Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Dicker, Joël] La Disparition de Stéphanie Mailer

Aller en bas

votre avis

14% 14% 
[ 1 ]
57% 57% 
[ 4 ]
29% 29% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 7

[Dicker, Joël] La Disparition de Stéphanie Mailer

Message par lili78 le Lun 2 Avr 2018 - 17:54



Dicker Joël - La Disparition de Stéphanie Mailer
Éditions de Fallois (2018) – 640 pages
Lu en version numérique


Quatrième de couverture : 30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l’État de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers: le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin des meurtres.
L’enquête, confiée à la police d’État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à confondre le meurtrier, solides preuves à l’appui, ce qui leur vaudra les louanges de leur hiérarchie et même une décoration.
Mais vingt ans plus tard, au début de l’été 2014, une journaliste du nom de Stephanie Mailer affirme à Jesse qu’il s’est trompé de coupable à l’époque.
Avant de disparaitre à son tour dans des conditions mystérieuses.

Qu’est-il arrivé à Stephanie Mailer?
Qu’a-t-elle découvert?
Et surtout: que s’est-il vraiment passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphea ?

Mon avis : Jesse est à quelques jours de sa retraite. Il quitte la police auréolé de gloire. Il souhaite mener à bien d’autres projets. Mais il rencontre Stéphanie Mailer une journaliste qui lui affirme que 20 ans plus tôt, il a accusé un homme à tord. Interpelé il mène une petite enquête qui lui fait constaté la disparition de la journaliste. Il retrouve alors son coéquipier de l’époque et ensemble décident de ré ouvrir l’enquête : retour à Orphéa vingt ans plus tôt.

J’ai trouvé le début du roman haletant : beaucoup d’évènements, beaucoup d’interrogations, de doutes, de mystères…le rythme est très soutenu !
Puis je suis tombée dans une certaine lassitude : le roman oscille entre le passé et le présent, il y a beaucoup de personnages, leurs histoires en 1994 et ce qu’ils sont devenus en 2014, tous des suspects potentiels, puis des éléments qui viennent se greffer sur cette histoire déjà compliquée et qui n’ont aucun lien avec quoi que ce soit de l’affaire.
L’enquête piétine. Les pages défilent. Et la fin enfin, le mystère est résolue un peu par hasard, ce qui tout de même après 640 pages est un peu dommage.
Je reconnais que l’idée du crime était bien trouvée mais certaines choses sont un peu tirées par les cheveux, tout cela est très compliqué alors que à l’origine le crime ne l’était pas.

Je vote apprécié
avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2473
Age : 46
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dicker, Joël] La Disparition de Stéphanie Mailer

Message par Arcanne le Lun 2 Avr 2018 - 21:32

Bonsoir,

Je suis totalement d'accord avec ta critique.

Au début, le point de vue changeant - on est plongé dans celui qui raconte et les personnages changent pour qu'on sache qui est qui - m'a perturbé.
La bonne idée est la liste des personnages, utile car ils sont nombreux.

Finalement la disparition de Stéphanie Mailer devient accessoire pour reprendre une ancienne enquête qui a fait la gloire des héros alors qu'ils s'étaient trompés de coupables ...

Si on tient le début, ça passe. Au final, je ne suis pas sûre de m'en souvenir pendant très longtemps.
avatar
Arcanne
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 96
Age : 54
Localisation : Lyon
Emploi/loisirs : Lecture, marche, voyage, photo
Genre littéraire préféré : Roman historique, littérature étrangère, polar
Date d'inscription : 26/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dicker, Joël] La Disparition de Stéphanie Mailer

Message par Libellule le Mar 24 Avr 2018 - 6:28

Je viens de lire vos belles critiques. Voila quelques mots de ma part.

Stephanie Mayler, jeune journaliste qui apparaît dans la soirée dédiée au capitaine de police à la retraite Jesse Rosenberg appelé « Capitaine 100% » en raison de sa capacité à résoudre leurs enquêtes lui dit que son enqueted'il y a 20 ans, a rate plein de choses et qu'elle en fait une etude de journaliste.

Une enquête terminée il y a presque 20 ans n'a pas révélé toutes les énigmes et les accusés n'étaient pas coupables. Le cas était non négligeable: il est question de l'assassiner du maire d'Orphée(petite ville) et sa famille et d'une jeune femme pendant son footing quotidien. L'enquête a raté des faits importants.

Le roman est extrêmement réussi - à côté de l'enquête, des portraits de la vie des personnages avec une psychologie tres fine et precise, ainsi que beaucoup de caractères ont été construits. Le roman me rappelle l'effet des poupées gigognes - un phénomène constant fait ressortir quelque chose chose d'inattendu, ce qui soulève de nouveaux rideaux.
Et un style merveilleux et clair. Roman-satisfaction!
avatar
Libellule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2694
Age : 65
Localisation : Le pays d'Orphee
Genre littéraire préféré : Romans contemporains, a part romans de gare ou fantasy
Date d'inscription : 10/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dicker, Joël] La Disparition de Stéphanie Mailer

Message par maily7 le Mar 19 Juin 2018 - 16:05

Mon avis

Un livre divertissant, où on se prend facilement à l'enquête.
Le style est léger, ce qui rend la lecture agréable.

C’est une histoire classique :  un policier prend sa retraite après avoir réussi à élucider toutes ses enquêtes. A quelques jours de son départ en retraite volontaire, il rencontre une jeune femme, Stephanie Mailer, qui lui affirme que ce n'est pas le cas : la première, il aurait commis une erreur.
C’est suffisant pour ce policier qui souhaite à tout prix découvrir des années plus tard, ce qui lui avait échappé lors de ce fameux meurtre.
C’est à ce moment où ce qui paraissait facile, devient de plus en plus compliqué : quantités de personnages font leur apparition, et avec eux, une multitude de petites histoires.

J'ai aimé suivre cette histoire et ces personnages. On se représente les lieux, et on s'imagine dans la ville.
Spectatrice, voir habitante temporaire de cette ville, j’ai suivi cette intrigue avec grand intérêt.
Ce livre est divertissant, dynamique,( même si j ai ressenti une petite lassitude très vite évaporée au milieu de l histoire).
L’auteur nous emmène la ou il veut : on suit les vagues. On croit avoir trouvé qui était le coupable, et puis non, et puis et puis …

En bref, je conseille ce livre à qui veut bien l entendre Razz
avatar
maily7
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2425
Age : 38
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Lecture
Genre littéraire préféré : Bit-Lit, Romance, Policier, thriller, fiction
Date d'inscription : 24/01/2010

http://histoire-de-livres.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dicker, Joël] La Disparition de Stéphanie Mailer

Message par la grande astrance le Ven 29 Juin 2018 - 18:53

j'ai eu un coup de cœur, pas tant pour l'histoire, qui est très bonne, mais pour la construction du récit.
Les aller/retour entre présent et passé ne m'ont pas du tout gênée bien au contraire, des "flash-backs " qui nous éclairent au fur et à mesure de l'enquête.
j'imagine bien une version filmée !
avatar
la grande astrance
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 407
Age : 62
Localisation : isere
Emploi/loisirs : psychomotricienne //le scrabble en ligne- astrance chez Word Biz
Genre littéraire préféré : les auteurs nordiques surtout les policiers
Date d'inscription : 15/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dicker, Joël] La Disparition de Stéphanie Mailer

Message par angele13127 le Lun 2 Juil 2018 - 14:19

Dicker reprend sa façon de construire son livre en mélangeant 2 histoires,une ancienne et une nouvelle.C'est un livre agrable facile et leger à lire.On est pris dans l'enquête car on veut connaitre la verité sur les 2 histoires.
Note7/10
avatar
angele13127
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3866
Age : 40
Localisation : Vitrolles
Emploi/loisirs : aide soignante,moto,sport,marche
Genre littéraire préféré : un peu de tout sauf fantasy
Date d'inscription : 11/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dicker, Joël] La Disparition de Stéphanie Mailer

Message par Step le Lun 23 Juil 2018 - 19:43

Il est certain que ce livre ne m’a pas autant plu que les précédents de cet auteur,
Je crois les avoir tous lus.

Vous avez déjà dit beaucoup de choses, j’ajoute mon ressenti.

C’est un cold-case, l’affaire classée qu’on ressort parce qu’il y a un élément nouveau!!!

Et même si j’ai pesté quelquefois pour tous ces flash-backs, je ne l’ai pas lâché,
En fait l’action se passe en 1994 et 2014, chaque personnage prend la parole, mais s’intercale quelquefois un petit encart apportant des précisions. L’action se déroule dans la ville d’orphéa dans l’état de New-york, et on voyage d’une ville à l’autre, Orphéa et New-York.

Le style de Joël Dicker me plait et je tombe toujours sous le charme.

Ce n’est pas un policier classique, loin de là, mais un policier burlesque ou certaines situations
m’ont franchement fait rire.

S’ajoute à cette vieille enquête une série de meurtres qui pimentent la nouvelle

la première disparue étant Stéphanie Mailer, journaliste talentueuse reprenant l’enquête datant de 20 ans.
D’autres meurtres suivront.

J’ai beaucoup aimé suivre la vie de tous ces personnages s’ajoutant au fil des pages, effort de mémoire car je n’avais pas vu la liste figurant en fin de livre et qui m’aurait bien servi.

Ce livre aurait pu s’appeler « la nuit noire » titre plus approprié il me semble.

Une bonne lecture tout de même.

Je vote « très apprécié »

_________________
study Les larmes noires sur la terre de Sandrine Colette
Chagrin d'école de Daniel Pennac
study


Challenge Partage-Lecture 7/10
  Mes listes  




----------------------------------------

avatar
Step
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 7448
Localisation : Fontainebleau
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dicker, Joël] La Disparition de Stéphanie Mailer

Message par Pinky le Sam 1 Sep 2018 - 12:02

Mon ressenti

Habituée à l’écriture de l’auteur, j’ai apprécié la côté vaudeville adapté à un roman policier et de retrouver son univers. Les quiproquos s’enchaînent, les actions se succèdent et de nombreux personnages entrent en scène. Certains traits de caractères sont poussés à l’extrême et m’ont amené à rire car je pouvais retrouver quelques points communs avec des corps de métier ou avec des personnes que je côtoie. Cependant, je suis restée un peu ébahie par la rapidité à laquelle l’enquête avait été conclue par deux jeunes policiers au début de leur carrière, et comment en fin de carrière, ils se font encore menés en bateau…

La multitude des personnages amène une construction particulière du roman, puisque chaque protagoniste doit être présenté et est amené à donner son avis sur l’affaire. A chaque fois, que j’ai eu l’impression d’avoir un indice sur le meurtrier, le chapitre suivant, une nouvelle piste était possible rendant obsolète l’idée précédente.

Toute la première partie du livre est rythmée et riche, la seconde s’enlise un peu puisque j’ai eu l’impression de tourner un peu en rond. Tous ces personnages ne rendent pas non plus la tâche aisée.
Ce n’est pas mon livre préféré de l’auteur mais c’est un bon divertissement. Joël Dickers maîtrise à la perfection l’utilisation des matriochkas, des doubles fonds, des mises en abîmes.

A découvrir
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6190
Age : 55
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dicker, Joël] La Disparition de Stéphanie Mailer

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum