Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ariyoshi, Sawako] Le miroir des courtisanes

Aller en bas

Votre avis ?

[Ariyoshi, Sawako] Le miroir des courtisanes Vote_lcap100%[Ariyoshi, Sawako] Le miroir des courtisanes Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Ariyoshi, Sawako] Le miroir des courtisanes Vote_lcap0%[Ariyoshi, Sawako] Le miroir des courtisanes Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ariyoshi, Sawako] Le miroir des courtisanes Vote_lcap0%[Ariyoshi, Sawako] Le miroir des courtisanes Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ariyoshi, Sawako] Le miroir des courtisanes Vote_lcap0%[Ariyoshi, Sawako] Le miroir des courtisanes Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ariyoshi, Sawako] Le miroir des courtisanes Vote_lcap0%[Ariyoshi, Sawako] Le miroir des courtisanes Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ariyoshi, Sawako] Le miroir des courtisanes Vote_lcap0%[Ariyoshi, Sawako] Le miroir des courtisanes Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Ariyoshi, Sawako] Le miroir des courtisanes Empty [Ariyoshi, Sawako] Le miroir des courtisanes

Message par Cannetille le Lun 11 Mar 2019 - 16:40

[Ariyoshi, Sawako] Le miroir des courtisanes Le_mir10

Titre en Français : Le miroir des courtisanes
Titre original : 香華 , Kôge (Encens parfumé)
Auteur : Sawako ARIYOSHI
Traducteur : Corinne ATLAN
Parution originale : 1962
Parution française : 1994
Editeur : Philippe Picquier
Pages : 526

Présentation de l'éditeur :  
Le roman-fleuve d'une histoire d'amour, de haine et de jalousie dans le Japon d'avant-guerre. Deux destins tragiques de femmes dans un monde impitoyable.

Avis :
J’ai été totalement séduite par cette longue histoire d’amour-haine entre une mère et sa fille japonaises, du tout début du XXe siècle jusqu’aux années cinquante.
Tomoko a sept ans. Elle est subjuguée par l’éclatante beauté de sa mère, qui ne lui consacre que bien peu d’attention et d’amour maternel : Ikuyo, déjà veuve à vingt ans, n’est préoccupée que de son propre éclat et de la somptuosité de ses kimonos. Assoiffée d’attentions et d’admiration, elle ne tarde pas à se remarier, abandonnant sa fille à sa grand-mère. Mais, dans le Japon de ce début de XXe siècle, le mariage ne correspond guère aux rêves de la jeune femme, dont les comportements dérangent sa belle-famille et choquent jusqu’à sa propre mère. Abandonnée de tous, barricadée dans sa fierté hautaine et une carapace de méchanceté aigrie, elle se retrouve bientôt dans le « monde des fleurs et des saules », y entraînant sa fille, vendue à dix ans à une maison de geishas.
Le roman développe la relation compliquée entre cette mère fantasque et égoïste, et sa fille, d’abord enfant blessée, puis jeune femme qui cherche à se préserver dans un environnement impitoyable, et enfin femme mûre qui parviendra peut-être à la sérénité. Ikuyo a des aspirations parfaitement modernes, mais dans une existence dépendante du pouvoir et du regard des hommes. Tomoko, grâce à l’évolution de son siècle, et en particulier à cause de la seconde guerre mondiale qui va bouleverser le pays, et, comme en Occident, fortement modifier la place des femmes, parviendra à s’affirmer et à trouver sa place.
Tout en finesse et sobriété, l’écriture de Sawako Ariyoshi nous fait découvrir la société japonaise au travers du regard de deux femmes que tout attire et oppose : bain culturel donc, dépaysant et surprenant à souhait, dans un pays qui, au cours de cette première moitié du XXe siècle, bascule de la tradition vers la modernité. Mais aussi regard sensible sur la vie des femmes japonaises et, en particulier, sur une relation mère-fille chaotique mais indéfectible.
Un nouveau coup de coeur pour Sawako Ariyoshi. Dommage que seuls quatre de ses romans aient été traduits du Japonais. (5/5)
Cannetille
Cannetille
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1051
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum