Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Martinez, Carole] Le coeur cousu

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "Le coeur cousu" de Carole Martinez

44% 44% 
[ 14 ]
28% 28% 
[ 9 ]
9% 9% 
[ 3 ]
6% 6% 
[ 2 ]
9% 9% 
[ 3 ]
3% 3% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 32

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par Thot le Dim 23 Jan 2011 - 19:11

J'ai enfin lu ce livre tant adulé par les blogueurs !
Il m'a fallu plusieurs mois pour le faire car je l'ai lu en deux temps. Un premier temps pendant lequel l'écriture poétique et originale de Martinez m'a emportée. Un univers coloré, fantastique qui aide l'héroïne à supporter la dure réalité de son quotidien. C'est tellement bien écrit que l'on arrive aisément à imaginer toutes ces étoffes et à visualiser les personnages.
La légendaire jalousie des femmes est bien décrite ainsi que les relations humaines telles qu'elles peuvent être dans des régions plutôt isolées, où s'intéresser à la vie du voisin fait partie des rares loisirs que l'on peut se permettre.
J'ai donc repris la lecture de ce roman après une longue pause, d'une part par manque de temps , d'autre part parce que la partie qui décrit le soulèvement populaire et les batailles m'a semblé être quelque peu en rupture avec la magie des premières pages.
Ceci dit, c'est une partie qui ne manque pas d'intérêt et qui décrit aussi très bien le contexte social de cette époque là en Andalousie.
Frasquita erre et entraîne avec elle ses pauvres enfants. Chacun doté d'un caractère particulier.
La relation entre le fils aux cheveux roux et son père est particulièrement intéressante.
La fameuse boîte contenant le secret magique continue à se transmettre d'une fille à l'autre au moment de la puberté. Mais que représente donc cette boîte ? Ne serait-ce pas ce qui aide ces filles à supporter leur condition féminine entre autres ?
N'oublions pas que la narratrice est une des filles de Frasquita. Rompant avec la tradition orale des femmes de sa lignée, elle décide d'écrire enfin l'histoire de sa famille qui lui a été contée. Tissée, brodée avec des couleurs magnifiques, sûrement pour atténuer la douleur que pourraient occasionner des révélations trop crues, trop vraies...
Difficile de faire la part des choses entre la réalité et la fiction mais c'est là que réside le charme du roman qui malgré tout peine à voiler complètement ce qui semble être une colère contenue.

NB: Avis aux personnes sensibles (puisque c'est d'actualité). J'ai trouvé que la description de la scène entre Martirio et l'ogre était plutôt dure et limite dégoûtante. Y avait-il besoin de la décrire ?
Je suis cependant disposée à croire que Martinez tenait à décrire certaines réalités pour rappeler que derrière tant de poésie, il y a tellement de souffrance...
avatar
Thot
Admin

Féminin
Nombre de messages : 6053
Age : 37
Localisation : Suisse
Genre littéraire préféré : Je lis de tout, mais j'aime moins la science-fiction.
Date d'inscription : 02/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par Cate le Jeu 27 Jan 2011 - 12:24

Je viens de laisser tomber ce livre après plusieurs semaines de tentatives pour le teminer malgré mon manque d'entrain.

L'écriture poetique n'est pas ma tasse de thé, même si je reconnais à Carole Martinez une belle façon de rendre vivantes ses scènes et réels ses personnages. Mais, à la façon de Garcia Marquez dans Cent ans de solitude, j'ai trouvé qu'il y avait trop peu d'interactions entre les divers protagonistes. Chacun semble être très seul et incompris face à ses peurs, ses doutes, ses questions, ses aventures même. José, dans sa basse-cour puis avec son obsession du combat ;
la mère de José qui ne parle pas ;
cet ogre aux pulsions irrésistibles (dont la scène avec Martirio m'a aussi choquée alors que j'aime pourtant souvent les descritptions trash, mais je trouvais celle-ci hors de propos avec le style réel-merveilleux du livre) ;
Salvador avec sa révolution perdue d'avance ;
ce meunier mort mais vivant seul dans un moulin inutile ;
ce maitre de l'oliveraie qui vit dans une sorte de monde parallèle dont je n'ai pas du tout saisi le sens ni l'intéret ;
... tous ces personnages passent puis disparaissent sans qu'ils n'aient réellement de place dans l'histoire. D'autres s'imposent plus (Maria l'accoucheuse ou la sagette Blanca) mais finissent eux-aussi par être abandonnés au détour d'un événement puis sont oubliés.
Quant aux personnages principaux, Frasquita et ses enfants, ils sont isolés des autres et vivent dans leur univers, enfermés dans leur tête, chacun avec ses particularités.

Je me suis arrêtée au livre 3, je ne sais donc pas ce qu'il se passe après la naissance de Soledad. Mais le début du livre laisse entendre qu'elle est elle-même très seule et qu'elle s'éloigne du monde elle aussi.

J'aime lorsqu'il y a vraiment de l'échange et du partage, et je n'ai pas trouvé ça du tout dans le Coeur Cousu.
avatar
Cate
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 323
Age : 36
Localisation : Lyon
Genre littéraire préféré : romans historiques, Lodge, Gaarder
Date d'inscription : 11/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par kaiga le Sam 29 Jan 2011 - 9:51

Merci pour vos commentaires, ce sera mon prochain à lire peut être
avatar
kaiga
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 28
Localisation : val de marne
Date d'inscription : 25/01/2011

http://kaiga94.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par lecoinlitteraire le Sam 29 Jan 2011 - 12:59

Je n'ai pas du tout, du tout aimer. Je l'ai trouvé très décalé, avec un rythme très lent.
avatar
lecoinlitteraire
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 482
Age : 27
Localisation : Pas De Calais ( 62)
Genre littéraire préféré : Dans l'ensemble les romans dits réalistes sinon le fantasy, la science fiction ... un peu de tout :D ( sauf le policier)
Date d'inscription : 23/03/2010

http://le-coin-litteraire.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par Laetitia le Mer 23 Fév 2011 - 1:47

Carole Martinez nous entraîne, dans le sillage de Frasquita, dans une épopée où l'on ne sait plus très bien situer la frontière entre le réel et le merveilleux.
C'est aérien, lumineux, éblouissant même, comme ce soleil d'Espagne si indispensable à la petite Clara.
C'est tellement beau que cela en devient douloureux.
Car c'est bien de cela qu'il s'agit dans ce livre, de la douleur.
La douleur de ces femmes de l'époque et de tant d'autres aujourd'hui encore.

J'ai relevé un passage qui résume à lui seul le livre :
"Écoutez, mes sœurs !
Écoutez cette rumeur qui emplit la nuit !
Écoutez... le bruit des mères !
Des choses sacrées se murmurent dans l'ombre des cuisines.
Au fond des vieilles casseroles, dans des odeurs d'épices, magie et recette se côtoient.
Les douleurs muettes de nos mères leur ont bâillonné le cœur. Leurs plaintes sont passées dans les soupes : larmes de lait, de sang, larmes épicées, saveurs salées, sucrées. Onctueuses larmes au palais des hommes!
"

Et il faut bien toute la magie et la poésie qui se dégage du récit pour supporter le destin tragique et désespéré de Frasquita.
La trame est cruelle, sordide même, mais les doigts de la couturière si fins et si habiles que d'un bout à l'autre de l'ouvrage, on se laisse toucher par la grâce et la beauté qui se dégagent même des moments les plus difficiles.
De la haute-couture...
avatar
Laetitia
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 855
Age : 44
Localisation : Belgique
Genre littéraire préféré : romans contemporains et livres pour enfants
Date d'inscription : 05/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par Moony le Dim 6 Mar 2011 - 16:06

J’ai bien apprécié ce roman que j’ai trouvé envoûtant. Envoûtant car il nous emporte dans un monde magique ou l’on peut faire d’un bout de tissus défraîchit une magnifique robe ; ou l'on s’émerveille de le beauté décrite dans les paysages et la lumière avec la petite Clara et ou on retrouve les peurs de l’enfance (ogre) sauf qu’ici elles sont bien réelles. Et on s’envole aux doux mots de la conteuse.

On y retrouve aussi la cruauté de l’époque, la bêtise humaine et ses croyances et superstitions.

Ce livre est rempli de sentiments bons et moins bons mais quel beau voyage à travers Fransquita et ses enfants.

Je suis entrée tout de suite dans l'histoire que j’ai lu sans difficultés, j’ai cependant ressenti certaines longueurs dans les dernières pages.

Ma note : 8,5/10 flower
avatar
Moony
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1248
Age : 33
Localisation : Belgique (Liège)
Emploi/loisirs : institutrice maternelle
Genre littéraire préféré : Un peu de tout :)
Date d'inscription : 13/05/2010

http://crisbooks.blogspace.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par kaiga le Dim 6 Mar 2011 - 21:41

je suis actuellement en train de le lire, j'ai tout de suite accrochée, je vous dirais mon opinion finale
avatar
kaiga
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 28
Localisation : val de marne
Date d'inscription : 25/01/2011

http://kaiga94.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par audreyzaz le Dim 6 Mar 2011 - 22:41

Je le rajoute à ma LAL.
avatar
audreyzaz
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3337
Age : 31
Localisation : Région parisienne (92)
Emploi/loisirs : En recherche d'emploi
Genre littéraire préféré : Un peu de tout
Date d'inscription : 04/06/2008

http://le-monde-de-la-lecture.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par adtraviata le Jeu 24 Mar 2011 - 21:29

Une lecture coup de coeur pour moi !

Le livre est composé de trois parties, "Une rive", "La traversée", et "L'autre rive". On pourrait le qualifier de conte initiatique. Mais la partie centrale est plus réaliste, plus âpre, celle où Frasquita croise le chemin de Salvador le révolutionnaire.

Comme le nom même de Frasquita le suggère, Le coeur cousu est une fresque qui mêle tissus, couleurs, visages, qui convoque la magie, le mystère et la mort dans la sarabande des femmes.



Des tissus, des couleurs qui tissent, entremêlent histoires personnelles et destins entrevus, comme les robes de mariées aux formes parfaites que Frasquita coud pour ses filles, bien avant qu'elles ne songent à se marier, ou comme ce drapeau déplié par Salvador :

"Le motif mystérieux inspirait une sensation d'harmonie et de plénitude. Rien de figuratif, mais la mosaïque de tissus assemblée par des doigts d'artiste créait un univers neuf et absolument entier.

L'enthousiasme dégagé par le tableau était contagieux. Il donnait envie de respirer le monde à pleins poumons, d'en jouir les paumes ouvertes, de tous ses sens, d'en vivre plus intensément chaque instant. Il fourmillait de force, de désir, de joie, de passion, d'idéal. Ses couleurs vibraient au soleil automnal, formidables. Tout avait été cousu sur la toile, l'espoir, l'avenir, la guerre, la paix, le monde, les hommes et les femmes, et tout cela tenait ensemble, comme accordé depuis toujours. La révolution qui trouvait ici son expression menait à un nouvel âge d'or.

Cependant de grandes plages claires au centre du drapeau dessinaient d'énigmatiques pictogrammes dont Frasquita elle-même ne détenait pas la clef."
(p. 314-315)



De la magie, du mystère, à travers cette boîte qui se transmet de femme en femme, et qui révèle le don particulier de chacune, un don qui peut être pure gratuité, don de la parole, liberté d'envol, douce lumière ou noirceur amère... Un don qui fait des femmes de cette histoire "des êtres différents, intraduisibles et étranges à tous". Ainsi le don d'Anita, que je ne peux résister à citer puisqu'il parle de mots, les mots parlés, les mots racontés :

"Anita ne sait plus lire, elle a oublié, elle s'est soudain refusée aux mots écrits.

Elle dit que l'écriture enterrera les mains des conteuses et qu'aucune voix ne nous guidera plus dans les ténèbres du mythe. Les lettres écrites, ces courbes, cette encre, ces mots morcelés, pourriront sur les feuilles, mémoire morte. Les contes seront oubliés. Pour elle, tout livre est un charnier. Rien ne doit être inscrit ailleurs que dans nos têtes.

Elle a des contes tatoués sur les lèvres, un baiser de sa bouche, une caresse de sa main nous les imprime sur le front."
(p. 324-325)



Et puis la mort, qui fait son oeuvre lentement ou brutalement, et le conte se fait alors mordant et cruel. Le mari de Frasquita et celui de Clara donnent à la mort une couleur brutale et réaliste. Celle des révolutionnaires se teinte de bravoure et de folie. La mort fait partie des contes, des livres, des rêves, de la vraie vie de Frasquita elle-même, "cette femme outragée, puis blessée à mort par le destin. Cette femme impuissante malgré ses dons, attelée à sa charrette comme une bête de somme. Cette femme qui avait enterré toute espérance dans un trou." (p. 320)
avatar
adtraviata
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 763
Localisation : Tournai (Belgique)
Emploi/loisirs : Enseignante, lecture, musique classique, cinéma, vie associative
Genre littéraire préféré : Littérature contemporaine, anglo-saxons, scandinaves, polars, jeunesse
Date d'inscription : 05/01/2011

http://desmotsetdesnotes.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par kaiga le Ven 25 Mar 2011 - 0:32

Fini aussi pour moi, et j'ai adoré du début à la fin cette vie de femmes.
Je le conseille
avatar
kaiga
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 28
Localisation : val de marne
Date d'inscription : 25/01/2011

http://kaiga94.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par Japijo le Lun 11 Avr 2011 - 16:10

Lecture surprenante et originale. C'est un conte plus qu'un roman. Magnifiquement bien écrit...
Mais comme quelques uns parmi vous, j'ai un peu calé sur la deuxième partie, que j'ai trouvée beaucoup plus difficile, plus lourde. Peut-être n'étais pas non plus dans un état qui allait bien pour l'apprécier, car c'est vrai tout au long de ce livre magnifique, il faut être en condition pour bien en apprécier toute la poésie.
Un livre à recommander. A vrai dire, j'aurais envie de le relire à un moment où je serai plus en état de réceptivité (une période de vacances par exemple).
Juste une précision, bien que brodeuse également, je ne dirais pas que la couture et la broderie sont au centre du livre. Par contre, la broderie est le lancement de l'histoire, et la boîte magique aux mille couleurs est une image qui résonne en moi...
avatar
Japijo
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 49
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Actuaire, fan de lecture, broderie, cuisine, digiscrapbooking, écriture, chant choral
Genre littéraire préféré : Romans (de styles très différents)
Date d'inscription : 04/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par chips71 le Mar 2 Aoû 2011 - 0:12

Que dire si ce n'est laissez-vous emporter par l'écriture , sans appréhension sur le style . En parcourant les premières pages , je me suis dit , celui-là , il va me prendre pas mal de temps! trois jours plus tard, il est terminé. Allez-y , lisez-le , c'est un délice.
avatar
chips71
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 39
Age : 46
Localisation : tournai
Emploi/loisirs : ouvrier en cimenterie/motard et lecture
Genre littéraire préféré : tout ce qui se lit
Date d'inscription : 31/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par titepomme le Mar 13 Sep 2011 - 12:42

✭✭✭ Un conte merveilleusement écrit, qui nous emporte dans le destin de Frasquita et ses enfants, qui nous fait voyager.
Un récit dense, rempli de magie, de tristesse, de poésie.
Une très belle histoire qui ne peut laisser personne indifférent. ✭✭✭


Note : 2.5/3
avatar
titepomme
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2259
Age : 44
Localisation : Suisse
Emploi/loisirs : adjointe bibliothécaire
Genre littéraire préféré : fantasy, bit-litt, polar, BD, littérature jeunesse, littérature ado, romance, etc.
Date d'inscription : 24/11/2009

http://kymati.blogspot.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par BESMAR le Mer 14 Sep 2011 - 0:35

je me laisse tenter !! hop dans ma LAL !! merci !!
avatar
BESMAR
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1211
Age : 52
Localisation : Au Quebec
Emploi/loisirs : agente de gestion du personnel en invalidité- loisirs : lecture, rénovations-bricolage-décoration.
Genre littéraire préféré : Policiers (PD James, Connelly,Reich), romans historiques, aventure, tres peu de fiction sinon toute lecture m'interesse !!mon coup de coeur actuel est "L'Élégance du Hérisson" de Mureil Barberry
Date d'inscription : 18/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par creuse le Lun 17 Oct 2011 - 19:40

Ma lecture du mois d'octobre. Quel livre étrange, et bluffant.

j’ai apprécié le début de l’histoire, on y rencontre les personnages d'un village qui vit sur lui-même avec ses contes, ses légendes, les femmes qui aident, une couturière aux doigts de fée, une prostituée au grand cœur, mais tout se complique avec l'appariton de l’homme fou.

Puis j’ai eu beaucoup de difficulté dans certains récits où règnent la souffrance, l’horreur , la lâcheté la cruauté des hommes, mais en même temps il y a des passages très forts, où renaît le bonheur, la gaieté, l’amour, l’amitié. Je ne suis pas une adepte des contes où règnent l'ogre, BARBE BLEU, mais ici l’auteur joue avec les mots et nous emporte dans l’histoire tragique de cette famille où le rôle des femmes est primordial
avatar
creuse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2421
Age : 68
Localisation : berry
Genre littéraire préféré : Classiques ,Romans historiques, régionaux, contemporains ,littérature de jeunesse
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par safran le Lun 31 Oct 2011 - 21:23

Un véritable coup de coeur, j'ai eu du mal à tourner la dernière page, souhaitant rester au milieu de cette famille et dans la magie de leurs vies. J'ai rarement lu un roman aussi magique, poétique, me faisant ressentir tellement d'émotions, de révoltes, d'amour et de haine .
Je suis également une brodeuse et la boite de Frasquita m'a vraiment fait rêver avec ses fils aux merveilleuses couleurs...
Bref, un livre que j'avais emprunté à la bibliothèque mais que je serai ravie de m'acheter pour le garder et relire certains passages.


Dernière édition par safran le Lun 31 Oct 2011 - 23:23, édité 1 fois
avatar
safran
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 437
Age : 57
Localisation : Centre
Genre littéraire préféré : romans, policiers, fantasy, psychologie
Date d'inscription : 19/04/2010

http://safran-lit.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par seriephile le Lun 31 Oct 2011 - 22:05

ça fait six mois qu'une amie me l'a prêté, j'espère pouvoir le lire...avant la fin de l'année!
avatar
seriephile
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1211
Age : 33
Localisation : près de la mer
Genre littéraire préféré : presque tous les genres...!
Date d'inscription : 29/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par unyke le Lun 31 Oct 2011 - 23:49

Un de plus que je rajoute dans ma LAL... qui commence à avoir une taille impressionnante!! silent
avatar
unyke
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 534
Age : 33
Localisation : Drôme
Emploi/loisirs : Assistante maternelle - broderie - puzzle - et lecture bien sûr!
Date d'inscription : 26/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par louloute le Mar 1 Nov 2011 - 0:03

je connais pas du tout mais toutes ces belles critiques on poussé ma main à le noter Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10087
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par louloute le Jeu 19 Jan 2012 - 22:15

Bon voilà j'ai lu ce roman mais pour ma part ce ne sera pas un coup de cœur c'est vrai que l’écriture est belle, fluide et pleine de poésie. Mais c'est trop rempli pour ma part d'absurdités qui m’ont beaucoup dérangée j'aime le coté don de la nature mais faut pas pousser trop loin.
On ressent bien ce qu'a vécu cette femme et ses enfants dans une Espagne en proie à la tourmente, son arrivée et son intégration en Afrique du Nord.
Elle avait pas besoin de partir dans l'irréel pour transporter le lecteur avec une si belle écriture cela à mon avis suffisait.
Je suis donc assez déçue par cette découverte dommage car j'aime la fluidité de l'écriture.

Note: 3/20

avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10087
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par adtraviata le Jeu 19 Jan 2012 - 22:25

3/20, c'est bien sévère !! Ce livre n'était peut-être pas pour toi, ou ce n'était pas le bon moment. Ecriture et "irréel" vont bien ensemble pour moi.
avatar
adtraviata
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 763
Localisation : Tournai (Belgique)
Emploi/loisirs : Enseignante, lecture, musique classique, cinéma, vie associative
Genre littéraire préféré : Littérature contemporaine, anglo-saxons, scandinaves, polars, jeunesse
Date d'inscription : 05/01/2011

http://desmotsetdesnotes.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par louloute le Ven 20 Jan 2012 - 0:48

c'est vrai que c'est sévère mais sans la belle écriture ça aurais été 0/20 je pense comme tu le dis " l’écriture et l'irréel " c'est vraiment pas mon truc Very Happy j'ai détesté Boris Vian pour ça et là j’étais dans le quasi même bain seul la trame de l'histoire et sa belle écriture mon permis de lire jusqu'au bout mais la fin fut très dure Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10087
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par Vermicélia le Mar 17 Avr 2012 - 14:48

Je viens de le terminer et c'est un énorme coup de coeur, un pur moment de bonheur livresque
avatar
Vermicélia
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 115
Age : 39
Localisation : orléans
Emploi/loisirs : secrétaire juridique
Genre littéraire préféré : polar, thriller
Date d'inscription : 20/02/2011

http://www.leparloirlitteraire.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par Salsera15 le Mar 17 Juil 2012 - 2:18

Voici mon avis:
J'ai découvert cette auteure par le biais de la lecture commune de juillet sur le forum Livraddict. Ce n'était pas un de mes premiers choix, mais compte tenu de l'abondance de votes que ce roman a reçu, je me suis laissée tenter par la découverte.

Concernant le style de l'auteure, il n'est pas du tout apparent qu'il s'agit de son premier roman. Elle écrit avec une plume habile et sait créer des phrases complexes et lourdes de sens. Cependant, je crois qu'elle a trop usé des figures de style. L'esthétisme qu'elle a cherché à donner à ses phrases a en quelque sorte compliqué ma lecture et l'a rendue plus lourde. J'aurais aimé des descriptions plus simples et plus fluides de façon à s'agencer parfaitement avec le reste du texte. Malgré tout, sa plume est excellente et très littéraire.

Les personnages qu'elle a créés sont d'une originalité sans pareil. Frasquita, mère et personnage principal de l'histoire, fait des miracles avec du fil et une aiguille. Elle crée des oeuvres majestueuses à partir de quelques bouts de tissu. Sa fille Clara possède une brillance qui fait tourner la tête des autres. Pedro se démarque par ses cheveux rouges. Martirio se démarque par sa froideur et finalement, Anita par sa gentillesse et sa bonté. Seule Soledad, le petite dernière, ne bénéficie pas d'une description absolue de son personnage. On en apprend très peu sur elle dans l'histoire, car c'est elle qui narre le roman. J'aurais malgré tout apprécié de savoir ce qu'il advenait de son personnage à la fin, comment elle choisirait de poursuivre sa vie bien qu'on sait déjà au début du roman qu'elle ne souhaite pas se marier.

L'intrigue, quant à elle, m'a laissée perplexe. Le roman est divisé en trois sections et j'ai eu l'impression qu'à chaque section, on aurait pu faire un roman distinct, soit les tomes 1,2 et 3. Le seul lien conducteur ce sont les personnages de Frasquita et de ses enfants qui reviennent. Seulement, j'ai trouvé que le lien entre chaque partie était un peu mal conçu. La magie est pourtant bien intégrée. Dans les diverses scènes on peut facilement découvrir le talent de couturière de Frasquita, tout comme l'importance accordée à la petite boîte qu'il faut transmettre, mais ne pas ouvrir avant un certain délai. Les personnages sont magiques en soit et c'est ce qui rend l'histoire intéressante. En dehors de cela, j'ai trouvé que le reste n'avait pas vraiment de contenu. La première partie traite des combats de coqs alors que la deuxième parle de la rébellion des paysans contre ceux qui les privent de vivres. Il n'y a aucun lien entre ces deux parties, d'ou le manque d'intérêt pour ce qui est narré. La troisième partie voit revenir José, le père des enfants, mais c'est surtout la nouvelle vie de Frasquita dans son nouveau quartier qui est abordé. On y voit comment elle exploite son talent, les amours de ses enfants et le quotidien de la petite famille. C'est décidément cette partie que j'ai trouvée la plus intéressante et la mieux réussie. La magie était bien préservée!

Ce que j'ai le plus aimé ce sont les personnages originaux qui m'ont fait sourire ainsi que la présence de la magie au quotidien!

Ce qui m'a déçu le plus c'est de faire face à une intrigue un peu décousue et dénuée d'intérêt alors qu'avec des personnages si bien caractérisés, on aurait pu créer quelque chose de beaucoup plus percutant et poignant!

Malheureusement, je ne recommande pas ce roman. Les 400 pages qu'il contient m'ont pris énormément de temps, car j'avais de la difficulté à le terminer.

Je lui donne une note de 2/5.
avatar
Salsera15
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 363
Age : 28
Localisation : St-Jérôme
Emploi/loisirs : Étudiante en communication
Genre littéraire préféré : Drames romantiques, jeunesse et fantasy
Date d'inscription : 18/07/2011

http://salsera15.blogspot.ca

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par adtraviata le Mar 17 Juil 2012 - 10:45

Tu es dure avec ce roman, Salsera ! Tu attendais quelque chose de "plus poignant" : que mets-tu derrière ce mot ? C'est sans doute une question d'âge et de goût en matière de livres qui fait la différence d'avis entre nous : pour moi, ce roman était magique, envoûtant, original, et tellement bien écrit, Carole Martinez a une voix inoubliable.
avatar
adtraviata
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 763
Localisation : Tournai (Belgique)
Emploi/loisirs : Enseignante, lecture, musique classique, cinéma, vie associative
Genre littéraire préféré : Littérature contemporaine, anglo-saxons, scandinaves, polars, jeunesse
Date d'inscription : 05/01/2011

http://desmotsetdesnotes.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Martinez, Carole] Le coeur cousu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum