Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Spahic, Ognjen] Les enfants de Hansen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Spahic, Ognjen] Les enfants de Hansen

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Spahic, Ognjen] Les enfants de Hansen

Message par lalyre le Mar 8 Sep 2015 - 19:24

[Spahic, Ognjen]
Les enfants de Hansen
Editions Gaïa 2011
ISBN 978 2 84720 078 2
170 pages
Quatrième de couverture
Avril 1989, Roumanie, dans la dernière léproserie d’Europe. Les pensionnaires sont coupés du monde des bien-portants. Le peu qu’ils aperçoivent du monde extérieur est une cimenterie, avec l’effigie de Ceaucescu sur le mur. Une évasion est prévue au sein de la léproserie, lorsqu’un matin, l’émeute de décembre 1989, qui fera tomber Ceaucescu, éclate.

Mon avis
Un récit très dur se passant au sud-est de la Roumanie de Ceaucescu, ou le narrateur lépreux, nous fait ressentir ce que fut le drame inacceptable des malades atteints de cette terrible maladie dans leurs vies de tous les jours. Sur fond de paysages sombres découpés par les silhouettes des cheminées des usines et les forêts autrefois immenses et maintenant agonisantes on découvre ce qui furent ces pensionnaires de cette léproserie ou chacun d’entre eux en arrive à s’ ausculter , se découvrant là un bubon, un autre une nouvelle plaie….Un huis clos cruel, glauque ou cette maladie diabolique semble être une punition. Cependant une émotion se glisse lors de ma lecture alors qu’on y décèle du suspense et une intrigue dans ce récit qui devient peu à peu une métaphore de la Roumanie sous la dictature de Ceaucescu. Une écriture magnifique, sobre, sensible pour ce roman tragique ou chaque personnage étant au cœur des ténèbres pourrait un jour voir percer une lueur d’espérance. 4,5/5

Les fleuves passent, le roc demeure, dit un proverbe roumain
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5939
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum