Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" de Harper Lee

43% 43% 
[ 28 ]
34% 34% 
[ 22 ]
12% 12% 
[ 8 ]
8% 8% 
[ 5 ]
0% 0% 
[ 0 ]
3% 3% 
[ 2 ]
 
Total des votes : 65

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par Mia le Lun 10 Oct 2011 - 2:20

J'ai passé un très très joli moment de lecture.
J'ai découvert ce livre sur le forum "Partage Lecture", en lisant les critiques, je l'ai ajouté à mon challenge 2011/2012.
Je l'ai lu vite, son écriture est fluide et très agréable.
Harper Lee nous propose un roman passionnant raconté par une petite demoiselle de 7 ans, Scout.
Scout vit avec son frère ainé, Jem (10 ans) et son père, Atticus, qui est avocat.
Scout est comme toutes les filles élevées parmi des hommes : un peu brusque, volontaire et garçon manqué.
La scène se passe en Alabama, dans les années 1930.
L'esclavage sévit, les noirs ne sont pas l'égal des blancs.
Au début, Harper Lee
plante le décor, et l'on en apprend beaucoup sur les personnages, les
deux enfants, leur père et quelques personnes du quartier.
J'ai beaucoup aimé cette partie, avant que ne commence réellement l'intrigue.
On se familiarise avec les personnages, leurs traits de caractère, leurs opinions.
Atticus est un homme juste, droit et honnête.
Peu loquace avec ses enfants, il semble peut-être un peu "débordé" mais c'est loin d'être le cas.
Puis l'on découvre l'existence de ce procès, ce noir qui aurait violé une blanche et là tout devient réellement captivant.
C'est merveilleusement bien écrit et je n'en dirais pas plus, si vous
souhaitez le découvrir, n'hésitez pas, c'est un livre qui mérite d'être
lu.
Je n'ai eu aucun moment de flottement durant ma lecture et ce livre m'a tenu en haleine jusqu'à sa dernière page.

Suspense, amour, tricherie, horreur, se mêlent avec délicatesse pour notre plus grand plaisir !
avatar
Mia
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 792
Age : 38
Localisation : Caraïbes
Emploi/loisirs : Maman de deux p'tits bouts !
Genre littéraire préféré : Fantastique, policier
Date d'inscription : 15/05/2011

http://hibiscus971.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par lou40 le Lun 10 Oct 2011 - 12:08

Céline72 a écrit:Une petite question : est-ce que "Alouette, je te plumerai" est la même histoire que "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" ?

Apparemment, oui, c'est le même roman qui a 3 titres français différents... ("Quand meurt le rossignol" est le 3ème)
avatar
lou40
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1859
Age : 44
Localisation : Mont de Marsan
Date d'inscription : 03/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par tornade le Mer 2 Nov 2011 - 21:02

C’est un livre intéressant à découvrir. L’histoire dont le sujet principal traite de la ségrégation raciale et donc du racisme se déroule au début des années 1930 dans le sud des Etats Unis, en Alabama. Un avocat, Atticus Finch, père de deux enfants doit défendre un « noir » accusé d’avoir violé une « blanche ». L’auteure aborde également la ségrégation sociale : la «blanche » est issue d’une famille marginale qui vit au crochet de la société.

La gravité des thèmes abordés dans ce livre est atténuée par la narratrice, qui n’est d’autre que la fille d’Atticus, alors âgée de 6 à 9 ans (l’histoire se déroule sur 3 ans).La naïveté de l’heroïne par son jeune âge apporte une touche de drôlerie. Le vocabulaire utilisé est donc simple, le style fluide. Les personnages sont très attachants.

L’auteure insiste aussi sur l’éducation parentale infuente sur le raisonnement et l’agissement de l’enfant face aux différences. Atticus Finch se doit de montrer l’exemple à ses enfants. D’ailleurs entre parenthèses il touche la perfection.

En résumé, c’est un livre que j’ai aimé par l’histoire et la réflexion que l’on est amené à se faire sur l’acceptation des différences au sein de la société (que ce soit sur une différence de couleur ou autre) et que cet apprentissage de l’hétérogénéité se fait dès l’enfance et surtout à l’aide de son entourage. L’histoire racontée par une enfant rend ce roman d’autant plus attachant et animé.
avatar
tornade
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 563
Age : 43
Localisation : Nord (59)
Genre littéraire préféré : Thriller, polar, fantasy mais ouverte à d'autres genres littéraires!!!
Date d'inscription : 17/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par creuse le Mar 22 Nov 2011 - 21:55

Rien de plus à ajouter, roman que j'ai choisi pour le challenge et je ne le regrette pas. Pour moi ce fut un moment très agréable et j'avais beaucoup de mal à quitter le livre pour assurer mes activités. Merci à vous pour cette découverte
avatar
creuse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2453
Age : 68
Localisation : berry
Genre littéraire préféré : Classiques ,Romans historiques, régionaux, contemporains ,littérature de jeunesse
Date d'inscription : 15/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par Aaliz le Mar 20 Déc 2011 - 13:40

J’ai été surprise tout d’abord car je pensais entrer directement dans le vif du sujet or Harper Lee prend tout son temps pour bien nous faire entrer dans l’histoire et faire connaissance avec les personnages. Et j’ai adoré ce début de roman qui finalement met en place le décor, les protagonistes et qui, s’il semble être en décalage avec l’intrigue principale qui est le procès, est en réalité un socle essentiel pour comprendre la fin et ajouter à l’émotion.
J’ai donc beaucoup aimé suivre les enfants dans leurs jeux, me demander avec eux qui étaient ces gens qui vivaient enfermés dans l’obscurité de leur maison délabrée. Cela m’a rappelé des souvenirs d’enfance où à cet âge-là on trouve toujours dans son quartier une maison « hantée » ou un voisin qui fait peur.
Je suis impressionnée par le talent de conteuse de Harper Lee qui réussit à se mettre dans la peau d’une enfant : Scout que j’ai trouvée terriblement attachante. Impertinente, curieuse, débrouillarde, intelligente et bagarreuse, Scout est un véritable garçon manqué et ce fut un plaisir pour moi que de suivre ses péripéties à travers son regard de petite fille.
J’ai beaucoup aimé aussi son père Atticus, un homme droit, honnête, tendre, cultivé.
Ils sont d’ailleurs un peu trop parfaits ces personnages. Je n’ai pas réussi à leur trouver de défauts.
Finalement, peu de place est accordée au procès en lui-même mais l’essentiel se situe plutôt dans l’analyse des comportements des différents protagonistes face à cette situation.
Nous sommes dans un Etat sudiste où les Noirs n’ont aucun droit et ne bénéficient d’aucune considération sauf à de rares exceptions.
Lorsque l’affaire Tom Robinson éclate, parce qu’il est Noir toute la ville est persuadée de sa culpabilité. On reproche à Atticus, bien qu’il soit commis d’office, de vouloir le défendre de son mieux. Les enfants doivent affronter les quolibets de leurs camarades de classe et la violence des adultes. Mais tous tiennent bon grâce à l’espoir.
Ce roman est une ode à la tolérance, à l’espoir et aux rares personnes qui osent se lever contre l’injustice et contre la majorité.

« ‎- Atticus, tu dois te tromper... ?
- Comment cela ?
- Eh bien, la plupart des gens semblent penser qu'ils ont raison et toi non ...
- Ils ont tout à fait le droit de le penser et leurs opinions méritent le plus grand respect, dit Atticus, mais avant de vivre en paix avec les autres, je dois vivre en paix avec moi-même. La seule chose qui ne doive pas céder à la loi de la majorité est la conscience de l'individu. »

Difficile pour moi d’en dire davantage sans spoiler alors je vais m’en tenir là.
Je ne rajouterai que ceci : j’ai lu ce livre d’une traite, je n’arrivais plus à le poser. Il est riche en émotions, j’ai ri et pleuré, bref c’est un véritable petit bijou.
A ceux qui ne l’ont pas lu, n’hésitez plus.
avatar
Aaliz
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 37
Localisation : Paris
Genre littéraire préféré : Contemporain, Classique, Historique
Date d'inscription : 28/07/2011

http://booksandfruits.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par Capsule le Mer 21 Déc 2011 - 9:12

Très belle critique, Aaliz ! ... :<;9:
avatar
Capsule
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 467
Age : 51
Localisation : France
Genre littéraire préféré : Je suis ouverte à tous les styles, à petits pas vers les thrillers ...
Date d'inscription : 31/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par mariejo le Mer 21 Déc 2011 - 19:07

Il fait partie de mon challenge 2011/2012. Je vais m'y mettre bientôt. study
avatar
mariejo
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1297
Age : 59
Localisation : Bretagne Morbihan
Emploi/loisirs : Lecture, tricot, broderie
Genre littéraire préféré : Historique, Fantasy/Fantastique, romans
Date d'inscription : 10/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par Saphyr le Dim 8 Jan 2012 - 17:01

Lu dans le cadre de mon Challenge Partage Lecture 2011-2012 (Boulimique)

Mon avis :

Un très beau livre que celui-ci, délicat et puissant, tout en suggestions magistrales, qui en dit peu et en dévoile beaucoup.

Les personnages - la narratrice Scout, son frère Jem, leur père Atticus, et tous les autres - sympathiques dans leurs faiblesses, profondément humains dans leurs erreurs, leurs méfiances, leurs naïvetés, sont d’un réalisme touchant. Le contexte, esquissé plutôt que dépeint, renforce encore leur existence, leur présence presque physique.

Que dire du thème, sinon qu’il faut plutôt parler de thèmes, au pluriel ? La justice, différente dans l’Amérique des années 30 selon qu’elle s’applique aux Blancs ou aux Noirs. Le racisme, ordinaire comme celui de la tante Alexandra qui refuse de se mêler à «ces gens», extraordinaire comme celui des Ewell, qui se raccrochent dans leur indignité à la seule supériorité qu’ils peuvent encore revendiquer : celle de leur peau. L’inhumanité d’une société rongée par des conventions dépassées, qui laisse sa famille condamner «Boo» Radley à une réclusion forcée, qui emprisonne Tom Robinson sur la foi d’un homme méprisé de tous, mais Blanc. L’enfance, magnifique et cruelle, insouciante et grave, candide et terriblement perspicace, période de tous les espoirs, de tous les ravissements et de toutes les désillusions. L’éducation, classique comme celle que se propose de donner à sa nièce et son neveu la tante Alexandra, plus simple car totalement rigide et univoque, moderne comme celle qu’Atticus applique sans vraiment la prôner : une philosophie qui guide les enfants plutôt que des les contraindre, qui les traite en individus et non en prolongements de leurs parents, attitude qui soulève presque autant d’indignation que le choix de l’avocat de faire son métier et de défendre «vraiment» un Noir accusé de viol.

Tout ceci, critique sociale et conte doux-amer, roman d’une précision presque historique, est servi par un style incisif, une écriture simple mais élégante, efficace mais néanmoins poétique. Un véritable plaisir, et presque un coup de cœur (ne me demandez pas «pourquoi pas un coup de cœur ?», je serais bien en peine de répondre... Atticus est peut-être un peu trop beau pour être vrai ?).

A dévorer sans hésitation.
Ma note : 9/10
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 38
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par thisa2mars le Mer 25 Jan 2012 - 12:37

J'ai dévoré ce livre.
Par contre je ne trouve pas que ça ne parle que de ségrégation raciale, je m'attendais à voir le procès prendre beaucoup plus de place dans l'histoire, mais au final je ne suis vraiment pas déçue qu'il s'agisse plus d'une partie de l'enfance de la petite Scout.
On voit le monde avec ses yeux d'enfant et ça fait du bien même si bien souvent elle ne comprend pas pourquoi les choses se passent comme ça.
Vraiment une très bonne lecture, j'ai regretté de l'avoir aussi vite lu lol.
avatar
thisa2mars
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1948
Age : 32
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 25/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par Piou Piou le Mer 25 Jan 2012 - 14:36

thisa2mars a écrit:J'ai dévoré ce livre.
Par contre je ne trouve pas que ça ne parle que de ségrégation raciale, je m'attendais à voir le procès prendre beaucoup plus de place dans l'histoire, mais au final je ne suis vraiment pas déçue qu'il s'agisse plus d'une partie de l'enfance de la petite Scout.
On voit le monde avec ses yeux d'enfant et ça fait du bien même si bien souvent elle ne comprend pas pourquoi les choses se passent comme ça.
Vraiment une très bonne lecture, j'ai regretté de l'avoir aussi vite lu lol.
Contrairement à toi, j'ai été justement déçue que le procès ne soit pas le thème principal du roman. Ce pourquoi je n'ai pas aimé. No
avatar
Piou Piou
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2089
Age : 32
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : littérature, musique, cinéma, voyager, dormir
Genre littéraire préféré : fantastique, thrillers, aventure, historique, romance
Date d'inscription : 29/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par thisa2mars le Mer 25 Jan 2012 - 16:53

Je comprends que ça ait pu te décevoir, c'est vrai que d'après les descriptions qu'on en lit on s'attend vraiment à ce que ce soit au centre de l'histoire et que le livre parle beaucoup plus de ségrégation.
C'est pour ça que perso je précise dans mon avis qu'il ne s'agit pas que de ça loin de là Wink
J'avais pas trop en tête ce que j'avais lu sur ce livre, du coup je suis parti sans idée préconçue, ce qui m'a peut être aidé, et du coup j'étais heureuse de partager un bout de l'enfance de cette petite Wink
avatar
thisa2mars
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1948
Age : 32
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 25/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par mariejo le Mar 7 Fév 2012 - 23:40

J'ai découvert ce livre par le biais du roman "La couleur des sentiments" que j'ai adoré. Ce livre est très bien écrit. Les personnages sont fouillés et bien dépeints avec leurs défauts et leurs qualités. On ne tombe jamais dans le cliché. Sur fond d'enfance, ce livre est une vraie critique de la société américaine sudiste des années 30. Les enfants y découvrent le racisme, les inégalités et les différences. Ils se questionnent et trouvent les réponses auprès d'un père altruiste et sans préjugé et surtout très proche de ses enfants qui tout en étant très sévère, est juste avec eux, en prenant le parti de leur expliquer plutôt que de leur imposer.
De plus on sent à travers ce livre une ambiance bien particulière de ce que l'on pourrait imaginer des états sudistes à cette époque de grande crise économique que subissait l'Amérique.
Un livre que j'ai vraiment trouvé excellent et je le conseillerais à ceux qui ne l'ont pas encore lu. study Very Happy
avatar
mariejo
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1297
Age : 59
Localisation : Bretagne Morbihan
Emploi/loisirs : Lecture, tricot, broderie
Genre littéraire préféré : Historique, Fantasy/Fantastique, romans
Date d'inscription : 10/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par lili78 le Mar 28 Fév 2012 - 12:26

Lu dans le cadre du challenge lecture
J’ai beaucoup aimé ce roman. Le sujet (racisme et les préjugés sociaux) raconté du point de vue d’un enfant donne un côté innocent à l’histoire.
Les personnages sont attachants, Scout en particulier, et Atticus est brillant, extraordinairement brillant ! « Tu ne comprendras jamais aucune personne tant que tu n’envisageras pas la situation de son point de vue, tant que tu ne te glisseras pas dans sa peau et que tu n’essaieras pas de te mettre à sa place. »
Pendant le procès je ne pouvais m’empêcher d’y croire, même si tout espoir est vain, les faits sont tels que je ne pouvais m’empêcher de penser à la victoire d’Atticus !
C’est un très beau livre, et j’en garderai deux choses : l’image de Scout en salopette, et « C’est un péché de tuez sur un oiseau moqueur. Les moqueurs ne font rien d’autre que de la musique pour notre plaisir. »

avatar
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2242
Age : 45
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par Julia le Dim 4 Mar 2012 - 13:11

Voici mon avis, comme je l'explique, j'ai été un peu déçue, tout le monde a tellement dit que c'était super que du coup j'ai mis la barre un peu trop haut. Mais j'ai quand même aimé

Jem et Scout , vivent avec Aticus, leur père, avocat reconnu dans toute la ville. L’histoire se passe dans les années 30. Scout nous raconte son quotidien: ses bêtises, ses premières journées d’école, elle nous explique également le monde tel qu’elle le voit avec ses yeux d’enfants. Dans la ville de Maycomb, il y a une très forte hiérarchie entre les familles et également entre les blancs et les noirs. Jem et Scout sont issus d’une bonne famille, ils sont cultivés, vont à l’école, et ont tout ce qu’il leur faut. Seulement, il y a des choses qu’ils ne comprennent pas : pourquoi les gens les méprisent depuis que leur père défend un noir ? Pourquoi ce procès fait-il autant de bruit ? Et pourquoi Boo Radley ne sort-il jamais de chez lui ?

J’ai bien aimé ce livre, mais je dois dire que je suis tout de même un peu déçue, car j’en ai beaucoup entendu parlé comme quoi il était vraiment très bien, et du coup je m’attendais à autre chose. Ce livre est quand même très bien écrit, et agréable à lire. Au début, on découvre Scout et Jem, qui sont très attachants, la ville, les habitants, et très vite les mentalités de l’époque. J’ai été surprise que le procès arrive si tard, car je pensais que l’histoire était vraiment basée là-dessus, et en réalité, il ne s’étend que sur une petite partie de l’histoire. On assiste à ce procès, que j’ai trouvé très bien écrit car on s’y serait cru. Mais l’on devine assez rapidement qu’elle en sera la conclusion. J’ai beaucoup aimé lorsque Scout racontait son enfance, avec ses petites anecdotes, mais certains passages, étaient à mon goût, un peu longs, et moins intéressants. Je crois que le mieux dans l’histoire, n’est pas vraiment l’histoire en elle-même mais plutôt le message qu’elle délivre, et la manière dont c’est évoqué. Car, en effet, le racisme et les préjugés sociaux sont eu coeur du roman, et le fait de les voir à travers les yeux de Scout, nous fait voir les choses telles qu’elles pouvaient être à l’époque, d’une manière différente. Mais je pense que c’est aussi une belle leçon de vie, car même si cela se passe dans les années 30, on peut parfois se demander si certaines choses ne sont pas encore valables aujourd’hui. Car certes, le racisme n’est plus aussi présent qu’il l’était, il n’a pas pour autant disparu, et les préjugés sociaux, eux, n’ont jamais disparus, et peut-être ne disparaitront-ils jamais....

En conclusion, je dirais, que même si j’ai été un peu déçue, c’est un très beau livre, qui évoquent des sujets toujours d’actualité, et qui vaut le coup d’être lu.

avatar
Julia
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 67
Age : 20
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 20/04/2011

http://lecture-ado.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par zazy le Ven 9 Mar 2012 - 13:08

Je vois que je n'ai pas posé mon avis, alors, le voici, le voilà !!!!

Je nous imagine parlant de ce livre, toi l’inconditionnelle et moi plus dubitative.
« Alors, tu l’as trouvé comment ce livre ?
- Ouiais, c’est un joli livre, bien écrit avec de la tendresse, une certaine gouaille. C’est vraiment la vie quotidienne dans le sud profond des Etats-Unis. Plutôt la vision d’une petite fille Scout garçon manqué et pleine de vigueur… Mais bon….
Quoi mais bon ?
- Et bien, comme il était cité dans la Couleur des Sentiments, je m’attendais à plus de véhémence, plus de politique, un peu comme dans ce fameux film en noir et blanc dont j’ai oublié le nom…. C’est en cela qu’il m’a déçu
Mais, tu ne l’as pas aimé alors ?
- Si, mais je ne comprends pas l’engouement qu’il suscite. A sa sortie, il a dû faire l’effet d’un pavé dans la mare. Qu’une femme ose écrire là-dessus !!! mais le Pulitzer et cet engouement qui dure toujours peux-tu me l’expliquer ?
Justement parce que c’est un livre intemporel qui permet de faire connaître, aux nouveaux lecteurs, le racisme ordinaire de cette époque et qui est encore d’actualité !
- Mais le procès est tellement dilué dans la vie de Scout et dans le livre lui-même que ce n’est qu’un épisode de plus. Je n’y ai vu que la vie d’un village durant la grande dépression. J’ai apprécié la description des mœurs, de ces gens « bien-pensants » engoncés dans leur bien-être et leur supériorité de blanc. Toutes ces déviances protestantes toutes plus austères les unes que les autres….
-
Mais Scout, Calpurnia, Atticus, ils ne t’ont pas émerveillée
- Beaucoup de non-dits, le père est un père-modèle, les enfants sont élevés du bon côté du ruisseau, s’expriment comme des étudiants et non comme des gamins… oui, je sais, le milieu social !!!! Mais justement oui, le milieu social, Scout finira comme une jolie demoiselle en robe, elle nous le raconte d’ailleurs à la fin du livre, même si il lui restera toujours ce besoin de liberté, ça on n’en guérit jamais. Certaines phrases de Scout m’ont plu comme celle-ci,
« Je lui avais demandé, un soir, pourquoi Hitler l'irritait tant et il m'avait répondu:
"parce que c'est un fou."
Ce ne devait pas être le cas, songeai-je pendant le cours d'arithmétique.
Un fou face à des millions d'Allemands. Il me semblait que c'était eux qui auraient dû l'enfermer au lieu de se laisser enfermer par lui. »
Alors quoi ?
- Alors quoi, un joli petit livre, facile à lire avec des longueurs. Je l’ai lu en une soirée. Mais en dessous de ce que j’en attendais, plutôt un livre pour adolescents.

Tirez sur tous les geais bleus que vous voudrez, si vous arrivez à les toucher, mais souvenez-vous que c'est un péché que de tuer un oiseau moqueur.
Ce fut la seule fois où j'entendis Atticus dire qu'une chose était un péché et j'en parlai à Miss Maudie.
- Ton père a raison, dit-elle. Les moqueurs ne font rien d'autre que de la musique pour notre plaisir. Ils ne viennent pas picorer dans les jardins des gens, ils ne font pas leurs nids dans les séchoirs à maïs, ils ne font que chanter pour nous de tout leur cœur. Voilà pourquoi c'est un péché de tuer un oiseau moqueur.
Ce passage pourrait résumer le livre : il ne faut pas se tromper de coupable, ce qui est assez universel.

Merci l’inconditionnelle pour cette petite conversation devant un bon Tarry souschong et à bientôt.
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par Piou Piou le Ven 9 Mar 2012 - 13:47

J'aime beaucoup ta critique !! Très originale et agréable à lire. Et je partage entièrement ton avis.
Merci Smile
avatar
Piou Piou
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2089
Age : 32
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : littérature, musique, cinéma, voyager, dormir
Genre littéraire préféré : fantastique, thrillers, aventure, historique, romance
Date d'inscription : 29/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par zazy le Ven 9 Mar 2012 - 15:35

Je ne savais pas comment faire, beaucoup ont été enthousiasmés par cette lecture
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par louloute le Ven 9 Mar 2012 - 16:17

wouah Zazy ta critique très très originale j'adore lol!
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10238
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par zazy le Ven 9 Mar 2012 - 20:27

Very Happy
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par tornade le Sam 10 Mar 2012 - 0:32

Superbe critique Zazy! :<;9:
avatar
tornade
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 563
Age : 43
Localisation : Nord (59)
Genre littéraire préféré : Thriller, polar, fantasy mais ouverte à d'autres genres littéraires!!!
Date d'inscription : 17/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par zazy le Sam 10 Mar 2012 - 0:39

merci
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par karine le Lun 12 Mar 2012 - 10:39

bravo pour cette critique...Elle donne malgré tout envie de lire ce roman qui est dans ma PAL depuis trop longtemps!
avatar
karine
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 503
Age : 40
Localisation : Lyon
Emploi/loisirs : lecture,peinture et art contemporain
Genre littéraire préféré : romans divers et variés
Date d'inscription : 05/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par Géraldine le Lun 12 Mar 2012 - 12:35

pareil pour moi ! et en plus, il fait partie de mon challenge !
avatar
Géraldine
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1601
Age : 49
Localisation : Ain
Emploi/loisirs : Documentaliste en collège /Cinéma, lecture, équitation
Genre littéraire préféré : Saga, policier, historique, contemporain, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 02/05/2010

http://meslecturescoupsdecoeur.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par Sakura (Kynicky) le Lun 12 Mar 2012 - 15:16

je l'ai fini samedi.

Tout d'abord, en lisant ce livre, je m'attendais tout à fait à autre chose. Je pensais que l'histoire était vraiment axée sur le procès de cet homme noir accusé d'avoir violé une femme blanche et défendu par un avocat blanc.
Or ce n'est pas du tout le cas...
Cependant, j'ai beaucoup apprécié ce livre qui raconte, à travers le regard d'une petite fille, la vie d'une petite ville de l'Alabama dans les années 30.
J'ai aimé la relation très franche entre Scout, Jem et leur père qui les élève seul. Ce livre aborde beaucoup de thèmes comme la discrimination raciale, le mensonge, les préjugés...
avatar
Sakura (Kynicky)
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 569
Age : 51
Localisation : 54
Emploi/loisirs : Assistante adm et com
Genre littéraire préféré : Tout sauf Bd, fantasy, historique, horreur, manga)
Date d'inscription : 27/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par Piou Piou le Lun 12 Mar 2012 - 15:20

Sakura a écrit:je l'ai fini samedi.

Tout d'abord, en lisant ce livre, je m'attendais tout à fait à autre chose. Je pensais que l'histoire était vraiment axée sur le procès de cet homme noir accusé d'avoir violé une femme blanche et défendu par un avocat blanc.
Or ce n'est pas du tout le cas...
Cependant, j'ai beaucoup apprécié ce livre qui raconte, à travers le regard d'une petite fille, la vie d'une petite ville de l'Alabama dans les années 30.
J'ai aimé la relation très franche entre Scout, Jem et leur père qui les élève seul. Ce livre aborde beaucoup de thèmes comme la discrimination raciale, le mensonge, les préjugés...
Si tu veux un livre sur ce thème je te conseille Non coupable (Critique du livre) de John Grisham. Un homme noir tue les deux "hommes" qui ont violé sa fillette, le livre est centré sur le procès. Un très très bon livre !
avatar
Piou Piou
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2089
Age : 32
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : littérature, musique, cinéma, voyager, dormir
Genre littéraire préféré : fantastique, thrillers, aventure, historique, romance
Date d'inscription : 29/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Harper, Lee] Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum