Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le Deal du moment : -80%
Souris gaming Acer Predator Cestus 350 (sans fil, ...
Voir le deal
19.99 €

[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château

2 participants

Aller en bas

votre avis ?

[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Vote_lcap50%[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Vote_lcap50%[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Vote_lcap0%[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Vote_lcap0%[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Vote_lcap0%[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Vote_lcap0%[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2
 
 

[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Empty [Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château

Message par Cannetille Jeu 26 Mai 2022 - 18:28

[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Nous_a10

Titre : Nous avons toujours vécu au château (We Have Always Lived in the Castle)
Auteur : Shirley JACKSON
Traduction : Jean-Paul GRATIAS
Parution : en anglais (Etats-Unis) en 1962, en français à partir de 1971 (Payot & Rivages en 2012)              
Pages : 240


Présentation de l'éditeur :
Je m’appelle Mary Katherine Blackwood. J’ai dix-huit ans, et je vis avec ma sœur, Constance. J’ai souvent pensé qu’avec un peu de chance, j’aurais pu naître loup-garou, car à ma main droite comme à la gauche, l’index est aussi long que le majeur, mais j’ai dû me contenter de ce que j’avais. Je n’aime pas me laver, je n’aime pas les chiens, et je n’aime pas le bruit. J’aime bien ma sœur Constance, et Richard Plantagenêt, et l’amanite phalloïde, le champignon qu’on appelle le calice de la mort. Tous les autres membres de ma famille sont décédés. Ainsi commence le chef-d’œuvre de la romancière Shirley Jackson (1915-1965), également auteur de la célèbre nouvelle La loterie et du roman La maison hantée, porté à l’écran par Robert Wise (La maison du diable).
Nouvelle traduction intégrale.


Un mot sur l'auteur :
Shirley Jackson (1916-65) est une romancière américaine connue pour ses récits fantastiques et d'horreur. Son livre Maison hantée est considéré par Stephen King comme l'un des meilleurs romans fantastiques du XXe siècle.


Avis :
Affectueusement surnommée « cette petite folle de Merricat » par son aînée Constance, la narratrice Mary Katherine a dix-huit ans, même si, à la lecture de son seul récit, alors qu’elle se complaît à se cacher dans les cabanes qu’elle construit, à enterrer des objets dans le jardin et à jouer avec son chat en rêvant de se réfugier sur la lune, là où personne ne lui imposerait de compagnie indésirable, on la prendrait volontiers pour une enfant. Avec sa sœur bientôt trentenaire et son vieil oncle impotent Julian, elle est l’un des trois derniers occupants de l’imposante maison Blackwood.

Cachée au plus profond de son vaste parc à l’abandon, en surplomb du village où Merricat est la seule à se rendre, avec la plus extrême répugnance, pour les courses hebdomadaires, la demeure semble en vérité se replier sur ses habitants, comme pour les protéger d’un monde extérieur qui ne serait que menace et hostilité. C’est d’abord au travers des sous-entendus perfides des villageois et des moqueries de leurs enfants, puis bientôt par la bouche de ce vieil original d’oncle Julian, aussi obsédé par ce qui s’est passé qu’incrédule d’y avoir survécu, que l’on réalise que les trois Blackwood se remettent à peine d’une énigmatique tragédie, qui, six ans plus tôt, a coûté la vie aux autres membres de la famille. Tous ont péri, mystérieusement empoisonnés. Tous, sauf Julian – très diminué depuis -, et les deux sœurs, dont la rumeur continue sans répit d’incriminer l’aînée.

Une impression d’étrangeté plane sur le récit mené par la déconcertante Merricat. Pour conjurer ce qu’elle perçoit de malfaisance chez les villageois qui la harcèlent, la jeune fille s’invente mille rituels protecteurs et bascule dans des images mentales emplies de haine noire lorsqu’ils sont sans effet. Chez elle, toujours flanquée de son chat, elle ne se départit de ses comportements sauvages et fantasques que pour se perdre en adoration devant la douce Constance. Les deux sœurs vivent dans un troublant état fusionnel, l’une mi-elfe mi-sorcière, l’autre véritable fée du logis permettant au trio de poursuivre son existence comme si de rien n’était, le dos tourné à la réalité. Et, pendant que dans la tête de la plus âgée, le temps semble s’être pétrifié dans une maison figée à l’heure du drame, comme si maintenir chaque objet à sa place pouvait effacer la mort de leurs propriétaires, les velléités protectrices de la cadette vont bientôt prendre une tournure inattendue lorsque surgira un cousin, visiblement tout sauf désintéressé.

Intrigué par un drame passé qu’il lui faut plus ou moins deviner au travers du seul prisme de personnages à la psyché de plus en plus manifestement dérangée, baigné dans une atmosphère d’étrangeté ambiguë laissant planer l’inquiétude, le lecteur se retrouve insensiblement entraîné dans une plongée obsédante au coeur de la névrose et de la paranoïa. Un classique adapté au cinéma à redécouvrir, pour son mystère, mais surtout pour son tableau troublant, notamment parce que vu de l’intérieur, de la maladie mentale. (4/5)
Cannetille
Cannetille
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3062
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Empty Re: [Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château

Message par DameLecture Sam 18 Juin 2022 - 18:47

Cannetille, merci pour ta critique !
Très bon auteur qui a écrit que d'excellents romans et nouvelles
Personnellement, j'ai adoré ! cheers
DameLecture
DameLecture
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 345
Localisation : france
Date d'inscription : 12/06/2021

Revenir en haut Aller en bas

[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Empty Re: [Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château

Message par Cannetille Sam 18 Juin 2022 - 18:51

Une excellente découverte d'un auteur, que pour ma part, je ne connaissais pas.
Cannetille
Cannetille
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3062
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Empty Re: [Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château

Message par DameLecture Sam 18 Juin 2022 - 19:14

Oui Cannetille, il y a aussi son roman le plus connu "Hantise" qui a donné un excellent film dans les années 60 et un autre plus récent mais moins bon... "Hantise" est un des meilleurs livres de maison hantée qu'il soit....
Mais cet auteur a aussi écrit d'autres romans excellents. Des histoires toujours très étranges...
TRÈS, TRÈS BON AUTEUR !!!
DameLecture
DameLecture
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 345
Localisation : france
Date d'inscription : 12/06/2021

Revenir en haut Aller en bas

[Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château  Empty Re: [Jackson, Shirley] Nous avons toujours vécu au château

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum