne connaissaient pas les faits évoqués et se sentent parfois honteux de leur ignorance.

Philippe C répond : La honte revient à ceux qui ont enfoui ce fait colonial pendant des décennies. Il s'agissait pour moi d'exhumer une politique raciale atroce qui revient en force en Europe. J’ai découvert ce fait en explorant des travaux universitaires et un très bref épisode dans un documentaire y faisait une simple allusion. Tout est en lien avec une actualité brûlante. Actuellement, en Namibie, les descendants des survivants se battent pour la mémoire de ce génocide. Ils aimeraient aussi déboulonner les statues des assassins, récupérer les terres volées...pour ce dernier point ce sera très très difficile. Les faits sont désormais reconnus en tant que tels par l'Allemagne, mais pour ce qui est de la résilience...de la réparation ce sera probablement un combat à mener sur des années.

Question : Votre héroïne, Esther, est une femme forte.

Philippe C : au-delà de l'horreur dans laquelle je ne voulais pas me complaire, ni raconter avec exhaustivité, je voulais montrer que quelque chose ne peut pas être détruit.

Q : On parle de la responsabilité de l'Allemagne, mais les autres nations européennes étaient au courant et ont fermé les yeux.

Philippe C : La vengeance ou le pardon sont les éléments de l'alternative systématiquement proposés dans la fiction, je pense à Inconnu à cette adresse par exemple, je voulais me libérer de ce choix et proposer une autre réflexion. Les autres nations, coloniales, pratiquaient des atrocités similaires au Congo, à Madagascar... On ne peut en effet pas parler de vengeance possible, et non plus de pardon. Simplement, on espérerait le minimum : l'humilité et le regret de la part des nations coupables. L'Angleterre a "ouvert les yeux", et commandé un rapport. Celui-ci consigne minutieusement toutes les atrocités commises. Mais le but était politique et pas humaniste. Ce rapport s'intitule The Blue book, il a été dissimulé jusqu'à l'indépendance. J'y ai trouvé quelques faits terribles que j'ai repris. Il faudrait rendre justice, or c'est impossible : les génocideurs sont morts. Contrairement à la Bosnie, au Rwanda...il n'y aura aucun tribunal international.

Q : comment a été construit le récit ?

Philippe C : le fil conducteur m'a été offert sur un plateau -si j'ose dire- d'argent par von Trotha...avec un titre qui résumait l'histoire de 1904 à 1908 et qui révélait qu'on passe allégrement de l'écrasement par la violence militaire à la domination esclavagiste de l'exploitation des diamants... Je me suis imprégné des travaux universitaires, compulsé le Blue book, observé longuement des photos. Je n'avais pas le plan complet. Par exemple je ne savais ce que deviendrai Esther après son évasion...une migrante ? partant au Bostwana, une guérillera...finalement une domestique chez un fermier...
Il y avait surtout la volonté d'essayer de comprendre d'un côté comme de l'autre ce qui s'entrechoque dans un esprit humain, qu'il soit bourreau ou victime.
Ce qui me frappe aujourd’hui, au regard de l'actualité, c'est que ce génocide est resté méconnu principalement parce qu'il touchait des peuples d'Afrique. Avec l'élan de solidarité et l'identification aux Ukrainiens, on assiste à cette même discrimination. Les souffrances actuelles des peuples de peau noire laissent indifférent...

Éditrice Kyklos: Philippe, est-ce la photo de cette travailleuse du rail (qui figure sur le bandeau du livre) qui t'a inspiré Esther immédiatement ?

Philippe C : c'est bien Esther, dont on voit la photo sur le bandeau...enfin c'est "mon" Esther...j'ignore l'identité de cette travailleuse du rail.

Q : Votre livre a-t-il rencontré un écho chez des représentants - associations ou autres - sensibles à cette cause ?

Éditrice Kyklos : nous l'avons fait entrer en catégorie "histoire" et aujourd'hui l'ouvrage se trouve notamment dans les bibliothèques universitaires allemandes ainsi que dans une aux États-Unis.
Comment parviens-tu en tant qu'écrivain à t'incarner dans des personnages tels que Zacharie Blondel, Miranda et aujourd'hui Esther, à t'imprégner de leurs souffrances et à nous les rendre si proches ?

Philippe C : Des échos et des retours de lecteurs et lectrices réfugié(e)s me paraissent particulièrement touché(e)s pour l'instant ...plus que les "européens"...et dans la foulée pour répondre à l'identification...je ne sais pas comment je fais...accepter un temps de ne plus être soi-même...entrer dans un vertige ?

Q : Des 3 personnages principaux de vos 3 romans, lequel vous a posé le plus de difficultés ? ou de facilité ?

Philippe C : La plus difficile était Miranda, d'abord parce qu'elle était ancrée dans le réel d'un camp de réfugiés, ensuite parce qu'il me fallait aborder des scènes liées à l'esclavage sexuel et c'était très délicat, très sensible...j'avais un peu peur de mes lecteurs. Mon but essentiel est de leur rendre une humanité dont ils ont été défaits.

Q : Ce sont toujours des sujets difficiles, qui vous tiennent terriblement à coeur ?

Philippe C : Oui la violence qu'elle soit carcérale, mafieuse ou génocidaire me hante littéralement...l'inhumain est tellement banal qu'on risque de s'y habituer, j'écris justement pour que cela nous rende malades...vous et moi.
Quand le roman est fini, il ne m'appartient plus, bien sûr je préfère être lu mais je passe une sorte de relai.
Les écrits en Namibie ou les revendications des hereros ou des namas tendent à glorifier des chefs, des combattants, toujours des hommes...je voulais apporter un éclairage qui ne soit pas celui de la bravoure virile du soldat mais montrer une autre forme de force.

Q : Vous n'êtes jamais allé dans les lieux que vous évoquez ?

Philippe C : non je ne connais pas ces pays mais pour le Mexique par exemple j'ai déplacé le sujet pour ne pas utiliser une géographie connue...une façon de ne pas proposer des récits trop naturalistes.

Q : Un prochain livre ? Sur une autre cause humanitaire ?

Philippe C : Oui , ça se passera en Albanie, sur fond de trafic d'ordures et de Kanun. Le Kanun est un code ancestral qui prône le sang pour le sang, je connais des réfugiés qui doivent fuir ce pays pour cette raison.

Q : Une vendetta ?

Philippe C : oui une vendetta mais très codifiée et surtout quasi légale dans le Nord du pays. D’autant plus que la mafia est aux manettes et la police totalement corrompue. Il y a 2 semaines j'ai rencontré une femme qui a fui l'Albanie sous la menace d'un groupe armé, ils ont pris sa maison, l'ont menacée, la police était sur les lieux et regardait...

Q : Ce sont vos rencontres qui vous ont donné envie d'écrire ce nouveau livre ?

Philippe C : oui ça vient de rencontres réelles. J’ai beaucoup de liens avec l'Albanie ou le Kosovo. Le prochain héros sera une héroïne.
------------
Merci à tous pour ce moment d’échange très intéressant. Merci à Virginie des éditions Kyklos qui offre à nos membres des moments de partage uniques avec des auteurs.

_________________
Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022) Cassio11
Cassiopée
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 14499
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022) Empty Re: Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022)

Message par louloute Mar 24 Mai 2022 - 22:51

merci  Cassiopée pour ce résumé enrichissant  Very Happy
louloute
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 30719
Age : 53
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022) Empty Re: Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022)

Message par elea2020 Mer 25 Mai 2022 - 8:44

Merci pour ce compte-rendu, @Cassiopée : ce roman et le prochain ont l'air très intéressants. Il va falloir que je revienne vers Kyklos !

_________________
"Ainsi vécut Raphaël pendant plusieurs jours, sans soins, sans désirs, éprouvant un mieux sensible, un bien-être extraordinaire, qui calma ses inquiétudes, apaisa ses souffrances. Il gravissait les rochers, et allait s'assoir sur un pic d'où ses yeux embrassaient quelque paysage d'immense étendue. Là, il restait des journées entières comme une plante au soleil, comme un lièvre au gîte." Honoré de Balzac, La Peau de chagrin.

Les Trois mousquetaires, d'Alexandre Dumas fils / Rodden Eiland de Bouffanges / Mémoires de Louise Michel écrits par elle-même, de Louise Michel /Petite bibliothèque de poésie contemporaine : Tout sera longuement fatal, André Frénaud.




=> PàL 2021

=> PàL 2022
elea2020
elea2020
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 4903
Age : 53
Localisation : 44
Emploi/loisirs : enseignante en reconversion
Genre littéraire préféré : dystopies et classiques, littérature russe
Date d'inscription : 02/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022) Empty Re: Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022)

Message par joëlle Mer 25 Mai 2022 - 8:54

Merci
joëlle
joëlle
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 8442
Localisation : .
Date d'inscription : 30/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022) Empty Re: Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022)

Message par bella333 Mer 25 Mai 2022 - 10:03

Merci pour le compte-rendu.

_________________
"Verba volant, scripta manent.   "Les paroles s'envolent, les écrits restentCompte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022) Chenil11
Ma Pàl .
Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022) 12472910Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022) 12472910
bella333
bella333
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4905
Age : 37
Localisation : Pas loin de Cambrai ( Nord)
Emploi/loisirs : Social/ la lecture, la généalogie, les randonnées, les musées...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 09/06/2012

http://memelessorciereslisent.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022) Empty Re: Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022)

Message par Cannetille Jeu 26 Mai 2022 - 18:34

Merci et bravo pour tout : le partenariat, le tchat, et le compte-rendu.
Cannetille
Cannetille
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3062
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022) Empty Re: Compte-rendu du tchat avec Philippe Cuisset, auteur "Des torrents de sang et d'argent" (18/05/2022)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum