Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Radcliffe, Ann] L'Italien ou le confessionnal des pénitents noirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur ce livre?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Radcliffe, Ann] L'Italien ou le confessionnal des pénitents noirs

Message par alexielle63 le Mar 12 Jan 2010 - 13:10



Nom de l'ouvrage : Romans terrifiants
Editeur : Robert Laffont

Cet ouvrage contient cinq romans dits "noirs" :
- Le Château d'Otrante d'Horace WALPOLE
- L'Italien ou le confessionnal des pénitents noirs d'Ann RADCLIFFE
- Le Moine de Matthew Gregory LEWIS
- Les Elixirs du Diable d'HOFFMANN
- Melmoth ou L'Homme errant de Charles Robert MATURIN

J'ai choisi de présenter chacun individuellement car je ne suis pas sûre de tous les lire et les recherches sur le forum me paraissent ainsi facilitées.

Nombre de pages total : 943
dont : 139 pages pour celui d'Ann RADCLIFFE

L'histoire
:
A Naples, en Italie, au temps de l'Inquisition, Vincenzo de Vivaldi, comte, tombe éperdûment amoureux d'Elena Rosalba. Celle-ci partage également ses sentiments. Cependant, ils ne sont pas issus du même milieu social (Vivaldi est comte alors qu'Elena, orpheline recueillie par sa tante, la signora Bianchi, est de condition plus modeste), ce qui n'est pas du goût des parents du jeune homme. Sa mère, la marquise de Vivaldi, aidée ou plutôt manipulée par son confesseur, le frère Schedoni, fera tout pour les séparer. L'amour saura-t-il triompher des obstacles?

Mon avis :
Tout d'abord, une remarque : contrairement au titre du recueil, je n'ai pas trouvé ce roman effrayant. Certes, lors de ses visites à la maison Altieri, villa appartenant à la tante d'Elena et où elles logent toutes deux, notre héros reçoit les mises en garde d'un étrange personnage portant un costume de moine et dont le visage est caché par une capuche. Est-ce un être de chair et de sang ou une apparition surnaturelle? Il faut attendre la fin du roman pour que ce personnage refasse surface. Le surnaturel n'est donc pas au coeur du roman.
L'élèment principal est bien l'histoire d'amour entre Elena et Vivaldi, une histoire semée d'embûches. Complot, amitié, trahison, vengeance, cupidité, mystère quant aux origines de la jeune fille et à travers le personnage de Schedoni sont au rendez-vous. J'ai été happée par l'histoire, accrochée aux pas du jeune héros cherchant à sauver sa princesse des griffes du méchant sorcier (Schedoni, à prendre au second degré, ce n'est pas un sorcier) et de sa marionnette, la marquise. Mon coeur de midinette a vibré. C'est beau et tellement bon de temps en temps! De plus, le style, très 18ème siècle de l'écriture ajoute au charme de l'histoire. Un vrai régal que je vous conseille fortement. Ce n'est pas un coup de coeur mais presque!
avatar
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6761
Age : 35
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Radcliffe, Ann] L'Italien ou le confessionnal des pénitents noirs

Message par Pinky le Mar 12 Jan 2010 - 18:20

il faut resituer l'époque où cela a été écrit, tu auras l'explication du mot effrayant... il est certain qu'aujourd'hui, le genre a été revu et accentué. ce sont les premiers auteurs du genre...

je les ai tous lu, mais je ne les relirai plus aujourd'hui, je ne suis plus une fan de ce genre... quoi que !

A découvrir
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5886
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Radcliffe, Ann] L'Italien ou le confessionnal des pénitents noirs

Message par lili78 le Lun 14 Jan 2013 - 15:07

Lu dans le cadre du challenge bis repetita.

J’ai beaucoup aimé ce roman, l’univers de Ann Radcliffe est plein d’une atmosphère ténébreuse. Le résultat n’est peut être pas terrifiant (pour notre époque), mais il a tout de même parsemé sur ma peau quelques frissons.
Le personnage du frère Schedoni est (paradoxalement) tout à fait diabolique, personnellement je me garderai bien de croiser son chemin.
Pour le reste, on y trouve des amours contrariés, des complots, et du mystère à tous les coins de rues. J’adore les courses poursuites à travers de lugubres édifices gothiques, l’atmosphère machiavélique des couvents, les maisons sinistres truffées de passages secrets.
Et j’adore le dénouement, évidemment !
avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2268
Age : 45
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Radcliffe, Ann] L'Italien ou le confessionnal des pénitents noirs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum