Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Duras, Marguerite] L'Eden Cinéma

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé du livre?

[Duras, Marguerite] L'Eden Cinéma Vote_lcap0%[Duras, Marguerite] L'Eden Cinéma Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Duras, Marguerite] L'Eden Cinéma Vote_lcap0%[Duras, Marguerite] L'Eden Cinéma Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Duras, Marguerite] L'Eden Cinéma Vote_lcap0%[Duras, Marguerite] L'Eden Cinéma Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Duras, Marguerite] L'Eden Cinéma Vote_lcap0%[Duras, Marguerite] L'Eden Cinéma Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Duras, Marguerite] L'Eden Cinéma Vote_lcap0%[Duras, Marguerite] L'Eden Cinéma Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Duras, Marguerite] L'Eden Cinéma Vote_lcap0%[Duras, Marguerite] L'Eden Cinéma Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 0
 

[Duras, Marguerite] L'Eden Cinéma Empty [Duras, Marguerite] L'Eden Cinéma

Message par dada780 le Ven 21 Déc 2012 - 9:39

Résumé:

Un bungalow colonial au mobilier banal, très usé, très pauvre. Autour, la plaine de Kam, dans le Haut-Cambodge. Cinq personnages. La mère s'assied sur un siège bas, les autres se groupent autour d'elle. Ils parlent de la mère. De son passé. De sa vie. De l'amour par elle provoqué. La mère restera immobile, lointaine, comme séparée de sa propre histoire. Tout ce qui pourrait être dit ici l'est directement par ses enfants Joseph et Suzanne, par le Caporal et Mr Jo qui l'ont aimée. La mère - objet du récit - n'aura jamais la parole sur elle-même, ni sur sa vie d'enseignante en Indochine, de pianiste à l'Eden Cinéma au temps du cinéma muet, ni sur son existence ingrate, ardue, d'après l'Eden Cinéma. «Elle était dure, la mère. Terrible. Invivable. Pleine d'amour. Mère de tous. Mère de tout. Criante. Hurlante. Dure...»

Mon avis:

Étant donné que je ne n'avais pas beaucoup apprécié Un barrage contre le pacifique, je risquai de ne pas l'apprécier, car ce roman est une réécriture théâtrale du premier roman connu de l'auteur... Et en effet, les mêmes défauts y sont: pas de descriptions, donc le cadre est encore plus inconnu que dans le roman, ce qui m'a vraiment dérangée... De plus l'intrigue très peu présente est encore moins claire, ce qui fait que j'étais totalement perdue dans cette pièce. Je l'ai vraiment pas du tout aimé, car je n'ai trouvé aucune qualité à cette pièce de théâtre. Mais comme Duras a un style assez particulier, assez proche du nouveau roman, je n'ai que peu de chance d'apprécier, car je suis attachée aux romans classiques et avec une intrigue solide et des personnages importants... Mais ce style d'écriture est original, car il se rapproche beaucoup de la langue orale et comme si l'auteur avait écrit son œuvre d'un seul coup, sans en réfléchir à la structure...


Dernière édition par alexielle63 le Ven 21 Déc 2012 - 11:16, édité 2 fois (Raison : Suppression image non hébergée)
dada780
dada780
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1799
Age : 24
Localisation : 91
Emploi/loisirs : khâgne / tennis, escalade, lecture
Genre littéraire préféré : romans historiques/policiers/etc...
Date d'inscription : 31/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum