Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

13% 13% 
[ 1 ]
25% 25% 
[ 2 ]
25% 25% 
[ 2 ]
25% 25% 
[ 2 ]
12% 12% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 8

[Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par phooka le Mar 29 Juin 2010 - 18:08

J'ai Lu, 317 pages, 6 euros, SF


En 1947 avait eu lieu la capitulation des alliés devant les forces de l'axe. Cependant que Hitler avait imposé la tyrannie nazie à l'est des Etats-Unis, l'ouest avait été attribué aux japonais.
Quelques années plus tard la vie avait repris s0n cours normal dans la zone occupée par les nippons. Ils avaient apporté avec eux l'usage du Yi-King, le livre des transformations du célèbre oracle chinois dont l'origine se perd dans la nuit des temps. Pourtant, dans cette nouvelle civilisation une rumeur étrange vint à circuler. Un homme vivant dans un haut château, un écrivain de science-fiction, aurait écrit un ouvrage racontant la victoire des alliés en 1945...






Mon avis:

Un bien complexe roman que ce Maître du haut château et me voilà bien embêtée pour rédiger mon billet!
Je ne sais pas par où commencer..
Peut être tout simplement par une citation du roman, qui me semble être la clé pour sa compréhension.

Etonnant ce pouvoir qu'à la fiction-même la fiction populaire de qualité inférieure- d'évoquer les choses. (page 155 de la version J'ai Lu)

Voilà..
Je crois que là on touche le cœur du roman de Dick.
Car bien sûr, comme toujours avec Dick, ce roman n'est pas à prendre au premier degré. Il faut lire entre les lignes, et voir ce qui se cache au travers des pages.
La base de ce roman est pourtant une Uchronie me direz-vous! Une uchronie dans laquelle le Japon et l'Allemagne ont gagné la seconde guerre mondiale!
Oui, mais..
Si c'est effectivement le point de départ de l'histoire racontée dans ce roman, Dick ne parle pas de ça!
Il parle d'apparence factice, de réalité truquée, de ce qui est faux et de ce qui est vrai. Et selon lui, seule l'écriture peut nous permettre de comprendre notre monde fait d'apparences justement.
On suit les destins de plusieurs personnages ou groupes de personnages, qui n'ont aucun liens entre eux.
Aucun...sauf Childan, seul lien entre tous ces personnages, une sorte d'antiquaire pour les riches (les japonais donc) à qui il "fourgue" des antiquités américaines. Des anciens revolvers par exemple. Jusqu'à ce qu'il réalise que certaines de ses antiquités sont des faux (toujours la même question: comment démêler le faux du vrai et si ces "faux" sont fait par de "vrais" américains, alors ce n'est plus vraiment un faux non? Un vrai casse-tête). Alors Childan, pour ne plus risquer de vendre du faux, va vendre du contemporain américain. Des bijoux fabriqués par de "vrais" américains (les mêmes qui faisaient les faux pistolets, vous suivez toujours?). Il va montrer ces bijoux à ses acheteurs japonais qui vont les trouver sans charme. Mais dans ce monde, les japonais qui après la guerre se sont octroyés les Etats-Unis et leurs idoles, ont perdu leurs racines. Ils utilisent le Yi-King (leur oracle japonais, mais bel et bien un livre chinois à la base non?) pour guider leur vie, l'ont même imposés aux américains et pourtant ils sont à la recherche de spiritualité. A tel point qu'ils vont la trouver dans les bijoux proposés par Childan. De la spiritualité de pacotille donc...réalité ou mensonge...
Et puis le fin du fin, La sauterelle pèse lourd, le roman écrit par "le maître du haut- château" roman uchronique dans lequel le Japon et l'Allemagne ont perdu la guerre. L'uchronie à l'intérieur de l'uchronie... Comment démêler alors ce qui est faux du vrai! Et si tout n'était qu'apparence??

Bon j'arrête là, plus j'écris sur ce roman et plus je réalise des choses. Je réalise surtout que je suis sans doute passée à coté de beaucoup de choses que Dick y a mis! C'est vraiment un écrivain hors pair! Un écrivain qui oblige à réfléchir et à creuser ce qui nous sert de cervelle!

Alors réalité ou apparence?

En tout cas Prix Hugo en 1963 bien mérité!

(Juste un petit aparté: Quand j'avais 20-25 ans, j'ai dévoré une très très grande partie de la production de K. Dick! J'adorais! Ce "creusage" de méninges, c'était vraiment sublime! 20 ans plus tard, autant vous l'avouer j'en ai "bavé des ronds de chapeau"! Very Happy, sincèrement j'ai du m'accrocher. Je dois devenir trop vieille et mes neurones ne suivent plus. Il faut avoir l'esprit drôlement clair et affuté pour apprécier Dick)

avatar
phooka
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 313
Localisation : Grenoble
Genre littéraire préféré : fantasy/SF/fantastique et tout bon livre en général
Date d'inscription : 13/03/2010

http://bookenstock.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par Cerisia le Mar 29 Juin 2010 - 18:28

Mon avis :
J'ai ressenti un profond ennui en lisant ce livre. Je ne vais pas dire qu'il n'était pas bien mais dire plutôt que je ne suis pas faite pour la SF !!!
J'aurais aimé et je m'attendais à ce que le roman ce passe en Europe, en France principalement.
Cela aurait été plus cohérent que de mettre les nazis aux U.S.A.

Bref je n'ai pas du tout adhéré !

Phooka , s'il y a bien une chose que je déteste lorsque je lis c'est de "devoir lire entre les lignes et de voir ce qui se cache aux travers des page", je dois avoir l'esprit ni assez clair ni assez affuté pour lire Dick lol! c'est pourquoi je ne relirais pas cet auteur ! Very Happy
avatar
Cerisia
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 278
Age : 49
Localisation : Cantal
Emploi/loisirs : lecture-Mylène Farmer-sport-point de croix
Genre littéraire préféré : fantasy-thriller-historique-classiques-
Date d'inscription : 27/02/2010

http://le-boudoir-des-livres.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par Saphyr le Ven 2 Juil 2010 - 22:32

J'étais restée assez perplexe devant ce bouquin, que j'avais eu un mal de chien à finir, et ce pour deux raisons très simples :

1. Je suis nulle, mais alors archi-nulle en histoire. Du coup je suis passée à côté des "embranchements spatio-temporels". Je n'étais même pas capable de dire ce qui différait entre la réalité et la fiction. :<è:

2. J'ai trouvé que l'auteur était à la fois trop vague et trop explicite. Oui, pas super clair, je sais. Il y a des passages très détaillés, avec des descriptions très pointues et des explications à n'en plus finir sur des choses plutôt inintéressante (je me souviens d'une description de fusée intercontinentale à mourir d'ennui). A côté de ça, il y a des passages où on ne comprend même pas ce que fait le personnage, qui est avec lui, et qui parle.
En fait, j'ai trouvé que le style de Dick desservait complètement l'originalité du récit.

Pas vraiment un bon souvenir donc, et du coup j'ai abandonné l'idée de lire Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? du même auteur, qui a inspiré Blade Runner, pourtant l'un de mes films fétiches. J'ai bien trop peur de m'ennuyer.
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 37
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par FrançoisG le Lun 4 Oct 2010 - 23:34

C'est quand même un livre qui me tente...
avatar
FrançoisG
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Nombre de messages : 1418
Localisation : Dans ma maison au calme
Emploi/loisirs : Lecteur assidu
Genre littéraire préféré : Tous les genres
Date d'inscription : 23/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par phooka le Mar 5 Oct 2010 - 9:46

J'ai essayé d'être très explicite dans ma chronique parce que de fait on n'est pas forcément attiré par le genre de bouquin qu'écrit Philip K. Dick! Wink
Il faut savoir un peu de quoi ça parle et de quelle façon.
Donc je comprends que ça puisse ne pas plaire du tout, comme le dit Cerisia et Saphyr!
Comme je le disais, quand j'avais 20 ans c'est le genre de bouquin que je dévorais. J'adorais ça.
+ de 20 ans + tard et pas mal de neurones en moins, j'ai plus de mal! Laughing
Mais FrancoisG tu es attiré alors lance toi. C'est un petit J'ai Lu, pas cher, pas gros, alors tu as peu de risques!
avatar
phooka
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 313
Localisation : Grenoble
Genre littéraire préféré : fantasy/SF/fantastique et tout bon livre en général
Date d'inscription : 13/03/2010

http://bookenstock.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par FrançoisG le Mar 5 Oct 2010 - 11:24

C'est prévu Wink
avatar
FrançoisG
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Nombre de messages : 1418
Localisation : Dans ma maison au calme
Emploi/loisirs : Lecteur assidu
Genre littéraire préféré : Tous les genres
Date d'inscription : 23/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par phooka le Mar 5 Oct 2010 - 11:26

J'ai hâte de connaître ton avis! Wink
avatar
phooka
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 313
Localisation : Grenoble
Genre littéraire préféré : fantasy/SF/fantastique et tout bon livre en général
Date d'inscription : 13/03/2010

http://bookenstock.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par Pistou 117 le Mar 5 Oct 2010 - 22:04

Je n'ai vraiment pas aimé non plus... bien que j'adore l'histoire et la SF... Probablement parce qu'il faut me parler de ce dont on me parle principalement... Je suis restée incompréhensive avec une grande sensation de vide, comme s'il ne se passait rien dans le livre, d'ailleurs, il ne se passe rien, puisqu'en effet, tout y est illusion.
Non, vraiment, pas aimé du tout !
avatar
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2650
Age : 52
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par marsiho le Dim 10 Oct 2010 - 13:08

Ce n'est pas le livre le plus facile d'accès pour découvrir l'univers de Dick. Mais pour les amateurs c'est un des meilleurs. Est-ce vraiment de la SF ? Oui et non, car le sujet de Dick est effectivement l'univers des illusions. D'ailleurs lorsque l'on sort d'un roman de Dick est-on sûr d'avoir compris la réalité où sommes nous encore sous le coup d'une illusion de l'auteur ? Et tu as raison Phooka, il faut que l'esprit reste très ouvert, très accessible, rationalistes passer votre chemin. lol!
Surtout évitez Ubik, c'est pire ! Mais vous pouvez commencer avec les nouvelles, dont sont tirés par exemple Minority Report ou Total Recall, adaptés avec succès au cinéma.
avatar
marsiho
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 124
Age : 52
Localisation : Béarn
Emploi/loisirs : Responsable d'un foyer de l'enfance. Loisirs : sport, montagne, moto, musique...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 29/09/2010

http://www.politique-jeunesse.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par FrançoisG le Lun 25 Avr 2011 - 13:16

Je viens de terminer la lecture de ce livre.

J'ai adoré les cent cinquante premières pages, ensuite, j'ai trouvé que l'histoire s'essoufflait, se compliquait inutilement.

Finalement, ce sont les chapitres consacrés à l'uchronie - la véritable histoire du livre - qui m'ont le moins plu. Même si je reconnais le talent de l'auteur.

J'ai bien aimé le chapitre dans lequel le client Japonais de l'antiquaire Robert Childan tente de le persuader de se lancer dans la production à grande échelle des bijoux produits par Frank Frink et son acolyte, avec tous les sous-entendus que cela suppose (et que l'auteur nous révèle dans un sursaut d'orgueil de son personnage).

J'ai beaucoup aimé tous les chapitres "annexes" à l'histoire de l'uchronie. Notamment, lorsque Frank Frink et son acolyte fabriquent les bijoux puis tentent de les vendre. Ces chapitres m'ont un peu rappelé le style de John Fante et je les ai trouvés très agréables.

J'ai aimé aussi la façon de décrire la folie de Juliana Frink, à la fin lorsqu'elle laisse son compagnon se vider de son sang dans la chambre d'hôtel.

En ce qui concerne le chapitre où Tagomi ne voit plus de vélos taxi et demande à des enfants d'aller voir s'ils en trouvent, je m'attendais à d'autres développements, m'attendant à une progression à la H.G. Wells ou à la Christopher Priest, mais tout rentre dans l'ordre et on se demande alors ce qu'a voulu dire l'auteur.

J'ai aussi été un peu déçu par la rencontre Juliana Frink/Abendsen, l'auteur du livre La sauterelle. Je m'attendais à d'autres développements, plus imprévisibles.

En conclusion, tant que l'histoire reste terre à terre, j'ai goûté avec délice à l'écriture de l'auteur, mais dès que Philip K Dick prend de la hauteur et poursuit son uchronie, j'aime moins...
avatar
FrançoisG
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Nombre de messages : 1418
Localisation : Dans ma maison au calme
Emploi/loisirs : Lecteur assidu
Genre littéraire préféré : Tous les genres
Date d'inscription : 23/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par Romain25 le Ven 9 Mar 2012 - 21:02

J’ai bien aimé. Ce n’est pas mon K. Dick préféré et pourtant, j’adore K. Dick ! Et je ne suis pas d’accord avec marsiho : Ubik, c’est mieux !

Aparté : je viens de commander Projet Harmonie de Christophe Nicolas (j’avais adoré son premier roman, Un Autrema fiche). Ayerdhal (auteur de SF que j’aime aussi) a dit : « Au fil de pages qui se tournent toutes seules, ce Projet Harmonie marie avec aisance le thriller et un thème d'anticipation que n'aurait pas renié Philip K. Dick. »
Autant dire que je guette l’arrivée du facteur avec impatience !
avatar
Romain25
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 37
Localisation : France
Date d'inscription : 20/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par JillMcBain le Mar 28 Aoû 2012 - 23:26

J'ai adoré , pour moi K.Dick est un génie Very Happy! Même si à mes yeux ce n'est pas son meilleur roman
avatar
JillMcBain
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 185
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Etudiante en médecine, lecture, cinéma, roller, footing, collectioneuse de vernis à ongles :D, nail art!
Genre littéraire préféré : Science Fiction
Date d'inscription : 28/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par JLF le Sam 28 Juin 2014 - 11:58

J'avais lu ce livre quand j'avais 15-16 ans, en pleine période Dickienne ! J'avais adoré mais je pense que je n'avais pas tout saisi.

Ce n'est pas un roman facile d'accès, à éviter si l'on veut juste découvrir Dick.

Je viens de le relire, et j'ai une nouvelle fois beaucoup aimé.

Si l'on passe sur quelques invraisemblances (assèchement de la Méditerranée par les Allemands, les fusées intercontinentales, occupation des USA, la conquête de l'espace par les Allemands dans les années 60 - mais ouais, bien sûr ! ...), Dick a tout de même bien vu ce qu'aurait pu être un monde dominé par les nazis et les Japonais. Alliés mais concurrents, situation politique tendue et au final les nazis qui projettent d'attaquer le Japon sans préavis. Crédible.

J'ai regretté par contre le fait qu'il situe son récit dans les années 60 en incluant des figures historiques comme Goering, Goebbels ou von Schirach. Il aurait situé son histoire 100 ans après, les invraisemblances auraient déjà été plus crédibles.

Ce que j'ai préféré, c'est la psychologie des personnages, bien rendue.
avatar
JLF
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 245
Age : 42
Localisation : Saint-Etienne
Emploi/loisirs : Enseignant au CP / la lecture, la BD, le sport, la guitare, la Tintinophilie
Genre littéraire préféré : Histoire, vieux polars, classiques, BD
Date d'inscription : 28/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par T_2.0 le Lun 3 Aoû 2015 - 15:42

Fan d'histoire et d'uchronie, je pensais ce livre fait pour moi.

Pas du tout. J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans le livre ; le style m'a posé beaucoup de problèmes.

L'idée de départ est pourtant excellente, et j'ai aimé que la vision de l'écrivain, qui a décidé de voir les Alliés gagner, soit différente de ce que l'on a vraiment vécu (avec les Anglais comme "vainqueurs").

Je crois que ce roman s'adresse avant tout aux passionnés du genre (et de cet auteur), mais pour moi, ça restera une lecture compliquée.
avatar
T_2.0
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 132
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Prof / Postproduction
Genre littéraire préféré : Historique, Uchronie, Policier
Date d'inscription : 16/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par JLF le Lun 3 Aoû 2015 - 18:35

T_2.0 a écrit:Fan d'histoire et d'uchronie,



Bonjour, j'aime bien les uchronies moi aussi : tu aurais quelques titres à me conseiller ?

merci Wink
avatar
JLF
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 245
Age : 42
Localisation : Saint-Etienne
Emploi/loisirs : Enseignant au CP / la lecture, la BD, le sport, la guitare, la Tintinophilie
Genre littéraire préféré : Histoire, vieux polars, classiques, BD
Date d'inscription : 28/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par T_2.0 le Mar 4 Aoû 2015 - 16:19

Il me semblait t'avoir répondu, mais je ne trouve pas le message ??

L'uchronie n'est pas souvent traitée, et c'est difficile à en trouver. C'est plutôt pour le cinéma, je crois (et encore).

Par contre, même si ce ne sont pas des uchronies, je te conseille Fahrenheit 541 de Bradbury et 22/11/63 de Stephen King, qui proposent une vision alternative de notre quotidien ainsi qu'une tentative de modification de ce quotidien.
avatar
T_2.0
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 132
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Prof / Postproduction
Genre littéraire préféré : Historique, Uchronie, Policier
Date d'inscription : 16/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par JLF le Mar 4 Aoû 2015 - 18:05

Merci Wink

J'ai déjà lu le Bradbury, je vais me laisser tenter par le King Smile

L'uchronie est souvent traitée en BD, par contre.
avatar
JLF
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 245
Age : 42
Localisation : Saint-Etienne
Emploi/loisirs : Enseignant au CP / la lecture, la BD, le sport, la guitare, la Tintinophilie
Genre littéraire préféré : Histoire, vieux polars, classiques, BD
Date d'inscription : 28/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Dick, Philip K.] Le maître du haut-château

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum