Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le deal à ne pas rater :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
169.99 €
Voir le deal

CHABROL, Jean-Pierre

Aller en bas

CHABROL, Jean-Pierre Empty CHABROL, Jean-Pierre

Message par AnaïsP Lun 29 Juin 2015 - 21:30

CHABROL, Jean-Pierre Jean-p10

Biographie:
Ecrivain et scénariste fraçais, né le 11 juin 1925 à Chamborigaud et décédé le 1er décembre 2001 à Ponteils-et-Brésis.
Jean-Pierre Chabrol est né au premier étage de la mairie qui était à l'époque le logement de l'instituteur. C'est au cœur des Cévennes qu'il a été élevé, au sein d'une famille d’instituteurs de l’école laïque. Son grand-père paternel, "chevrier biblique", paysan, digne descendant des camisards, l’influencera beaucoup.
Il effectue ses études primaires et secondaires à Alès, à l'école du Quai Neuf où ses parents enseignent. Il s'intéresse très tôt au dessin et à la poésie. Il prend des cours de dessin avec le peintre André Chaptal et participe en 1942 au Salon de l'Art Cévenol à Alès avec plusieurs œuvres.
Après un rapide passage en khâgne à Paris, il entre dans la Résistance au printemps 1944 et se retrouve « par hasard » dans un maquis FTP. Engagé dans la brigade du Languedoc, formée de soldats issus des maquis du sud et qui le conduit jusqu’à Berlin, il ne retrouve la vie civile qu’en 1945, à Paris.
Dès ce moment, les grands thèmes de son œuvre future sont établis : les Cévennes, l’épopée des camisards, le maquis et surtout les petites gens, le peuple qu’il a si bien décrit.
Il épouse en 1947 Noëlle Vincensini, étudiante corse engagée dans la Résistance à Montpellier qui avait été déportée à Ravensbruck, avec laquelle il aura quatre enfants. Ils divorceront en 1970.
C’est à la rédaction du journal "l’Humanité" où il travaille en tant que dessinateur puis comme journaliste (il en deviendra chef de rédaction) qu’il rencontre Louis Aragon qui l’encourage à écrire son premier roman. Malgré son éloignement du Parti communiste en 1956, ses livres sont traduits en allemand (RDA), tchèque, bulgare... Il est l’ami de Georges Brassens, Léo Ferré, Jacques Brel, Jean Ferrat, Pierre Mac Orlan, Catherine Sauvage. Il crée pour "l'Humanité" une sorte de bande dessinée humoristique de style médiéval, "Le barlafré", avec le dessinateur Marcel Tillard.
En 1961, il publie Les fous de Dieu qui passe près du prix Goncourt, et est adapté pour la télévision. Tout en continuant son métier d’écrivain, il collabore alors régulièrement à des émissions de radio et de télévision. Il voyage beaucoup. À la fin des années 1970, il collabore à l’écriture de pièces avec le Théâtre de la Jacquerie.
Très affecté par la mort de son épouse, Claudine, il se lance ensuite dans une nouvelle carrière en montant lui-même sur scène comme conteur, mais il continue à publier différents ouvrages, entre autres en collaboration avec son ami Claude Marti, ou l’inénarrable recueil de dessins satiriques intitulé Le petit Chabrol illustré.
Il revient pleinement à la littérature en 1993 avec Le Bonheur du manchot, en hommage à son père. La banquise, publié en 1998, et adapté pour la télévision par sa fille Elsa.
Il meurt à l'hôpital de Ponteils-et-Brésis pendant la nuit du 1er décembre 2001. Il est enseveli dans le caveau familial face au mas familial dans la rue qui porte maintenant son nom.
Bibliographie:
Romans
1953 - La dernière cartouche
1955 - Le bout-galeux
-Prix populiste
1957 - Fleur d’épine
1958 - Un homme de trop
1959 - Les innocents de mars
1961 - Les fous de Dieu
1963 - La chatte rouge
1964 - Mille millions de Nippons
1965 - Les rebelles - T1
1966 - La gueuse - Les rebelles T2
1967 - Je t’aimerai sans vergogne
1968 - L'embellie - Les rebelles T3
1970 - Le canon fraternité
1972 - Les chevaux l’aimaient
1975 - Le bouc du désert
1977 - La folie des miens
1978 - Caminarèm
1980 - Vladimir et les Jacques
1982 - Le lion est mort ce soir
1993 - Le bonheur du manchot
-Prix du Sud-
1995 - Les aveux du silence : ou le psychanalyste manipulé…
1998 - La banquise

Nouvelles
1954 - Le voleur de noces : un recueil bien oublié aujourd’hui…
1966 - Titane et Bougrenette
1967 - L’illustre fauteuil et autres récits
1968 - Ma déchirure
1969 - Contes d'outre temps
1972 - Le crève Cévenne
1976 - Le barlafré
1983 - Portes d’embarquement
1985 - Contes à mi-voix
1997 - Les mille et une veillées
2000 - Colères en Cévennes

Source: Wikipédia
AnaïsP
AnaïsP
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1556
Age : 34
Localisation : Haute-Garonne
Emploi/loisirs : Mandataire judiciaire
Genre littéraire préféré : Littérature, Bandes dessinées indé
Date d'inscription : 19/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum