Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
-78%
Le deal à ne pas rater :
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
23.95 € 110 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -12%
Caméra sport GOPRO HERO 8 BLACK
Voir le deal
379.99 €

[Blanchot, Paul] Cendrine

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

[Blanchot, Paul] Cendrine Vote_lcap0%[Blanchot, Paul] Cendrine Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Blanchot, Paul] Cendrine Vote_lcap100%[Blanchot, Paul] Cendrine Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Blanchot, Paul] Cendrine Vote_lcap0%[Blanchot, Paul] Cendrine Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Blanchot, Paul] Cendrine Vote_lcap0%[Blanchot, Paul] Cendrine Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Blanchot, Paul] Cendrine Vote_lcap0%[Blanchot, Paul] Cendrine Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Blanchot, Paul] Cendrine Vote_lcap0%[Blanchot, Paul] Cendrine Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Blanchot, Paul] Cendrine Empty [Blanchot, Paul] Cendrine

Message par Eiger le Sam 30 Nov 2019 - 13:55

[Blanchot, Paul] Cendrine 41dxra10
 
La limite est ténue entre le bien et le mal, la liberté et la prison…
 
Année de parution : 2018
Nombre de pages : 364
ISBN : 978-1-719842945
Editions : Autoédition
 
Résumé (quatrième de couverture) :
 
« Une mère, ses deux filles, un drame infernal.
Dans sa cellule d’isolement psychiatrique, Mylène pleure sur sa vie perdue et ses occasions ratées. Alors qu’un mal indicible cherche à s’emparer de ses enfants, s’engage une lutte pour rester humaine et sauver ses jumelles. »
 
Quelques mots sur L’auteur :
 
Originaire de Nice, Paul Blanchot est diplômé d'un master de conception de jeux vidéo, comme Game Designer, et écrit avec passion depuis l'adolescence (il vous aurait presque dit : "toujours"). Ces deux métiers sont très intimement imbriqués : création de personnages, de lieux, d'intrigues... à quoi se rajoute une grande part de magie !
Ses univers puisent à de nombreuses cultures, depuis la science-fiction, ayant adoré "Dune" ou Asimov et Gibson ; en passant par la fantasy, dont Mathieu Gaborit ; ou encore l'épouvante, car il est un grand fan de Stephen King. [Source_Amazon]
 
Maintenant, place au livre !
 
La limite est ténue entre le bien et le mal, la liberté et la prison…
 
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, plongeons dans ce roman d’épouvante, éprouvant, addictif et manipulateur ! Oui, Paul Blanchot, dans « Cendrine » m’a bluffé ! C’est une première pour moi, et franchement, une très belle découverte.
 
Mylène est en proie à la douleur. Elle est prostrée dans sa chambre d’isolement. Elle repasse en boucle ce qui a fait basculer sa vie. Elle hurle de douleur, elle se déchire les entrailles et regarde le diable rire avec cet organe sonore pernicieux et orgueilleux. Elle le savait pourtant qu’elle avait pactisé avec le diable, le sacrifice est un peu de sang…
Mylène rêvé d’avoir un enfant, elle souffrait de ne pouvoir en donner à son mari… Un jour, une femme, une boutique, un rite, le diable…
 
Ses jumelles, Cendrine et Delphine, deux jeunes Nymphes blondes, magnifiques, angéliques. Cendrine dépasse toutes les douleurs et les rancœurs vis-à-vis de sa mère et va lui rendre visite, quand les crises de Mylène le permettent. Cendrine n’a jamais eu beaucoup de difficulté avec sa mère et avec ces fameuses crises ! En revanche, Delphine en a pâtie ! Sa mère est certaine que c’est le prix à payer au diable pour avoir eu ses filles. Delphine est la fille du diable…
 
Cendrine entraîne à sa suite ses boys, une suite d’accidents ou meurtres ont lieu, Delphine rencontre un prêtre et en tombe éperdument amoureuse, Mylène tente par tous les moyens de sortir de sa cellule d’isolement… Comment un tel drame a-t-il pu toucher cette famille ? Comment le diable a-t-il pu prendre possession de…
 
Eh ben Mes Loulous, je vous dis que ça ! C’est addictif, on rentre dans ce livre, on se plonge dans la folie, dans la manipulation, dans les émotions, les sentiments et on en prend plein la tronche !
La plume de Paul est fluide, il utilise des tournures franches et simples. Une expression écrite poignante qui nous colle à la peau, qui nous retourne les tripes, qui nous accroche au cœur !
 
Des sujets forts comme la manipulation dans tous ces états, la protection de la famille, les liens filiaux, les liens viscéraux, l’équilibre du bien et du mal, l’amour, l’amitié, l’horreur, la dépravation, le fric, le sexe, la politique, etc. Oui, c’est coup de poing versus coup de cœur ! C’est fort, en émotions. On rentre dans cette histoire pour plonger dans le machiavélique et l’angélique.
L’équilibre est menacé. Au sortir de l’enfance, les jeunes adultes se questionnent, se positions, analysent et agissent.
 
Paul Blanchot, arrive en toute simplicité à imbriquer toute la noirceur, tous les mécanismes ombrageux de notre monde, toutes les relations de cause à effets de nos âmes. Des petites touchent de réflexion, des notes pures et des mentions fourbes.
La sournoiserie s’insinue, se fraye un chemin dans nos âmes, se bat avec le rationnel et la raison. La beauté et la nécessité. Les sentiments plus forts que le discernement. Le côté bestial reprend le dessus, on plonge dans une autre dimension…
 
J’ai aimé ce livre, je me suis sentie envoûté, transporté et parfois je me suis même demandé pourquoi j’avais autant de sentiments accrochés à ce livre ! D’une c’est bien écrit, l’histoire est hyper bien orchestrée, surprenante et scotchante ! De deux, il fait écho à des points ancestraux tels que le bien et le mal. Le conventionnel et l’irrationnel. C’est divertissant, plus que ça, c’est se couler dans une histoire, plonger à corps perdu à l’intérieur, l’intégrer et en ressortir vidé !
Bravo, c’est un coup de maître ! C’est fluide, on ne voit pas tourner les pages, dès que l’on quelques minutes on se plonge dans les mots, avec délectation, avec envie et c’est effrayant !
 
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je ne peux que vous inviter à découvrir cette histoire « Cendrine » de Paul Blanchot ! C’est une plongée dans ce roman d’épouvante, éprouvant, addictif et manipulateur ! Ne vous fiez pas aux apparences, elles sont trompeuses et machiavéliques ! 

_________________
On veut ? On peut ? Alors on fait ! Et si on ne peut pas, on trouve des solutions !
Eiger
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2194
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum