Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Diderot, Denis] La religieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ DIDEROT, Denis ] La religieuse.

17% 17% 
[ 1 ]
33% 33% 
[ 2 ]
33% 33% 
[ 2 ]
17% 17% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 6

[Diderot, Denis] La religieuse

Message par lalyre le Dim 8 Aoû 2010 - 14:41

[ DIDEROT, Denis ]
La religieuse
Gallimard/Folio
378 pages

La religieuse Denis Diderot Folio 08/08/2010
378 pages
Présentation de l'éditeur
Un de ses amis, le marquis de Croismare, s'étant intéressé au sort d'une jeune femme qui demandait à sortir du couvent où elle avait été placée contre son gré, Diderot eut l'idée facétieuse, en 1760, de lui adresser des lettres prétendument écrites par la religieuse qui lui demandait secours. Le marquis tomba dans le piège, une correspondance s'ensuivit, et l'écrivain, pris à son propre jeu, finit par composer les mémoires que Suzanne Simonin était censée avoir écrits à l'attention de Croismare. « Effrayante satire des couvents » - la formule est de Diderot -, ce roman d'une destinée malheureuse est d'une impitoyable vérité. Mais d'une vérité également engagée, car derrière la voix de Suzanne résonne celle de l'auteur lui-même, qui ne consent pas à voir l'épanouissement â un humain entravé par l'enfermement ni les exigences de la nature bafouée par la complaisance conjointe des familles et de l'Église. Diderot y est présent tout entier.

Mon avis
Un très beau roman,Diderot s'inspira des lettres de la jeune femme demandant du secours,il faut dire que l'action se passait au VXlllème siècle,une époque révolue ou l'on enfermait les filles gênantes.Mais alors ce qui se passait dans les couvents est inimaginable mais il est vrai que ce que nous apprenons sur les méfaits des gens de l'église, me fait douter du respect de l'humanité. Ce que j'ai ressenti pendant ma lecture m'a révoltée par l'attitude de la mère, les non-dits, la soi-disant folie de la supérieure, les mensonges éhontés qu'elle raconte à l'enfant. Je pense aussi que l'auteur a écrit ce livre pour dénoncer ce qui se passait à l'époque.Des thèmes il y en a plusieurs dont certains me donnent réflexion tels que le respect de l'être humain, l'autorité malfaisante à l'égard de l'enfant, la haine, la violence, la méchanceté, la souffrance, la solitude etc.... Un coup de coeur pour moi pour ce roman très réaliste. 5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5932
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Diderot, Denis] La religieuse

Message par Véronique M. le Dim 8 Aoû 2010 - 18:11

Lu il y a une grosse vingtaine d'années pendant mes études mais un souvenir toujours présent d'un texte très fort: à la fois très humain et très engagé politiquement...
avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 48
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Diderot, Denis] La religieuse

Message par Saphyr le Dim 3 Juil 2011 - 20:07

Mon avis :

Si ce livre a éveillé mon intérêt, il n’a pas su me séduire.

La faute au style très affecté et au manque de réalisme du récit. Je n’arrive décidément pas à croire que le Marquis de Croismare n’ait pas eu des doutes à la lecture de cette confession, pas forcément sur son authenticité mais plutôt sur son exactitude. Si le sort de Suzanne et les persécutions dont elle a ensuite été victime sont plutôt crédibles et révoltants, sa personnalité ressemble en revanche à une grosse blague de potache. Belle, charmante, pieuse, vertueuse, généreuse, intelligente, talentueuse... Que sais-je encore ? Effectivement, ce n’est pas une bonne religieuse, c’est une sainte !

Cela reste néanmoins un pamphlet édifiant sur les conditions d’entrée et de vie dans les couvents et les monastères. A lire notamment pour découvrir, ou redécouvrir, les dérives possibles des modes de vie en vase clos, mais aussi pour se rappeler que la liberté individuelle que nous chérissons tant est née il y a bien peu de temps, et plus encore pour les femmes.
Ma note : 6/10
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 38
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Diderot, Denis] La religieuse

Message par Alice83 le Ven 10 Mai 2013 - 23:46

Le fond du roman est très intéressant, concernant la liberté des citoyens souvent restreinte, la place des femmes à l'époque, la place de l'Eglise, et la pratique des dévolutions successorales (les héritiers n'ayant pas tous les mêmes droits).
Il faut lire ce roman avec les anotations et le préface, afin de comprendre dans quel contexte le roman a été rédigé : Diderot a écrit ce roman en reprenant et en enrichissant les lettres , signées au nom d'une religieuse enfermée dans un couvent contre son gré, qu'il avait adressées au Marquis de Croismare des années auparavant...

J'ai bien aimé le personnage de Suzanne, et le fait que, même à la fin, on ne sache jamais pour quelle raison dès le départ elle souhaite quitter le couvent. Il semble que la seule et unique raison soit la privation de liberté. Mais à l'époque, toutes les femmes n'étaient-elles pas privées de liberté où qu'elles aillent ?

Il est aussi intéressant de savoir que ce roman n'a été publié que plus tard, après la mort de Diderot. Les écrits censurés à une époque sont bien souvent annonciateurs d'une réalité future.

Alice83
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 26
Localisation : Var
Date d'inscription : 01/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Diderot, Denis] La religieuse

Message par louloute le Sam 11 Mai 2013 - 9:38

Merci Alice pour ta critique Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10376
Age : 49
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Diderot, Denis] La religieuse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum