Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Récond, Léonor (de)] Manifesto

Aller en bas

[Récondo de, Léonor] Manifesto

[Récond, Léonor (de)] Manifesto Vote_lcap50%[Récond, Léonor (de)] Manifesto Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Récond, Léonor (de)] Manifesto Vote_lcap50%[Récond, Léonor (de)] Manifesto Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Récond, Léonor (de)] Manifesto Vote_lcap0%[Récond, Léonor (de)] Manifesto Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Récond, Léonor (de)] Manifesto Vote_lcap0%[Récond, Léonor (de)] Manifesto Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Récond, Léonor (de)] Manifesto Vote_lcap0%[Récond, Léonor (de)] Manifesto Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Récond, Léonor (de)] Manifesto Vote_lcap0%[Récond, Léonor (de)] Manifesto Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Récond, Léonor (de)] Manifesto Empty [Récond, Léonor (de)] Manifesto

Message par lalyre le Sam 12 Jan 2019 - 20:16

[Récondo de, Léonor]
    Manifesto    
Editions SabineWespieser janvier 2019
ISBN 978 2 84805 314 1          
179 pages      
Le mot de l’éditeur
Pendant la nuit du 24 au 25 mars 2015, Félix de Récondo a cheminé vers la mort. Trois ans plus tard, sa fille Léonor transforme le huis clos de la chambre d'hôpital en un vibrant manifeste, « manifesto », témoignant de la liberté et de la force de création que ce père artiste garda inlassablement intactes. Deux narrations s'entrelacent, qui signent le portrait d'un homme dont la jeunesse fut marquée par la guerre civile espagnole et l'exil : celle de Léonor, envahie par les souvenirs et les émotions de la longue veille aux côtés de sa mère, Cécile ; et celle de Félix, dont l'esprit s'est échappé vers les contrées du passé. Il y a rejoint l'ombre d'Ernesto (Hemingway), qu'il n'a jamais revu depuis les déjeuners du dimanche à Pamplona, alors que lui était encore un petit garçon, dans les années trente. L'écrivain, déjà auréolé de sa gloire, y suivait les courses de toros. Aujourd'hui, toute différence d'âge abolie, Félix se remémore ceux qu'ils ont connus, sa petite enfance à Gernika, les mystérieuses activités politiques de ses oncles dans la maison d'exil des Landes. Il en vient bientôt à évoquer la mort tragique de ses enfants nés avant sa rencontre avec Cécile, et con fie à son vieux complice combien sa nouvelle famille l'a aidé à continuer à vivre, dessiner et sculpter. Ernesto, à son tour, lui raconte son besoin d'écrire, Martha et les femmes qu'il ne pouvait s'empêcher de séduire, sa propre fascination pour la mort, son suicide. Mais leur ultime conversation ne s'achèvera pas avant que Félix ait pu montrer à Ernesto le violon que, de ses mains, il fabriqua pour Léonor. À son chevet, sa fille lui fait écouter une ultime fois leur sonata da Chiesa de Corelli... La musique a tant accompagné leur bonheur, leur pas de deux artistique, depuis que, élève précoce, Léonor apprenait à maîtriser son instrument. Cette même musique ponctue d'une déchirante douceur leur dernière nuit, dont le récit, magnifique tombeau poétique, donne à jamais vie au créateur et au père merveilleux que fut Félix.
[Récond, Léonor (de)] Manifesto Cvt_ma11
Mon avis
Le mot de l’éditeur nous apprenant beaucoup , je me contenterai de parler de mon ressenti pendant la lecture de ce récit. Cette douceur déchirante des deux femmes envers l’homme qui va mourir, j’ai l’impression d’avoir vécu cela lors de la fin de vie de ma petite sœur, ce livre m’a fortement bouleversée par la beauté des mots décrivant l’amour porté à cet homme qui fut peintre et sculpteur, sur la vie de famille de Léonor de Récondo avec son père et sa mère, sur l’amour, la musique et la création artistique. Un livre magnifique, intime, et poignant, un récit écrit avec pudeur et sensibilité, un véritable hommage poétique au père merveilleux de l'autere. Un tout gros coup de coeur 5/5
lalyre
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 7206
Age : 87
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[Récond, Léonor (de)] Manifesto Empty Re: [Récond, Léonor (de)] Manifesto

Message par Cassiopée le Dim 7 Avr 2019 - 19:01

Mon avis

On agrandit l’âme de ceux qui nous aiment

Ce court recueil est un récit poignant, rempli de l’amour de Léonor pour son père, Félix. Elle le sait condamné, une sale infection a pris le dessus sur son corps, et elle l’accompagne dans ses derniers instants sur terre. Le récit alterne entre le quotidien dans la chambre d’hôpital et des souvenirs. Léonor imagine les dialogues entre Félix, hors du temps, et Ernest Hemingway avec qui il était ami. Elle retrace aussi l’histoire de sa famille, par flashs, les faits les plus marquants où elle a partagé avec son père, parfois dans la douleur, mais toujours avec un amour et une affection sans bornes.

Son écriture est douce, tendre, lumineuse, sublime. En peu de mots, elle tresse ces trois aspects pour aller au bout du chemin, sur l’autre rive où son père se reposera. Elle dit le quotidien, cette attente lorsqu’on connaît le verdict mais pas la date et l’heure. La peur de ne pas être là, la fatigue, l’angoisse, les relations avec les soignants. Il n’y a pas de pathos, mais beaucoup de respect et de compréhension. Ce n’est pas triste car entre les passages dans le milieu médical, on découvre un homme qui avait une aura, qui jouissait de la vie comme il le pouvait malgré les moments difficiles et les atrocités vécues (la guerre les avait chassés de leur pays).

C’est touchant, délicat, et on retrouve tout le talent de Léonor De Recondo pour donner à son texte une musicalité qui parle au cœur.

_________________
[Récond, Léonor (de)] Manifesto Cassio11
Cassiopée
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 11062
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum