Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

[Jaenada, Philippe] La femme et l'ours

Aller en bas

Votre opinion sur La femme et l'ours

[Jaenada, Philippe] La femme et l'ours Vote_lcap100%[Jaenada, Philippe] La femme et l'ours Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Jaenada, Philippe] La femme et l'ours Vote_lcap0%[Jaenada, Philippe] La femme et l'ours Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Jaenada, Philippe] La femme et l'ours Vote_lcap0%[Jaenada, Philippe] La femme et l'ours Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Jaenada, Philippe] La femme et l'ours Vote_lcap0%[Jaenada, Philippe] La femme et l'ours Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Jaenada, Philippe] La femme et l'ours Vote_lcap0%[Jaenada, Philippe] La femme et l'ours Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Jaenada, Philippe] La femme et l'ours Vote_lcap0%[Jaenada, Philippe] La femme et l'ours Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 
 

[Jaenada, Philippe] La femme et l'ours Empty [Jaenada, Philippe] La femme et l'ours

Message par Algue Mer 27 Juil 2022 - 19:23

[Jaenada, Philippe] La femme et l'ours Ours10

Éditions Grasset
324 pages
EAN 9782246758419

Présentation de l'éditeur

Jadis, Bix Sabaniego ne se couchait jamais avant l'aube. On parle d'un temps où il n'était pas marié et père de famille. C'est un révolté placide, un enragé doux qui se rêve en tigre (ou en ours). Et puis, un jour, une dispute conjugale, et le voilà parti, sac écossais sur l'épaule, dans une errance fortement alcoolisé, un bad trip aux couleurs de tous les bars du canal Saint-Martin, puis par cercles concentriques, le Lutetia, le Lubéron, et enfin un banc à Monaco. Splendeur, décadence et résurrection d'un Don Quichotte dont les moulins à vent seraient autant de brunes à fortes poitrines et à cervelles réduites. Sur le chemin qui le mène en enfer, on croise toute une humanité fracassée, des compagnons de beuverie, gueules cassées et amnésiques, une fille-fantasme, un ours kidnappeur, un champion de poker qui perd sa vie par insouciance, et même un couple échangiste en bonne santé...
La touche Jaenada, c'est la drôlerie et le désespoir, la chute sans fin et la lumière, là-bas, au bout du tunnel. C'est un romancier moderne et rock : un menteur qui dit la vérité.

Mon avis

N'étant pas adepte du "binge reading", je n'avais pas prévu de replonger dans l'univers de Philippe Jaenada quelques mois à peine après la lecture d'Au printemps des monstres. Mais voilà, tout ne s'est pas passé comme prévu.

Si j'étais l'auteur, j'arriverais à remplir quelques pages d'anecdotes croustillantes et cocasses pour vous expliquer comment, alors que j'étais allée chez Emmaüs déposer trois paires de chaussures et chercher du tissu pas cher, je suis tombée sur un exemplaire de La femme et l'ours. Pas n'importe quel exemplaire, un exemplaire dédicacé par l'auteur, ce qui le rendait encore plus irrésistible. Voilà comment pour un demi-euro je me suis retrouvée à suivre le héros, Bix Sabaniego, dans ses pérégrinations entre Paris et Monaco, et à faire connaissance avec des compagnons de beuveries ou de rêveries.

Si j'étais l'auteur, je partirais - sac matelot à l'épaule, bien entendu - à la recherche de Rodolphe, à qui s'adresse la dédicace, pour comprendre le jeu de mots qu'elle contient - une référence obscure à base de bonobos - et pourquoi ce joli cadeau a échoué sur une étagère de livres d'occasion. L'enquête commencerait au Métro Bar, port d'attache du narrateur, qui est littéralement juste en face de chez moi. Je vous restituerais dans le détail mes rencontres avec tous les Rodolphe du Nord-Est parisien, qui m'assureraient l'un après l'autre n'avoir jamais rencontré d'écrivain.

Mais je ne suis pas Philippe Jaenada, et d'ailleurs ce n'est pas le propos, nous sommes ici pour parler de La femme et l'ours. Sur un autre site, j'ai trouvé une critique qui comparait ce livre au film After Hours de Scorsese, et j'ai été très vexée de ne pas y avoir pensé toute seule, tant le parallèle est évident et tant j'adore ce film. Les deux œuvres mettent en scène, dans une nuit dont on se demande s'il s'agit d'un cauchemar, un héros funambule qui sent devenir glissants tous les liens qui le rattachent au quotidien et à la normalité, et se demande s'il va basculer de l'autre côté, rejoindre l'univers des perdants plus ou moins magnifiques. Bref, c'est un livre dont je vous recommande vivement la lecture, avec peut-être une réserve : si vous êtes un·e ancien·ne alcoolique, vous risquez de souffrir le martyre. Je n'ai pas compté, mais je crois qu'il faut bien attendre une centaine de pages avant qu'une salutaire goutte de café vienne diluer l'océan de bières et de whiskies dont il est question au fil de cette histoire.

Enfin, ultime précision à l'usage de ceux qui trouvent horripilantes les nombreuses parenthèses (dans des parenthèses (dans des parenthèses)) qui émaillent habituellement les livres de Philippe Jaenada : vous ne les retrouverez pas dans ce roman. Il contient des digressions malgré tout, on pourrait même dire qu'elles constituent la matière première de l'ouvrage, mais elles sont accommodées d'une autre façon. Qui sait, peut-être les trouverez-vous à votre goût cette fois ? Je ne peux que vous encourager à tenter l'expérience.

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 468
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum