Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

Aller en bas

votre avis

[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  Vote_lcap100%[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  Vote_rcap 100% 
[ 3 ]
[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  Vote_lcap0%[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  Vote_lcap0%[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  Vote_lcap0%[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  Vote_lcap0%[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  Vote_lcap0%[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3
 

[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  Empty [Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

Message par la grande astrance le Dim 10 Nov 2019 - 18:05

[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  14283710
Edition de l'Olivier
Collection Littérature française
Parution 14 août 2019
19,00 €

Présentation par l'éditeur
Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.

Retour en arrière: Hansen est superintendant a L’Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et – plus encore – de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu’il n’est pas occupé à venir en aide aux habitants de L’Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l’emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L’Excelsior, des conflits éclatent. Et l’inévitable se produit.

Une église ensablée dans les dunes d’une plage, une mine d’amiante à ciel ouvert, les méandres d’un fleuve couleur argent, les ondes sonores d’un orgue composent les paysages variés où se déroule ce roman.

Histoire d’une vie, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon est l’un des plus beaux livres de Jean-Paul Dubois. On y découvre un écrivain qu’animent le sens aigu de la fraternité et un sentiment de révolte à l’égard de toutes les formes d’injustice.

mon vécu de lectrice
J'ai lu ce roman quelques jours avant qu'il ne reçoive  le prix Goncourt ...et suis un peu étonnée de ne pas lire de présentation sur ce forum, alors je me lance !

Beaucoup ont commenté, l'auteur interrogé ...que dire de plus ?

Mon plaisir de lecture, mes fous tires , ma curiosité  qui m'a fait à plusieurs reprises quitter mon livre pour la tablette ouverte sur Wikipédia, ma colère en découvrant l'ampleur des dégâts liés l'amiante, la Ford Pinto... mon émotion grandissante à mesure qu'était racontée la vie de Paul...

Le style est remarquable de légèreté et de simplicité, d'intelligence et d'humour.

J'ai adoré


Dernière édition par la grande astrance le Mar 7 Jan 2020 - 16:19, édité 1 fois
la grande astrance
la grande astrance
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 449
Age : 63
Localisation : VAR
Emploi/loisirs : psychomotricienne //le scrabble et la randonnée
Genre littéraire préféré : les polars nordiques
Date d'inscription : 15/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  Empty Re: [Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

Message par lalyre le Mar 7 Jan 2020 - 15:17


Mon avis
Voici un récit plein d’humanité nous faisant revenir sur le passé de Paul Hansen emprisonné, on saura pourquoi en fin de roman. C’est à son codétenu qu’il raconte son enfance, ses parents et surtout son passage à l’Excelsior, une maison de retraite pour gens aisés ou il devient homme à tout faire, lors de ce passage j’ai ressenti la méchanceté du patron arrivant à dévaster Paul qui est pourtant bienveillant, bien sûr des passages tragiques ou frise l’ironie, des morts et des personnages réels égratignés par l’auteur, tout cela écrit de façon simple, tout en finesse agrémenté de poésie pour relater les bons et les mauvais côté de toutes vies . Car bien sûr il y a l’incarcération de Paul, ne cherchons pas la raison, nous l’apprendrons plus tard, j’ai apprécié Nouk le chien, et l’histoire d’amour pour Winona, j’ai trouvé ce roman intéressant et au fil des pages l’auteur va à l’essentiel avec de superbes mots pour déployer une existence entière. Bien que je ne dévoile pas plus, ce fut vraiment un bon moment de lecture….5/5
lalyre
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 7766
Age : 88
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  Empty Re: [Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

Message par Pinky le Mer 8 Jan 2020 - 12:19

merci la grande astrance et Lalyre pour ces présentations, un livre que j'aurai prochainement le plaisir de lire
Pinky
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6515
Age : 57
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

[Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon  Empty Re: [Dubois, Jean Paul ] Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

Message par Cannetille le Ven 7 Fév 2020 - 15:11

Fils d’un pasteur danois et de l’exploitante d’un petit cinéma de Toulouse, Paul Hansen s’est établi au Canada, où il est le concierge, l’homme à tout faire, et le confident des habitants d’une grande résidence de Montréal. Jusqu’alors heureusement partagée entre son travail et sa compagne Winona, une Irlando-Algonquine qui sillonne le pays à bord de son petit avion coursier, sa vie bascule lorsqu’un nouvel et insupportable arrivant reprend la gérance de l’immeuble. Poussé à bout, Paul commet l’irréparable et se retrouve en prison, dans la cellule d’Horton, Hells Angel condamné pour meurtre.

Construit en incessants allers-retours entre la prison et le passé que Paul ressasse depuis sa cellule, le récit retrace pas à pas ce qui a mené cet homme à perdre le contrôle de sa vie. Remontant ainsi à la tendre enfance du narrateur pour revenir peu à peu au présent, l’histoire enchaîne des tableaux tous plus saisissants les uns que les autres : d’une église ensablée au Danemark à un petit cinéma de quartier dans la France des années soixante-dix, d’une mine d’amiante à ciel ouvert au survol de lacs enneigés ou enchâssés comme des émeraudes dans les forêts québecoises, des entrailles d’un immeuble cossu à celles d’une prison où l’humanité réussit à refleurir sous les cendres de vies saccagées, chaque ambiance est sans pareille et vous transporte d’étonnements en dépaysements, dans une succession d’univers restitués avec une singulière puissance d’évocation.

Une profonde humanité et une vraie tendresse pour les personnages imprègnent les pages : campés avec la plus grande justesse, ils prennent corps au point de paraître parfaitement réels. Ils nous distillent des dialogues savoureux aux sonorités étonnamment authentiques, en particulier Horton, dont les reparties brutes de décoffrage révèlent une désarmante fragilité et une sincérité naïve pleine de bon sens qui fait souvent mouche. Curieusement, alors que les hommes sont tous les jouets malheureux de sorts souvent contraires, les femmes de ce roman savent imperturbablement tenir leur cap.

Ajoutons à tout cela le délicieux plaisir des mots et des tournures merveilleusement choisies, un humour irrésistible qui ne vous empêchera pas de verser quelques larmes, et vous regretterez d’être déjà parvenu à la dernière page de cet envoûtant livre coup de coeur. (5/5)
Cannetille
Cannetille
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1567
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum