Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Hermary-Vieille, Catherine] L'épiphanie des dieux

Aller en bas

Votre avis ?

[Hermary-Vieille, Catherine] L'épiphanie des dieux Vote_lcap0%[Hermary-Vieille, Catherine] L'épiphanie des dieux Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Hermary-Vieille, Catherine] L'épiphanie des dieux Vote_lcap0%[Hermary-Vieille, Catherine] L'épiphanie des dieux Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Hermary-Vieille, Catherine] L'épiphanie des dieux Vote_lcap100%[Hermary-Vieille, Catherine] L'épiphanie des dieux Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Hermary-Vieille, Catherine] L'épiphanie des dieux Vote_lcap0%[Hermary-Vieille, Catherine] L'épiphanie des dieux Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Hermary-Vieille, Catherine] L'épiphanie des dieux Vote_lcap0%[Hermary-Vieille, Catherine] L'épiphanie des dieux Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Hermary-Vieille, Catherine] L'épiphanie des dieux Vote_lcap0%[Hermary-Vieille, Catherine] L'épiphanie des dieux Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Hermary-Vieille, Catherine] L'épiphanie des dieux Empty [Hermary-Vieille, Catherine] L'épiphanie des dieux

Message par Cannetille le Dim 24 Fév - 17:00

[Hermary-Vieille, Catherine] L'épiphanie des dieux Produc13

Titre : L'épiphanie des dieux
Auteur : Catherine Hermary-Vieille
Année de parution : 1983
Editeur : Gallimard
Pages : 192

Présentation de l'éditeur :
L'épiphanie des dieux est l'apparition sous des traits humains des dieux du panthéon vaudou. Dans une Haïti moite, sensuelle, indolente et violente, ces dieux sont symbolisés par trois personnages : Babé, la jeune femme française secrète, passive, généreuse, lâche et obstinée, à l'image d'Erzulie Freda, la déesse de l'amour ; Barthélemy Avril, son amant, ministre de l'Intérieur, représentant Damballah le dieu-serpent, qui joue politiquement une partie double l'amenant à sacrifier un homme qu'il a manipulé ; et David Manville, Agué le dieu aux yeux clairs venu de la mer, Américain arrivé en Haïti pour enquêter sur l'assassinat d'un de ses compatriotes. Ces trois personnages sont liés les uns aux autres, comme le sont les dieux, dans une tornade de sang et d'obscurité qui va trouver son aboutissement au cours d'une oppressante cérémonie vaudou, mise à mort et résurrection. Ce roman, qui entraîne le lecteur dans un pays fascinant, va le conduire dans les pas de ses héros vers le mystère de l'épiphanie des dieux.

Avis :
En Haïti, l’enquête après l’assassinat d’un Américain risque de compromettre l’ambitieux et pas très net ministre de l’intérieur, d’autant plus embarrassé que débarque un enquêteur dépêché par les Etats-Unis. Pour se maintenir au pouvoir, il ne va pas hésiter à trahir et à jouer double jeu. Tout comme il va rompre avec sa maîtresse blanche, la Française Babé, avec qui il entretenait une liaison flatteuse, mais soudain bien moins séduisante qu’une possible relation avec une jeune femme proche du Président d’Haïti.
Dans une atmosphère moite et trouble, Catherine Hermary-Vieille nous fait découvrir une île d’ombre et de lumière, où se côtoient nonchalance et violence. Sous les bougainvillées et les flamboyants, au bord des eaux turquoise, la gaieté et l’insouciance versent vite dans le sang et la noirceur : sanguinolents combats de coqs, oppressants rites vaudou et sombres assassinats pour le pouvoir, émaillent une histoire par ailleurs assez lente, celle de la déliquescence de la relation amoureuse entre Babé et le ministre Barthélemy Avril. Le jeu de pouvoir et de séduction qui, tels les dieux du panthéon vaudou, lie les puissants de cette histoire, n’apportera que mort et séparation à leur entourage, sacrifié sans vergogne.
L’histoire en elle-même ne m’a pas vraiment séduite, voire parfois presque ennuyée. Le texte est toutefois remarquablement bien écrit : l’atmosphère est palpable, la végétation et la lumière haïtiennes transpercent les pages, les personnages prennent vie avec finesse et subtilité. De grandes qualité donc, mais au service d’un récit qui ne m’a pas complètement captivée. (3/5)
Cannetille
Cannetille
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 763
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum