Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Votre avis sur "ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" de Harper Lee

[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Vote_lcap42%[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Vote_rcap 42% 
[ 28 ]
[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Vote_lcap36%[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Vote_rcap 36% 
[ 24 ]
[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Vote_lcap12%[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Vote_rcap 12% 
[ 8 ]
[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Vote_lcap7%[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Vote_rcap 7% 
[ 5 ]
[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Vote_lcap0%[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Vote_lcap3%[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Vote_rcap 3% 
[ 2 ]
 
Total des votes : 67

[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Empty Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par Invité le Mer 23 Mar 2016 - 21:20

Merci pour l'info. Je note ce titre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Empty Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par Mevlânâ le Dim 10 Avr 2016 - 21:33

Après avoir lu les critiques enthousiastes sur ce livre, je n’ai eu qu’une envie c’est de le commencer.

J’en avais entendu parler dans La couleur des sentiments comme plusieurs autres lecteurs du forum mais j’avais grand peur que ce ne soit une pâle copie de ce roman que j’avais adoré.
Je savais donc que le livre parlait de la ségrégation mais je dois avouer que je ne m’attendais pas spécialement à un véritable plaidoyer en faveur de la cause noire.
Je n’avais pas spécialement d’attente donc je me suis laissée porter par le roman. Et j’ai tout simplement adoré. C’est un coup de cœur !!

A maintes reprises, j’ai pensé à Beignets de tomates vertes : on nous parle dans ces romans de l’Amérique profonde, de la vie des gens du quotidien, des méchants et des gentils, tout ça mélangé, à tel point qu’à la fin pour certains personnages, on ne sait plus qui est qui. Donc, attendez vous à rien, juste à une description de la vie d'une petite ville d'Alabama dans les années 30. C'est tout.

Quel bonheur de voir la vie à travers les yeux de Scout…Voir le monde à travers les yeux d’une petite fille et raconté de cette manière, j’ai trouvé ça très beau. Le roman n’aurait pas eu la même saveur (de galettes de maïs ?) si un adulte comme Atticus l’avait raconté. Je n’ai pas trouvé qu’Atticus était trop parfait, j’ai juste vu qu’il essayait de faire de son mieux.

Quel coup de génie, ce roman !
Bref, j’ai tout aimé ! (un coup de cœur ça s’explique difficilement). La suite m’attend….
Mevlânâ
Mevlânâ
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2649
Age : 34
Localisation : Rhône-Alpes
Emploi/loisirs : Kinésiologue, maître Reiki
Date d'inscription : 05/02/2012

http://www.kinesiologue-reiki-69.com

Revenir en haut Aller en bas

[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Empty Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par fred7469 le Sam 27 Mai 2017 - 20:57

un vrai bonheur de lecture
sous son apparente simplicité, une lecture loin d'être évidente et facile
tout en subtilités, en émotions, en tendresse
en un autre temps, un autre monde, mais terriblement actuel
la différence, l'indifférence, le respect, les a-priori
vu sous le regard innocent mais affûté car sans censure, d'une petite fille dans le sud des Etats-Unis après la grande dépression
on plonge dans ce monde si particulier jusqu'à en ressentir l'atmosphère
un livre qui fait aussi joliment réfléchir sur beaucoup de sujets, en nous laissant explorer nos propres pistes, beaucoup de questions en suspens à la fin du livre, j'aime
fred7469
fred7469
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 239
Age : 44
Localisation : haute-savoie
Emploi/loisirs : en voie d'amélioration
Genre littéraire préféré : la qualité de l'écriture avant tout
Date d'inscription : 31/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Empty Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par louloute le Sam 27 Mai 2017 - 22:14

Merci Fred et les autres pour votre critique    Very Happy
louloute
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 11927
Age : 50
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Empty Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par Lariflette le Dim 28 Mai 2017 - 21:04

Merci Fred, pour moi aussi ça avait été un coup de coeur.

Lariflette
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Masculin
Nombre de messages : 303
Age : 74
Localisation : Ile de France
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Polar
Date d'inscription : 30/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Empty Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par Eiger le Sam 5 Jan 2019 - 15:50

un livre sorti il y a maintenant plus d'un demi-siècle, « Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur » qui constitue un classique de la littérature américaine et certainement un classique chez nous en France.
L’histoire se déroule en Alabama, dans une petite ville appelée Maycomb, dans les années trente. Scout, une petite fille culottée, bagarreuse et au caractère bien trempée va nous raconter son histoire, avec ses yeux, avec ses réflexions et ses incompréhensions d’enfant. Elle traine avec son frère plus âgé, Jem et un petit copain qui revient chaque année pour les vacances, Dill. Ils sont tous deux (Jem et Scout) issus d’une famille de notables, les Finch. Leur père, Atticus est un avocat très respecté.
Dans la première partie, nous allons évoluer aux côtés de Scout, pleine de vie et qui vit comme son frère. Elevé par leur père et par la cuisinière noire, Calpurnia. Elle est très attachée à cette femme, malgré les rabrouements dont elle l’affuble à longueur de journée. Parce qu’il faut le dire, Scout est une petite peste à ses heures perdues. Elle est maligne comme pas deux et veut tout comprendre, elle veut accéder trop vite au monde des grands dont ces derniers l’écartent. En même temps, il faut comprendre les deux côtés 😊 Quand on est jeune, on bouffe la vie par tous les bouts et on veut tout savoir, tout connaitre, tout voir. Et d’un autre côté pour le bien des plus jeunes, les adultes mettent des limites. Bon ok, je vous l’accorde, ici encore plus que maintenant, les limites étaient encore plus pointues. Cependant, il faut quand même admettre que Atticus Finch reste un progressiste. A savoir qu’il ne va pas forcément dans le même sens que les conservateurs.
Rappelons qu’aux Etats-Unis, il y a la ségrégation et que les noirs sont à la botte des blancs. Les noirs peuvent faire ce qu’ils veulent entre eux mais ne seront jamais comme les blancs. Quand ils vont chez les blancs, c’est pour travailler pour eux ! Alors imaginez un peu, chez les Finch, Calpurnia a la place d’un membre de la famille. Ça dérange… Mais on ne dit trop rien puisque Atticus est un père veuf qui élève ses deux enfants seul et qu’en plus il est très juste envers tous et tout le monde. C’est un homme sage.
Sage oui, tellement que Scout a appris à lire avant d’aller à l’école et que ce n’est pas du tout du goût de son institutrice ! Scout a du mal à se fondre dans la masse ! Elle a été élevée d’une certaine manière et ne comprend pas qu’il y a des règles de bonne conduite à respecter… (Et c’est marrant pour moi en tout cas). Elle est anti-conformiste au possible et comme elle est assez juste finalement, son père reste toutefois d’accord avec elle. Ce qui ne va pas du tout dans le sens de sa tante (la sœur d’Atticus) qui va décider pour le bien de cette petite famille, de venir élever Scout, comme une fille !
Mais après l’ivresse de l’enfance où les seules préoccupations sont de découvrir ce qui se passe dans la maison voisine où on a jamais vu l’habitant puisque parait-il qu’il ne sort que la nuit sans que personne ne le voit, Radley sera leur principale occupation puis les visites chez une voisine progressiste également qui va aider Scout à se créer un monde extraordinaire pleins de rêves.
La deuxième partie signe la bascule dans le monde des difficultés que l’on découvre en grandissant… Atticus va devoir (assigné d’office) défendre un noir qui est accusé d’avoir violé une blanche… A cette époque difficile pour la réputation, difficile pour la morale, difficile pour les enfants, difficiles pour les adultes. Mais pour Atticus, hors de question de refuser cette affaire. C’est une affaire qui arrive une fois dans sa vie et quoi qu’il arrive, s’il veut continuer à se regarder dans une glace le matin, il doit la mener au bout ! Ça ne se fera ni sans mal, ni dommage collatéraux…
Mais la morale de ce livre reste dans le titre « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur ». Il ne faut pas tuer un oiseau moqueur qui a pour vocation de charmer les individus par leur chant et de les envoûter. Tuer un oiseau, tuer un enfant ou un innocent c’est étouffer l’ivresse de cette enfance, la justice, la justesse et l’innocence.
Harper Lee nous transporte dans un monde où les noirs et les blancs ne peuvent vivre sous une même justice, ne peuvent vivre de manière équitable, égale. Certaines actions sont incomprises. L’éducation forgée a laissé place à beaucoup de haine et d’incompréhension. Des siècles de différence ne peuvent difficilement s’effacer aussi vite.
Mais à d’autres niveaux, ce livre est encore d’actualité ! Oui, oui, Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, regarde un peu autour de toi ! C’est dans une autre époque, certes, mais on ne parle pas forcément de blanc ou de noir, mais on parle de niveau social et sociétal. On parle d’origine, on parle… Je m’emballe…
Revenons à nos petits personnages… C’est un témoignage assez surprenant de la société des Etats-Unis pendant l’entre-deux guerre. Maintenant, de là à vous dire pourquoi Harper Lee a remporté le Prix Pulitzer avec ? Je ne sais pas.
Oui, le livre m’a plu, il m’a happé, m’a emporté avec lui, mais ce n’est pas un coup de cœur ! Il est bien, il fait réfléchir, il est fluide et les personnages sont très bien dessinés. Chacun à son caractère et Atticus m’a à plusieurs reprises fait réfléchir car pour moi, c’est un sage et juste. Scout m'a fait rire et m'a fait replonger en enfance... Elle est bien cette petite 😉
Je dirais qu’il m’a manqué la petite étincelle qui embrase complètement le roman pour en faire une explosion, comme un feu d’artifice. Je m’attendais à du BIM BAM BOUM, j’ai eu d’un BIM BAM, ce qui est déjà pas mal, mais je reste sur une petite pointe de regret.
Cependant, Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je ne peux que vous conseiller ce livre qui se lit comme une petite crème dessert se déguste. Ça coule tout seul, c’est fluide, c’est mignon et criant de réflexion. Le côté émotionnel est un tout petit peu en berne, mais le récit est beau.

_________________
On veut ? On peut ? Alors on fait ! Et si on ne peut pas, on trouve des solutions !
Eiger
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2062
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Page 5 Empty Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum