Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le Deal du moment : -23%
SEB Friteuse classique Oleoclean 3.5L (2300W, ...
Voir le deal
99.99 €

[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline

2 participants

Aller en bas

Votre avis ?

[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline Vote_lcap0%[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline Vote_lcap100%[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline Vote_rcap 100% 
[ 2 ]
[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline Vote_lcap0%[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline Vote_lcap0%[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline Vote_lcap0%[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline Vote_lcap0%[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2
 
 

[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline Empty [S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline

Message par Cassiopée Ven 21 Oct 2022 - 0:02

[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline Stalin10

La baignoire de Staline
Auteur : Renaud S. Lyautey
Éditions : Seuil (21 Octobre 2022)
ISBN : 978-2021479423
224 pages

Quatrième de couverture

Tbilissi, capitale de la Géorgie, terre natale de Staline. Un ressortissant français est retrouvé mort dans des conditions suspectes à l’hôtel Marriott. Avant qu'un scandale n'éclate, René Turpin, à l’ambassade, est mandaté pour assister les inspecteurs locaux. L’enquête les mènera sur les traces du dictateur et d'une immense ville balnéaire abandonnée...

Mon avis

Ce roman est le second titre de l’auteur et malheureusement, il n’y en aura pas d’autres car Renaud S. Lyautey est décédé au printemps 2022 d’une maladie foudroyante. Il a été diplomate, et fut ambassadeur en Géorgie (2012-2016), ex-république de l'Union soviétique, lieu où il situe son histoire. C’était un homme cultivé, curieux de tout, respectueux des autres et ouvert.

Ce roman fait la part belle à l’espionnage et à la politique. La Géorgie est indépendante mais toujours sous influence russe et les relations sont tendues car ce territoire est situé en bord de Mer Noire et les russes aimeraient y accéder plus facilement. La couverture représente un timbre soviétique à l'effigie de Kim Philby (1912-1988), un espion double ou triple selon les sources. On se doute bien qu’il va apparaitre dans le récit, même si celui-ci se déroule en 2009.

Dans un hôtel de Tbilissi, le corps d’un jeune doctorant français, Sébastien Rouvre, est découvert. Après une courte enquête, il est établi qu’il y a eu mise en scène pour faire croire à tout autre chose que la vérité : un assassinat. René Turpin, conseiller à l’ambassade de France est mis dans la confidence pour suivre cette affaire avec le consul et un collègue. Il pourra également communiquer avec les policiers chargés des investigations, dont l’inspecteur Nougo Shenguelia, diplômé de Saint-Cyr. C’est entre autres, ces deux-là que nous allons suivre dans leurs rencontres, leurs réflexions, leurs déductions, leurs questionnements ….
Sébastien, en plus des recherches pour sa thèse, donnait des cours particuliers aux enfants de Monsieur Berichvili, un homme qui s’est enrichi d’une manière un peu particulière que je vous laisse découvrir. Bien entendu il ne sait rien… Mais n’aurait-il pas malgré tout un lien avec cet événement morbide ?

Turpin et Shenguelia sympathisent, on pourrait même écrire qu’ils s’épaulent. Ils veulent comprendre pourquoi ce français a été tué, d’autant plus que d’autres faits dramatiques se produisent. Qu’avait-il pu découvrir de dérangeant pour que certains aient voulu le réduire au silence ? Sébastien avait une vie bien remplie et de nombreux contacts…. L’enquête emmène Turpin dans différents endroits du pays où s’était rendu Rouvre. Certains sont totalement abandonnés, est-ce que des ruines peuvent apporter des pistes de compréhension ?

Les indices donnés au fur et à mesure des chapitres nous permettent d’avancer mais rien ne se devine vraiment car il y a plusieurs facteurs qui entrent en jeu. Le mélange espionnage, politique, enquête, et étude d’un pays est particulièrement réussi. On sent que l’auteur aimait la Géorgie, qu’il connaissait bien son passé, ses influences, ses angoisses face aux « voisins » et à l’avenir. Sans doute parce qu’il travaillait dans des ambassades, il avait un sens aigu de l’observation des rapports humains. Il les présente avec doigté, cherchant des explications aux réactions et agissements des uns et des autres. Cela offre un angle de vue différent sur tout ce qui se passe. On s’attache à beaucoup de personnages, on sent la peur de ceux qui sont en galère, la nécessité pour eux de se faire discret, de ne pas trop en dire…

J’ai énormément apprécié cette lecture. D’abord parce que j’ai appris plein de choses (il y a un fond historique intéressant). De plus l’atmosphère est particulièrement bien retranscrite et les descriptions sont fines et détaillées (lorsque l’auteur parle des repas, on s’y croirait). Tout est fluide et captivant, l’écriture vive ne laisse la place à aucun temps mort. C’est plaisant à lire et surtout captivant.

En fin d’ouvrage, un magnifique hommage des parents de Renaud à leur fils.

_________________
[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline Cassio11
Cassiopée
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 16259
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

[S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline Empty Re: [S. Lyautey, Renaud] La baignoire de Staline

Message par Cannetille Sam 6 Mai 2023 - 10:39

En cette année 2009, un jeune doctorant français est retrouvé étranglé dans un hôtel de Tbilissi, la capitale de la Géorgie. Conseiller à l’ambassade de France, René Turpin est chargé de suivre le développement de l’enquête menée par les policiers locaux, dont l’inspecteur Nougo Shenguelia avec qui il sympathise. C’est au fil des interrogations et des déductions conjointes des deux hommes que la narration progresse vers la résolution de l’affaire.

Lui-même ambassadeur de France en Géorgie de 2012 à 2016, Renaud S. Liautey, emporté par une maladie foudroyante au printemps 2022, quelque six mois avant la publication de ce second roman, présente suffisamment de proximité avec son personnage Turpin pour que l’on puisse les imaginer vaguement alter ego. Fin connaisseur du pays et de tout ce que sa situation entre mer Noire et chaîne du Grand Caucase, sur cette frontière invisible entre l’Est et l’Ouest en même temps qu’entre les Empires perse et ottoman, implique historiquement, culturellement et politiquement, il en brosse un tableau aussi lucide qu’amoureux qui fait le sel de cette par ailleurs toute romanesque et très réussie enquête policière.

L’appétit aiguisé par les spécialités culinaires que Turpin partage avec ses connaissances et amis du cru, l’on fait à ses côtés des rencontres, attachantes ou inquiétantes, qui toutes renvoient d’une façon ou d’une autre aux traces d’un passé soviétique mouvementé et terrible, ainsi qu’à l’ombre menaçante, toujours omniprésente, du grand voisin russe. De la terreur stalinienne à la guerre froide et à l’espionnage avec l’histoire rocambolesque mais véridique du britannique Kim Philby devenu agent double pour le compte de l’URSS, des tristes et majestueuses ruines de la ville thermale de Tskaltoubo au commerce florissant des vestiges de l’époque soviétique et aux milliers de Géorgiens relocalisés dans cette ville fantôme après avoir fui en 1993 le nettoyage ethnique consécutif à la guerre d’Abkhazie et à la proclamation d’indépendance de ce territoire pro-russe, entre un vieil apparatchik aux mains sanglantes et un plus jeune mais tout aussi puissant oligarque aux édifiantes méthodes d’enrichissement, l’on croise des personnages secondaires partagés entre le traumatisme et la nostalgie des temps anciens, toujours sur la brèche d’un sentiment de menace pas seulement latente : l’on continue à disparaître en Géorgie, et mieux vaut parfois ne pas se montrer trop curieux, surtout lorsque l’on risque de froisser l’oeil de Moscou.

Son écriture fluide, la justesse de son observation des hommes et la richesse de sa peinture de la Géorgie, tant contemporaine qu’historique, font de ce polar mâtiné de roman d’espionnage une lecture en tout point captivante et plaisante, et un bien bel hommage au peuple géorgien pour qui l’auteur éprouvait tant d’affection. (4/5)
Cannetille
Cannetille
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2289
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum