Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal

[Offutt, Chris] Nuits Appalaches

+3
lili78
Sharon
Cannetille
7 participants

Aller en bas

Votre avis ?

[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Vote_lcap38%[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Vote_rcap 38% 
[ 3 ]
[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Vote_lcap38%[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Vote_rcap 38% 
[ 3 ]
[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Vote_lcap13%[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Vote_rcap 13% 
[ 1 ]
[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Vote_lcap13%[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Vote_rcap 13% 
[ 1 ]
[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Vote_lcap0%[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Vote_lcap0%[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 8
 

[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Empty [Offutt, Chris] Nuits Appalaches

Message par Cannetille Sam 23 Mar 2019 - 16:15

[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Nuits_10

Titre : Nuits Appalaches (Country Dark)
Auteur : Chris OFFUTT
Traducteur : Anatole PONS
Parution : américaine en 2018, française en 2019
Editeur : Gallmeister
Pages : 240

Présentation de l'éditeur :  
À la fin de la guerre de Corée, Tucker, jeune vétéran de dix-huit ans, est de retour dans son Kentucky natal. En stop et à pied, il rentre chez lui à travers les collines, et la nuit noire des Appalaches apaise la violence de ses souvenirs. Sur son chemin, il croise Rhonda, quinze ans à peine, et la sauve des griffes de son oncle. Immédiatement amoureux, tous deux décident de se marier pour ne plus jamais se quitter. Tucker trouve un boulot auprès d’un trafiquant d’alcool de la région, et au cours des dix années qui suivent, malgré leur extrême précarité, les Tucker s’efforcent de construire un foyer heureux : leurs cinq enfants deviennent leur raison de vivre. Mais quand une enquête des services sociaux menace la famille, les réflexes de combattant de Tucker se réveillent. Acculé, il découvrira le prix à payer pour défendre les siens.
Nuits Appalaches, le nouveau roman de Chris Offutt est une histoire amorale de détermination, de vengeance et de rédemption.

Le mot de l'éditeur sur l'auteur :
Chris Offutt est né en 1958 et a grandi dans le Kentucky dans une ancienne communauté minière sur les contreforts des Appalaches. Issu d’une famille ouvrière, diplôme en poche, il entreprend un voyage en stop à travers les États-Unis et exerce différents métiers pour vivre. Il publie, en 1992, un premier recueil de nouvelles, Kentucky Straight, puis un roman autobiographique. Le Bon Frère est son premier roman. Il est également l’auteur de chroniques pour le New York Times, Esquire et quelques autres revues et a été scénariste de plusieurs séries télévisées américaines parmi lesquelles True Blood et Weeds.

Avis :
Nous sommes dans les années cinquante. Tucker a dix-huit ans. Il rentre de la guerre de Corée et, des cauchemars plein la tête, s’apaise en retrouvant sa terre natale du Kentucky, un âpre bout de cambrousse au pied des Appalaches. Taiseux coriace et droit dans ses bottes, il entreprend sa nouvelle vie avec ténacité, fondant une famille tout en exerçant la dangereuse activité de bootlegger. Tout bascule quand, une dizaine d’années plus tard, les services sociaux menacent de lui retirer ses enfants, dont quatre sont nés handicapés. Tucker n’est pas du genre à subir sans réagir.

Le livre est de la même trempe que son principal protagoniste, direct et sans bavardage : alors que transparaît l’attachement viscéral de l’auteur pour ce bout du monde propice à de sombres huis-clos, le récit enferme peu à peu le lecteur dans un récit noir, sans pathos ni complaisance, où le drame, implacable, s’installe silencieusement. Les dialogues sonnent avec une parfaite justesse et rendent extraordinairement vivants les personnages. Gens modestes et attachants que la vie malmène, ils sont de ceux qui ne comptent que sur eux-mêmes. Cachant leur souffrance derrière leur droiture et leur dignité muette, ils s’attachent avec énergie à défendre ce qu’ils ont de plus cher : la famille et l’honneur, selon un code moral qui n’a que faire de la loi.

Western moderne, efficace et sobre, c’est aussi un livre empreint d’humanité et de poésie : un très beau roman. Coup de coeur.
Cannetille
Cannetille
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2380
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Empty Re: [Offutt, Chris] Nuits Appalaches

Message par Sharon Dim 28 Juil 2019 - 12:18

Mon avis :

Le Kentucky. Ses paysages magnifiques. Ses collines. Ses nuits appalaches.
Dis ainsi, cela sonne comme le prospectus d’une agence de voyage qui essaie de vous fourguer un billet pour ce coin mirifique des États-Unis.
Autant vous dire que si vous vous pointez là-bas, c’est un peu cuit. Le Kentucky, c’est un peu l’équivalent de Trou-paumé-les-bruyères pour la France, en pire : violence, alcoolisme, d’où le désœuvrement des jeunes qui les pousse à faire pas mal de bêtises et à en payer les conséquences.
Tucker, lui, a choisi une autre voie : malgré son jeune âge, il s’est engagé dans l’armée, a combattu en Corée, a été décoré, et à son retour, il ne faut vraiment pas lui casser les pieds, lui qui goûte le bonheur de revoir vivant la beauté des nuits appalaches. Il croise Rhonda, une toute jeune fille, violentée par son oncle le jour même de l’enterrement de son père – ne cherchez pas l’aide des autorités, il est l’adjoint du shérif. Je vous le dis, il ne fallait pas l’embêter, et il règle le problème, qui restera « en famille » : il épouse Rhonda.
Dix ans passent, dix années qui verront le couple Tucker/Rhonda uni, mettant au monde cinq enfants, dont quatre handicapés, sans que les médecins trouvent une explication, si ce n’est que c’est la faute à pas de chance, ou que Tucker et Rhonda sont peut-être incompatibles, comme deux ingrédients qui n’iraient pas ensemble. Oui, les médecins ont de ces formules, parfois, dans le but d’être immédiatement compréhensibles, ce qui les rend encore plus opaques. Le couple n’a qu’un seul objectif, prendre soin de sa famille, et Rhonda ne désespère pas de donner un jour un fils « normal » à son mari – seule Jo, leur fille aînée, a été épargnée, et elle sert de deuxième maman à ses frère et sœurs. Tucker gagne relativement bien sa fille, en temps de trafiquant d’alcool. Oui, à cette époque, l’alcool est encore interdit dans certains états, et le vendre comporte des risques, tout en assurant la subsistance des familles. D’ailleurs, quand les services sociaux viennent rendre visite à Rhonda, elle ne dit pas la véritable activité de son mari, non, elle préfère dire, avec raison, que celui-ci travaille à l’usine, dans un état voisin.
Ah, les services sociaux, j’ai eu très envie de leur dire de se mêler de ce qui les regarde. Je ne parle pas de Hattie, qui a toujours soutenu les Tucker, mesurant ce qu’était véritablement les soins donnés aux enfants, sachant reconnaître l’amour et les bons traitement quand elle les voit. Hattie : une femme lucide, sur son propre cas également, et ce que l’on apprend de son devenir dans l’épilogue m’a fait plaisir – pour elle. Un personnage secondaire, certes, mais merveilleusement campé.
En ce qui concerne le docteur qui l’accompagne, ce sera sans moi par contre. En quoi est-il docteur d’ailleurs, en psychologie ? Et bien il ne l’est pas beaucoup, et sa connaissance des êtres humains en général et des femmes en particulier en fait quelqu’un de fort peu recommandable. La décision qu’il a prise aura de lourdes conséquences, mais pas celle à laquelle il s’attendait – à quoi s’attendait-il, d’ailleurs, lui qui considère les enfants Tucker comme des monstres à mettre à l’asile plutôt que comme des êtres humains, lui qui méconnaît totalement les spécificités de cette région américaine ?
Roman noir ? Oui, mais il comporte quand même des plages lumineuses, de l’espoir, et c’est en cela que l’épilogue est important à mes yeux.
Un roman à découvrir pour voir l’Amérique autrement.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 11275
Age : 43
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur
Genre littéraire préféré : romans policiers et polars
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Empty Re: [Offutt, Chris] Nuits Appalaches

Message par lili78 Lun 12 Aoû 2019 - 17:08

Tucker a 18 ans, il rentre tout juste de la guerre de Corée quand il rencontre Rhonda, une très jeune fille. Très vite ils se marient et fondent une famille. Malheureusement, leurs enfants étant très handicapés, les services sociaux envisagent un placement dans des établissement spécialisés. Les parents s’y opposent, et Tucker prend des dispositions pour que cela ne se fasse pas. Mais un événement va en entrainer un autre, et Tucker devra faire des choix…

Nuits Appalaches est un roman féroce et sensible. Il met en valeur des personnages simples, pas de gentils ni de méchants mais chacun défend ses intérêts. J’adore la famille de Tucker : ils prennent les choses comme elles viennent, simplement, mettent des pansements sur leurs malheurs et profitent du bonheur présent. J’ai été touché par la tendresse, l’amour qui rayonne dans cette famille. J’ai aimé l’écriture de l’auteur : des descriptions sans fioritures mais qui vous emporte dans une Amérique inoubliable.

lili78
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2674
Age : 49
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Empty Re: [Offutt, Chris] Nuits Appalaches

Message par pétunia Dim 1 Sep 2019 - 10:19

Ce roman de style western nous plonge dans un quotidien difficile et un personnage principal Tucker qui a connu la guerre, la contrebande, la prison mais aussi la difficulté d'avoir des enfants handicapés. Roman noir et humain à la fois.
pétunia
pétunia
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1232
Localisation : Var
Genre littéraire préféré : Un peu de tout sauf la poesie et les BD
Date d'inscription : 18/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Empty Re: [Offutt, Chris] Nuits Appalaches

Message par elea2020 Dim 14 Mar 2021 - 14:35

Lu dans le cadre du challenge Partage Lecture 2020-2021 :

Mon avis :
J'ai suivi avec passion les tribulations du personnage digne et taciturne qu'est Tucker, ce garçon râblé aux yeux vairons à qui il ne faut pas en raconter, qui sait mieux que personne observer, se taire et survivre. Le couple qu'il forme avec Rhonda est beau et émouvant, alors même qu'ils n'ont pas eu de chance, que 4 de leurs 6 enfants sont nés différents, avec un handicap physique ou mental, ce à quoi aucun des deux n'était préparé.

Revenu de la guerre de Corée, Tucker retrouve son Kentucky natal, fermement résolu à se fixer dans son lieu d'origine, les collines. Il n'avait pas pour plan de se marier, mais la rencontre avec Rhonda, qu'il a sauvée des entreprises libidineuses de son oncle, le jour de l'enterrement du père de celle-ci, a fait tourner les choses autrement. La vie est dure aux enfants des collines, mais à deux, avec de l'amour, on peut espérer vivre mieux. Tucker s'est trouvé une activité pour faire vivre sa famille, quoique illégale, en livrant de l'alcool de contrebande pour le bootlegger Beanpole, un homme dur en affaires, qui respecte ce jeune vétéran pour son sens de l'honneur. Rhonda a élevé ses enfants, les gardant toujours propres, mais avec le temps elle a plongé dans la dépression, dévastée par la naissance de ces bébés différents, sans que les médecins puissent comprendre d'où cela venait. Ils les aiment, leurs bébés, et leur famille est tout pour eux. C'est là qu'ils en sont lorsque les choses se compliquent singulièrement pour Tucker, qui va devoir prendre une décision douloureuse afin de se sortir d'un mauvais pas et de préserver un avenir pour eux tous...

J'ai été transportée par la lecture de ce roman, transcendé par la proximité de la nature, et par une philosophie profondément humaine. Les hommes, leurs affaires, la chance ou la malchance, le sens de la survie dans un monde qui ne fait pas de cadeaux aux gens de peu, tout ceci forme une trame dense et rondement menée, avec une écriture aussi nette et ciselée que la lumière du soleil dans les feuillages, par une belle journée d'été dans la forêt. Souvent l'évocation des plantes ou des oiseaux précisément observée et nommée, fait écho aux sentiments de Tucker, sans qu'il les exprime. Les motifs récurrents, même s'ils paraissent d'infimes détails, se rassemblent savamment pour nous désigner sans bruit ce qui est important. L'âme des collines se glisse en nous dans l'espace de cette lecture, et nous aimerions encore une nuit à la belle étoile dans les Appalaches.

J'ai lu que ce roman était sombre, mais sans doute parce que la vie est sombre quand on est né du mauvais côté de la société américaine... Le mérite qui vous revient alors de rester humain, de faire vivre l'amour à travers l'adversité, l'absence, est d'autant plus fort, comme le sont les retrouvailles entre un fils de six ans qui ne connaît pas son père, et un père de trente ans qui sait être juste le père qu'il faut, attentif, patient, répondant aux questions, toujours prêt à enseigner les astuces pour s'occuper et s'en sortir dans la nature.

Bref, c'est un coup de coeur, il est difficile de sortir de cette lecture.

Citations :
"Tucker regarda par la fenêtre. Il avait passé des heures dans des véhicules de transport à côté de types qui aimaient parler, et il avait appris à les ignorer en se concentrant sur le paysage qui défilait. L'élan du pick-up entraînait les aigrettes translucides des pissenlits dans des tourbillons miniatures. Tucker se demanda vaguement jusqu'où un pissenlit pouvait dériver dans le vent, et si tous les pissenlits du monde avaient un ancêtre commun."(page 17)

"Le monde lui parut beau pour la première fois, l'air nettoyé par la pluie, la surface de chaque feuille lustrée d'eau. Elle sentait l'odeur de la terre mouillée et des fleurs sauvages, entendait l'assemblée des oiseaux tisser son chant partout aux alentours. Dans la pureté de l'air matinal, elle n'avait jamais vu quelqu'un d'aussi beau ni d'aussi fort que Tucker.
- Qu'est-ce qu'on va faire ? dit-elle.
- Ben, se marier. On a déjà passé une nuit ensemble.
- Je voulais dire, pour l'arbre sur la route.
- On va reculer jusqu'à un endroit où on pourra faire demi-tour.
Elle hocha la tête. Là où elle voyait un obstacle, lui ne voyait qu'un nouvel élément à contourner.
" (page 59)

"Rhonda descendit lentement les escaliers, une main contre le mur. Tucker la trouva belle, inchangée, une mèche de cheveux rebelles sous sa barrette. Elle portait une robe. Arrivée en bas, elle se précipita vers lui et l'enlaça dans une étreinte plus intense que jamais. La lourde tension de son corps retomba, comme si chaque muscle était un ressort à lames sur une voiture de contrebande, qui se relâchait une fois la marchandise déchargée. Il la serra presque à l'étouffer. Il avait la sensation qu'ils étaient un seul arbre fendu par la foudre, l'écorce à nu recouvrant le tronc et fusionnant avec lui. C'était comme si les dernières années s'évaporaient de son corps." (page 182)

_________________
"Nous sommes comme les glaces. La vie nous fait parfois chavirer et nous change de forme." Francisco Coloane

Dans la forêt, de Jean Hegland / Mémoires intimes de Napoléon Ier par Constant, son valet de chambre.


=> PàL 2020

=> PàL 2021
elea2020
elea2020
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3189
Age : 52
Localisation : 44
Emploi/loisirs : enseignante en reconversion
Genre littéraire préféré : dystopies et classiques, littérature russe
Date d'inscription : 02/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Empty Re: [Offutt, Chris] Nuits Appalaches

Message par Pistou 117 Jeu 1 Avr 2021 - 19:56

Coup de coeur également mais... pour la couverture de l'édition 2020. Elle est superbe. Allez, je vous l'offre, c'est cadeau Razz

[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Nuits_10

Quant au roman, j'ai bien aimé également. Nuits Appalaches ou Reconversion réussie chez les bootleggers de Pedzouilles en Kentucky.  C'est un peu caricatural, mais en résumé, c'est ça. Sinon, un très beau texte, des personnages très réussis au caractères très fort. J'ai largement préféré la première partie, le retour de Tucker au pays, sa rencontre avec Rhonda et... tadam, dix ans plus tard, que sont-ils devenus ?

La seconde partie a un petit air de western moderne, j'ai moins aimé. Cette lecture est marquante, tout de même, pas le genre qu'on oublie. Je vote "apprécié"

Pistou 117
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 4025
Age : 56
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Empty Re: [Offutt, Chris] Nuits Appalaches

Message par lalyre Mar 27 Juil 2021 - 19:42

 Mon avis
Voici un roman ou l’auteur nous parle d’amour, cependant c’est un roman noir ou la violence est de mise en avant. Bien que la famille de Tucker m’a fortement émue, c’est justement cette famille qui nous a fait entrevoir cette belle d’amour après bien des épreuves , la souffrance de Rhonda la jeune mère de famille lorsqu’on lui a pris trois de ses enfants ; Mais j’ai trouvé dans l’ensemble du livre, l’histoire amorale, sauvage et pourtant bouleversante, parfois sordide qui fait frémir lors de certains passages, car il faut avouer que parfois l’émotion se pointe lors de scènes de violence, bref j’estime que bien que parfois poétique c’est surtout l’histoire de personnages écorchés par la vie qui essaient de survivre….3,5/5

lalyre
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 8301
Age : 89
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[Offutt, Chris] Nuits Appalaches Empty Re: [Offutt, Chris] Nuits Appalaches

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum