Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Racine, Jean] Britannicus

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

[Racine, Jean] Britannicus Vote_lcap33%[Racine, Jean] Britannicus Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
[Racine, Jean] Britannicus Vote_lcap33%[Racine, Jean] Britannicus Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
[Racine, Jean] Britannicus Vote_lcap33%[Racine, Jean] Britannicus Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
[Racine, Jean] Britannicus Vote_lcap0%[Racine, Jean] Britannicus Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Racine, Jean] Britannicus Vote_lcap0%[Racine, Jean] Britannicus Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Racine, Jean] Britannicus Vote_lcap0%[Racine, Jean] Britannicus Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3
 

[Racine, Jean] Britannicus Empty [Racine, Jean] Britannicus

Message par Invité le Sam 12 Sep 2009 - 20:05

[Racine, Jean] Britannicus 26039910

Hachette
3 €

C'est l'histoire d'un "monstre naissant" qui comme le premier de ses crimes : l'empereur Néron, après avoir écarté Britannicus du pouvoir, chercher à lui ravir sa fiancée, Junie, et prépare déjà l'assassinat de sa propre mère Agrippine.

J'ai toujours apprécié les pièces de Racine mais aussi son style d'écriture qui est tellement poètique. J'adore et j'en redemande. Cependant, j'ai eu un peu de mal à rentrer dans celui-là par rapport aux autres pièces que j'ai lu de lui (Andromaque, Phèdre et Iphigénie). En effet, une bonne connaissance de l'histoire de Néron et Britannicus est requise et j'avoue que je ne savais absolument rien d'eux. Néanmoins, je le conseille quand même juste pour la beauté du texte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Racine, Jean] Britannicus Empty [Racine, Jean] Britannicus

Message par Pinky le Dim 17 Avr 2011 - 12:49

Britannicus

[Racine, Jean] Britannicus 11245610

Théâtre classique

92 pages édité chez librio

Résumé

" Je n'ai qu'un fils. Ô Ciel, qui m'entends [aujourd'hui,
T'ai-je fait quelques vœux qui ne fussent pour lui ?
Remords, crainte, périls, rien ne m'a retenue ;
J'ai vaincu ses mépris ; j'ai détourné ma vue
Des malheurs qui dès lors me furent annoncés
J'ai fait ce que j'ai pu : vous régnez, c'est assez. "
Agrippine a tout fait pour donner le trône à Néron, son fils. Elle l'a favorisé au détriment de l'héritier légitime, Britannicus, espérant ainsi régner dans l'ombre. Mais, plus que le titre, c'est le pouvoir que veut le jeune Néron. Impétueux et manipulateur, il commence à laisser deviner son caractère monstrueux. Voulant s'émanciper de l'autorité d'Agrippine, il enlève Junie, la fiancée de Britannicus, et agite de noirs desseins...

Mon ressenti

Ho là, là, j’ai eu du mal à lire ce texte, non pas à cause du contenu mais de la mise en forme. Ce sont des vers et la mise en page du théâtre qui m’ont dérangée…

Sinon que dire de ce texte, c’est une des tragédies les plus connues de Racine mais que je n’avais pas encore lue. Racine pose la question de la passion du pouvoir ou le pouvoir de la passion… Mère et fils, sont bien connus par les historiens et les amateurs pour leur soif du pouvoir ou de leurs passions dévorantes ou dévastatrices… ils sont prêts à tout faire pour sauvegarder ce qu’ils croient être de leurs droits parce qu’ils sont à la tête… même à s’entretuer et ce pas seulement au figuré !

à découvrir
Pinky
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6560
Age : 57
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

[Racine, Jean] Britannicus Empty Re: [Racine, Jean] Britannicus

Message par Saphyr le Dim 17 Avr 2011 - 13:16

Je n'ai encore jamais lu de Racine. Britannicus pourrait être un bon début...
Saphyr
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 41
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

[Racine, Jean] Britannicus Empty Re: [Racine, Jean] Britannicus

Message par Pinky le Dim 17 Avr 2011 - 13:41

oui Saphyr pourquoi pas, ce sont des textes qui défient les années... le thème est toujours d'actualité
Pinky
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6560
Age : 57
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

[Racine, Jean] Britannicus Empty Re: [Racine, Jean] Britannicus

Message par Invité le Dim 17 Avr 2011 - 13:45

je l'ai lu lorsque je suis arrivée au lycée, j'ai eu beaucoup de mal avec le langage du théâtre de l'époque. Je n'ai pas de critique complète mais je dirais sans plus il faudrait que je le relise...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Racine, Jean] Britannicus Empty Re: [Racine, Jean] Britannicus

Message par alexielle63 le Sam 7 Sep 2013 - 11:38

Mon avis :
Il y a plusieurs années de cela (en classe de troisième), j’avais lu et beaucoup aimé Andromaque, pièce du même auteur et m’étais promis de le relire mais sans jamais le faire… Ce livre faisant partie d'un challenge, c’était l’occasion ou jamais de tenir cette promesse.
J’ai apprécié de retrouver la plume poétique de l’auteur, ces vers qui font mouche et qui révèlent toutes les passions humaines : amour, haine, orgueil blessé, appât du pouvoir, fidélité, etc…
Afin de bien aborder le contexte, il est intéressant de lire la (les) préface(s) écrite(s) par l’auteur, même si comme toutes préfaces, elles en disent un peu trop sur l’histoire. Elles permettent de bien comprendre les personnages, savoir quelles sont les libertés prises avec la réalité, les polémiques suscitées par la pièce lors des premières représentations et l’accueil du public. On découvre un Néron bien différent de l’image que l’on peut avoir de lui et pour cause, nous sommes ici au début de son règne, lorsque l’empereur est encore aimé de ses sujets et toujours sous l’influence d’une mère envahissante, pleine d’ambition pour son fils et pour elle et dont il cherche à s’émanciper, avec l’aide de ses conseillers, Burrhus et Sénèque. Il manque encore de confiance en lui. On le voit évoluer progressivement et tendre vers le tyran meurtrier et destructeur, l’incendiaire et le matricide qu’il deviendra par la suite. Cette évolution se fait toute en subtilité. La créature (Néron) finit par échapper à son créateur (Aggrippine), qui n’a plus aucun contrôle sur lui et qui contribue à faire de lui le monstre qu’il va devenir… A côté de la mère et du fils despotiques, Britannicus fait plutôt pâle figure. Finalement, il est très peu présent et s’affiche davantage comme la victime plutôt que comme le héros de cette tragédie qui porte pourtant son nom… J’ai adoré la scène finale, en apothéose et où la morale est sauve même si de funestes présages menacent la cité et les personnages.
C’est aussi et avant tout une fable sur le pouvoir, sur la façon de gouverner avec deux visions opposées : d’un côté celle de Néron et Aggripine, qui ont une vision égoïste de celui-ci, qui cherche à l’accaparer à leur profit, par tous moyens, y compris la crainte et la violence à l’encontre de ceux qui s’opposent à eux, directement (Néron) ou indirectement (Aggripine est plus calculatrice, plus subtile) et celle de Burrhus, pour qui l’empereur appartient au peuple et non plus à lui-même ou son entourage, il doit gouverner dans l’intérêt de tous, contenter ses sujets.
Malgré tout, la tragédie n’est pas mon genre de prédilection et la lecture n’a pas toujours été facile. J’ai retrouvé beaucoup de lieux communs à Andromaque, laquelle reste ma préférée et j’aime Racine mais à petite dose, point trop n’en faut au risque de me lasser…
alexielle63
alexielle63
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6759
Age : 38
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Prépa de concours
Genre littéraire préféré : fantasy, policiers, romans, enfin bref, tout ce qui se lit!
Date d'inscription : 25/05/2009

http://lecturesdalexielle.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum